Checkmate Showdown – Une variante du jeu d’échecs avec des affrontements intenses

Le jeu d’échecs existe depuis des centaines d’années et, malgré quelques variations dans l’esthétisme du plateau et des figurines, la mécanique a bien peu changé. C’est pour apporter du sang neuf et se démarquer des autres simulateurs d’échecs que les studios montréalais BadRez Games et ManaVoid Entertainment ont conçu le jeu Checkmate Showdown. Non seulement pourrez-vous y jouer aux échecs classiques, mais vous pourrez transformer votre expérience en jeu de combat intense !

  • Studio de développement : BadRez Games et ManaVoid Entertainement
  • Éditeurs : ManaVoid Enterainment et Indie Asylum
  • Plateforme disponible : PC
  • Prix : 25,99$
  • Site officiel
  • Page Steam

À première vue, on penserait que Checkmate Showdown est un des ces innombrables simulateurs du jeu d’échecs. On y retrouve le même échiquier et les pièces sont disposées exactement comme pour une partie classique. C’est lorsque deux pièces ennemies se retrouveront sur la même case que les choses prendront une toute autre tournure. Plutôt que de simplement éliminer la pièce ennemie, les deux pièces sont projetées dans une arène où se déroulera un affrontement furieux pour savoir laquelle survivra.

Vivez une expérience du jeu d’échecs comme aucune auparavant dans Checkmate Showdown ! Ici, il ne suffit pas juste de bien placer ses pièces, mais aussi d’avoir une aptitude au combat suffisante.

Ces séquences de combat rappellent celles des classiques jeux de bagarres comme Street Fighter 2 et Tekken. Chaque combattant est de son côté de l’arène, il a sa barre de vitalité et le but est de vider celle de son adversaire avant qu’il ne le fasse. Les différents mouvements seront comme une seconde nature pour les vétérans du jeu de combat, il est donc fortement recommandé d’y jouer avec une manette. En plus de la barre de vitalité, une autre se remplira progressivement jusqu’à permettre au joueur de déclencher une attaque ultime qui, si elle est couronnée de succès, causera des dommages très importants.

Cette description pourrait laisser croire que, à part le fait que l’action se déroule sur un échiquier, les bases du jeu de combat ne sont pas très originales. Mais les développeurs ont voulu apporter une dose de stratégie supplémentaire en permettant aux adversaires de positionner leurs pièces pour qu’elles puissent en supporter une autre. Si c’est le cas, le joueur aura accès à une fonction supplémentaire durant le combat, l’assistance. En appuyant sur un bouton, la pièce qui assume le rôle de support sautera dans l’arène le temps d’infliger une attaque avant de se retirer. On peut réutiliser cette fonction après un certain temps d’attente.

Effectuer des combos de plusieurs mouvements enverra valser votre adversaire, le laissant dans une position périlleuse.

Il est donc important de ne pas garder en tête les règles standard des échecs, car placer une pièce dans une position fâcheuse par accident ne signifie pas automatiquement qu’elle sera éliminée. Il est possible que le joueur attaqué s’en tire à bon compte en terrassant son agresseur. Aussi, il ne faut surtout pas sous-estimer les pions, car ils disposent d’un avantage très important. En effet, c’est la seule pièce du jeu qui peut en éliminer une autre de la façon classique, sans avoir à passer par la séquence de combat. Si un de ces petits soldats parvient à traverser tout l’échiquier, le joueur pourra alors le remplacer par une pièce majeure comme une reine ou une tour.

Le jeu offre la possibilité d’y jouer seul ou à deux soit sur le même PC ou à distance. Un bémol pour le jeu en solo, l’intelligence artificielle n’est pas très douée et fait souvent des erreurs incompréhensibles. Il est donc beaucoup plus intéressant de se mesurer à un autre humain qui sera beaucoup moins prévisible. Pour l’instant, le jeu demeure fluide et stable tout dépendant de la connexion internet des participants. On peut démarrer une partie éclair ou prendre le jeu plus au sérieux et tenter de grimper les rangs du palmarès des meilleurs joueurs. L’éditeur a d’ailleurs indiqué qu’il organisera des tournois en ligne où des prix réels comme de l’argent seront en jeu.

Les parties peuvent se dérouler dans différents environnements, comme ce volcan en éruption.

Enfin, si toute cette violence vous rebute, vous avez toujours la possibilité d’y jouer avec les règles classiques, mais sérieusement, qui le fera ?

Visuellement, le jeu est agréable, sans toutefois être renversant. Le jeu utilise des graphismes de style ombrage de celluloïd, ce qui leur donne une apparence de bande dessinée. Leurs déplacements sont fluides, mais le nombre d’animations demeure limité. Les affrontements peuvent avoir lieu dans différents environnements, comme sur les pentes d’un volcan en éruption, dans un désert ou même sur une plateforme qui flotte dans l’espace. Au niveau du son, on a une expérience similaire. Les effets sonores sont serviables, mais la musique laisse un peu à désirer avec son style électronique qui ne plaira pas à tous.

Échec et mat ! La reine orange (l’équivalent des blancs du jeu classique) a réussi à terrasser le roi mauve dans un combat sans merci !

En conclusion, Checkmate Showdown est une belle découverte, que l’on soit amateur du jeu d’échecs ou non. Il est certain que les puristes risquent de crier au scandale, mais les amateurs de jeux de combat seront comblés.

J’aime

  • La variante d’un grand classique ;
  • La prise en main aisée des combats ;
  • Le mode en ligne.

J’aime moins

  • L’intelligence artificielle défaillante ;
  • Les graphismes fonctionnels, sans plus ;
  • Les combats finissent par être répétitifs.

La copie de Checkmate Showdown utilisée pour cette critique a été fournie par ManaVoid Entertainment.

Checkmate Showdown

Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Une variante intéressante d'un grand classique

Checkmate Showdown offre une variante intéressante au jeu d'échecs traditionnel en lui infusant une solide dose d'action.

À propos de Frédéric St-Georges

Je suis un geek assumé et fier de l'être, qui joue régulièrement aux jeux vidéo depuis l'âge de cinq ans, maniaque de séries télé comme Babylon 5, Star Trek Voyager et Game of Thrones. Geekbecois représente pour moi une belle opportunité de partager avec vous mes passions, vous informer et même parfois vous divertir avec un jeu de mots à la qualité douteuse!

Aussi à voir...

The Lord of the Rings: Return to Moria - Couverture

The Lord of the Rings : Return to Moria – Artisanat et mine sur fond de Balrog

Dès les premières minutes du jeu, dans la cinématique d’ouverture, c’est nul autre qu’une version …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.