Concours

[Critique] Elite : Dangerous – Xbox One Edition

Elite : Dangerous

Graphiques
Son
Jouabilité
Contenu

Très bien

Elite : Dangerous n'est pas un jeu pour tous, mais si vous cherchez une expérience profonde de ce que serait une vie de pilote indépendant avec la Voie Lactée comme terrain de jeu, vous y trouverez une quantité phénoménale d'heures de plaisir

User Rating : Be the first one !

Elite : Dangerous est le tout dernier chapitre de la vénérable série de simulateurs spatiaux Elite, qui a débuté sur PC au début des années 80. Lancé d’abord sur PC après une campagne de financement Kickstarter couronnée de succès, le jeu est maintenant disponible sur Xbox One. Tout comme les trois chapitres précédents, il vous met aux commandes de votre propre vaisseau spatial et vous permet d’explorer une reproduction fidèle de la Voie Lactée. Vous aurez alors le choix de faire ce qui vous plaît. Pourchasser des contrebandiers en tant que chasseur de primes, découvrir de nouvelles routes interstellaires en tant qu’explorateur, échanger des marchandises entre planètes et stations spatiales en tant que marchand ou alors explorer les voies de l’illégalité en tant que pirate ou même esclavagiste.

Elite : Dangerous
Elite : Dangerous

Jouabilité. Piloter votre vaisseau demande l’utilisation d’une vaste sélection de contrôles, ce qui peut sembler tout un défi pour une manette de jeu, contrairement à une combinaison clavier / joystick comme sur la version PC. Heureusement, les concepteurs du jeu ont réussi à rendre les contrôles relativement simples avec la manette de la Xbox One. Il est aisé de changer de direction, augmenter la vitesse, manipuler les niveaux d’énergie et oblitérer ses ennemis. Par contre, la carte de la galaxie est parfois difficile à utiliser en raison du très grand nombre de systèmes planétaires. Aussi, Elite : Dangerous est un jeu extrêmement ambitieux quant à sa taille et son style. Il est la définition même d’un « jeu ouvert », car il n’y a pas vraiment d’histoire et de trame narrative, donc si vous aimez les jeux avec une histoire simple et facile à suivre, ce jeu n’est vraiment pas pour vous. Par contre, si vous adorez explorer et vivre une expérience dans un nouvel univers, vous aurez d’innombrables heures de plaisir.

Graphiques et son. Visuellement, le jeu est splendide, avec d’excellents effets de lumières. L’espace n’est pas représenté comme noir et vide, mais plutôt rempli de nébuleuses colorées, de planètes variées et de superbes étoiles aux tailles diverses. La première fois où vous voyagerez d’un système à l’autre en hyperespace, je vous assure que vous serez estomaqué par la vue d’une supernova directement devant vous. Les vaisseaux rencontrés sont détaillés, mais ils sont rarement visibles et sont représentés la plupart du temps par un symbole sur votre radar. Côté son, le jeu est supporté par une trame sonore dynamique qui varie selon l’action, allant du calme et la sérénité lorsque l’on voyage d’un système à l’autre, à rapide et frénétique lorsque l’on combat un groupe de pirates. Les rares interactions vocales proviennent principalement de votre ordinateur de bord qui vous informe de l’état de vos boucliers ou si votre vaisseau est prêt à faire un saut en hyperespace.

Elite : Dangerous
Elite : Dangerous

Contenu. Comme il a été mentionné plus tôt, Elite : Dangerous contient une reproduction presque à l’échelle de la Voie Lactée, avec ses milliers de systèmes solaires, certains colonisés d’autres inexplorés. Chaque station spaciale vous offre une sélection de missions à accomplir, allant de vaincre un groupe de pirates, à transporter une certaine ressource, à escorter un autre vaisseau à destination. Vous pouvez également vous joindre à une des trois factions du monde, l’Empire, la Fédération et l’Alliance et participer à de vastes conflits entre celles-ci. Enfin, accomplir des missions vous permettra d’accumuler de l’argent et modifier votre vaisseau en augmentant ses capacités de combat, de défense et d’exploration.

Elite : Dangerous
Elite : Dangerous

Verdict. Elite : Dangerous est moins un jeu et plus une simulation de ce que serait d’être un pilote indépendant. Si vous préférez les jeux avec une histoire bien définie et des missilions linéaires, ce jeu n’est vraiment pas pour vous. Par contre, si vous êtes fan de jeux ouverts qui vous permettent de faire presque tout ce que vous voulez, préparez-vous à mettre votre vie en pause pour plusieurs mois !

Site Web de Elite : Dangerous

À propos de Frédéric St-Georges

Je suis un geek assumé et fier de l’être, mi-trentaine qui joue régulièrement aux jeux vidéo depuis l’âge de cinq ans, maniaque de séries télé comme Babylon 5, Star Trek Voyager et Game of Thrones. Geekbecois représente pour moi une belle opportunité de partager avec vous mes passions, vous informer et même parfois vous divertir avec un jeu de mots à la qualité douteuse!

Aussi à voir...

course vers el dorado critique

La course vers El Dorado – Une ruée vers l’or dans la jungle

Publié par la compagnie allemande Ravensburger et réalisé par la légende Reiner Knizia, La course …

Qu'en pensez-vous ?