Concours

[Critique] OnLive – Cloud Gaming

Écrit en Tag-Team par Lynebou et Steve Dégarie

Plus le temps passe, plus la technologie réinvente les choses. OnLive recrée à son tour le concept de la console de jeu vidéo avec le « cloud gaming ». Khoi m’a fait part la semaine dernière d’une console de jeu vidéo basée sur le système de stockage de donnée clouds et que « s’il avait l’internet illimité, il ne jouerait que sur OnLive. » Ça a piqué ma curiosité de gamer, et augmenté de +1000 ma soif de techno.

En se rendant sur OnLive.com, il nous est suggéré de se créer un compte, avec un e-mail, un mot de passe et, comme toute console qui se respecte, un gamer tag qui nous identifiera durant nos sessions de jeu. Pas de flafla, pas de courriel de vérification ou quoi que ce soit, car dès qu’on est inscrit, on est prêt à installer l’Application OnLive. Suite à l’installation, l’application s’ouvre en plein écran, et c’est ici que débute votre expérience de cloud gaming. L’interface de la console est très conviviale et assez simple. Un didacticiel optionnel (mais recommandé) est offert pour vous faire connaître les différentes fonctions de Onlive. Jusqu’ici tout est gratuit, c’est pas merveilleux ça ? Avant de se lancer dans les dépenses, jetons un œil à ce que c’est au juste le cloud gaming.

Que ce soit pour jouer sur votre TV (en possédant la console physique de jeu Onlive), ou sur à peu près n’importe quel PC ou Mac, tout ce dont vous avez réellement besoin, c’est une connexion internet à haute vitesse. Pourquoi ? C’est simple. Aucun des jeux n’est installé ou storé sur votre ordinateur. Ils sont logés sur des serveurs et ces mêmes serveurs s’occuperont de gérer les graphiques et les moteurs des jeux pendant que vous jouez. Ce que ca veut dire ? Du jeu en haute définition sur virtuellement n’importe quel ordinateur.

Pour vulgariser un peu, en gros, c’est comme si vous vous commandiez un film ou une émission sur demande avec votre service de Câble ou de TV par satellite. Vous n’avez pas le film dans votre terminal, mais il est téléchargé au fur et à mesure que vous le regardez. Ces films sur demande, on peut les mettre sur pause, les reculer, les avancer. C’est parce que les commandes de votre manette sont envoyées au serveur de votre fournisseur, et ce serveur renvoie la commande au film, qui sera mis sur pause en une fraction de seconde. Le cloud gaming, c’est un peu le même principe, mais sur les stéroïdes ! Du jeu haute-définition sur demande, streamé sur votre PC, Mac ou TV via une connexion internet à haute vitesse. Ca donne accès à des jeux costauds comme Assassin’s Creed 2 à des gens qui n’ont pas nécessairement le système requis pour pouvoir y jouer. J’ai testé Onlive sur plusieurs systèmes (incluant mon laptop) et tous les jeux que j’ai essayé ont roulé comme du vrai bonbon, et en très haute qualité graphique. YES !

*Attention toutefois à l’usage de votre bande passante internet. Avec le petit logiciel moniteur de bande passante Freemeter, j’ai calculé que pour une session de jeu de 10 minutes, Onlive a uploadé 4.08 MB et downloadé 264.42 MB. À vous de voir quelles sont vos possibilités selon les limites imposées par votre fournisseur internet.*

La beauté de la chose, c’est que votre ordinateur n’effectue pratiquement aucun travail durant vos sessions de jeu. Puisque c’est le serveur de Onlive qui gère la qualité du graphisme et du son (en 5.1, s’il-vous-plaît), votre système n’agit qu’en simple spectateur pendant que vous vous éclatez ! C’est particulièrement surprenant lorsque le premier « Loading… » se présente durant un jeu. La lumière de votre disque dur reste éteinte, alors qu’en temps normal, avec un jeu installé sur votre système, elle serait capable de provoquer une crise d’épilepsie tellement elle clignote. Le site web de Onlive suggère tout de même une configuration minimale pour assurer un roulement hyper-fluide de vos jeux :

MINIMUM SYSTEM REQUIREMENTS :
  • Internet Connection : 3 Mbps wired or Wi-Fi connection
  • Operating System : Windows 7 or Vista (32 or 64-bit) or XP SP3 (32-bit), Mac OS X 10.5.8 or later
  • Computer : Most PCs and netbooks, all Intel-based Macs
  • Screen Resolution : 1024×576

via [OnLive]

OnLive nous offre une variété de 52 jeux très différents les uns des autres. Unreal Tournament III, Mafia 2, Tom Clancy’s H.A.W.X. 2, Assassin’s Creed 2 et Virtua Tennis ‘09 font d’ailleurs partie de cette grande liste. De tout, pour tous les goûts.

Chaque jeu nous donne la possibilité d’en faire l’essai pour une période de 15 minutes ou de 30 minutes (dépendant des jeux). Une fois le trial terminé, vous serez automatiquement sorti du jeu, mais ne pleurez pas trop vite, vous pourrez recommencer la période d’essai, par contre vous perdrez votre progression même si vous avez sauvegardé.

L’autre option ? Avec le mode Playpass, vous pouvez « acheter » le jeu. Je dis « acheter » puisque le jeu ne vous appartient pas, vous n’aurez aucune copie personnelle du jeu, il sera par contre déverrouillé dans la console Onlive pour que vous puissiez y jouer à volonté. Le prix des jeux varie entre 5$ et 50$. Évidemment, plus le jeu est récent et plus le prix de celui-ci sera élevé. Les Playpass de Onlive nous offrent aussi la possibilité de « louer » un jeu, par exemple : Dirt 2 nous permet de le louer ou encore de l’acheter. Pour 3,99$ vous aurez la chance d’y jouer pendant trois jours, 6,99$ pour cinq jours ou encore pour 14,99$ vous pouvez débloquer le jeu complet.

Si vous avez le goût de devenir « propriétaire » d’une cinquantaine de jeux, vous pouvez aussi acheter le Bundle Onlive pour 9,99$/mois. Par contre, la liste des jeux diffère beaucoup de leurs choix initiaux. Ce sont des jeux plus anciens et de base, mais quand même, le choix proposé est intéressant. Bioshock, Fear 2, Just Cause 1 et 2, Prince of Persia et World of Goo en font partie. Pas mal quand même !

Le multijoueur est assurément le côté le plus intéressant et le mieux exploité. Aucun lag n’est ressenti et ce, peu importe l’ordinateur qui supporte le système Onlive, puisque seule une bonne connexion internet est importante. C’est fou ! J’appuie sur mon bouton A, cette information est livrée au serveur de jeu, traitée par le jeu, qui envoie l’information de mouvement a mon skater dans Shaun White Skateboarding et le serveur me renvoie le résultat quasi-instantanément. Voilà qu’en quelques millisecondes, mon skater effectue un ollie dans mon écran. Le choix des jeux qui offrent le multijoueur est assez impressionnant. Habitués à jouer avec une manette de console ou encore c’est avec votre clavier et votre souris que vous devenez invincibles lors d’un shooter enlevant ? Eh bien à vous de choisir. Les deux options sont disponibles, par contre, seulement certains modèles de mannettes sont supportés par la console Onlive. Voici la courte liste :

  • OnLive Wireless Controller (OnLive Game System only)
  • Microsoft® Xbox 360® Controller for Windows
  • Microsoft Xbox 360 Wireless Controller for Windows (requires the Microsoft Wireless Gaming Receiver)
  • Logitech® ChillStream™
  • Logitech® F510
  • Saitek® P3200 Rumble Pad
  • Mad Catz® GamePad

Une autre alternative s’offre à vous si vous préférez jouer dans le confort de votre sofa. Vous avez une grosse TV, un budget moyen, et l’envie d’avoir Onlive en version 60 pouces, dans votre face ? C’est possible ! Onlive a conçu une micro-console (avec un port ethernet et une sortie HDMI), qui n’est en fait qu’un pont entre votre connexion internet et votre tv HD, en vente à 99$ sur leur site.

Alors que les consoles de jeu hyperpuissantes se vendent pour de gros montants d’argent, peut-être que le monde du virtuel vient de nous arriver avec une solution économique, remplie de bon sens. Il ne se fait pas plus portable que cette console, accessible à partir de n’importe quel ordinateur, en quelques secondes. Si vous essayez Onlive n’hésitez pas à nous dire ce que vous en pensez dans les commentaires !

À propos de Lyne Bou

Passionnée des jeux vidéo et pratiquement mariée à sa PS3, Lyne Bou affiche fièrement et sans gêne son coté geek.

Aussi à voir...

Montréal Expo Gaming Arcade Programmation 2017

MEGA 2017 : programmation et détails

Le Montréal Expo Gaming Arcade 2017 accueillera, le 18 et 19 novembre, pour sa première …

3 commentaires

  1. Pas mal, ça va tuer le piratage des jeux cette affaire là, mais 264.42 MB en 10 minutes, ça fait réfléchir:

    264.42 * 6 * 4 (moyenne horaire de jeu quotidienne) = 6.3 GB soir quasiment la taille d’un jeu XBOX 360 sur DVD…. Je préfère la solution physique à date, moins dispendieuse sur la durée 🙂

  2. Great article. I truly believe this is the next big thing in gaming. I have a high powered PC, a netbook, and the OnLive microconsole. It works great on all 3. Like you, I have been practically married to my console (mine is a 360). However, OnLive has truly hooked me.

    As with Henri, I’m a little surprise at how much is uploaded and downloaded during play. With the internet caps coming from my ISP I’m a little scared, but so far not a problem (fingers crossed).

  3. @Henri_MTL: C’est pour ca que je considère que c’est probablement une alternative qui s’offre aux gamers occasionnels. ceux qui vont jouer quelques heures durant la semaine, pour passer le temps, et qui ne voient pas la nécessité d’acheter une console physique (PS3 ou XBOX360) à plein prix.

    @Ryan: I do think that Onlive’s major concern has to be the bandwidth consumption. But who knows, as time goes forward, they might find a way to minimize the download ratios, since the data upload is definitely not the biggest part of the problem. Anyways, I have tested it for 4 days, for the purpose of my article, but now, I enjoy Onlive just for the fun of it! 🙂

Qu'en pensez-vous ?