Aeterna Noctis – Le combat entre l’ombre et la lumière d’un autre point de vue

Aeterna Noctis (Nuit Éternelle en latin) est un jeu de plateforme de type “Metroidvania” qui raconte l’éternel combat entre les forces de l’ombre et celles de la lumière. Cela pourrait sembler être un cliché surutilisé, mais le jeu prend une tangente insoupçonnée car vous y incarnez le Roi de l’Obscurité. Comme tout bon jeu du genre, vous aurez un environnement immense à explorer, rempli de secrets à découvrir et de créature immondes à vaincre. Ce qui différencie Aeterna Noctis de d’autres jeux d’action et d’aventure est son style gothique sombre et glauque et son niveau de difficulté très élevé. Pour ceux qui ont la patience et la dextérité suffisantes pour survivre aux nombreux pièges, ils y trouveront une aventure particulièrement intéressante qui rappellent plusieurs des classiques qui ont inventé le genre.

Des monuments dédiés à la gloire du Roi et de la Reine parsèment l'environnement du jeu
Le Roi de l’Obscurité est engagé dans un combat éternel contre la Reine de la Lumière, un affrontement qui sert à maintenir l’équilibre entre les deux.
  • Studio de production : Aeternum Game Studios S.L.
  • Éditeur : Aeternum Game Studios S.L.
  • Plateformes disponibles : Xbox Series X/S, Nintendo Switch, PS4, PS5, Xbox One et PC
  • Plateforme de test : PS5
  • Classement ESRB : T
  • Prix : 35,99$
  • Site officiel
  • Page Steam

Le monde de Aeterna Noctis est pris dans la tourmente. L’entité du Chaos a poussé la Reine de la Lumière et le Roi de l’Obscurité dans un affrontement éternel afin de maintenir l’équilibre entre les deux. Lors du dernier combat, la Reine de la Lumière a terrassé le Roi de l’Obscurité qui a perdu ses pouvoirs et devra explorer le monde afin de les récupérer pour pouvoir reprendre le combat. Cependant, le Roi est certain que cette fois-ci sera différente et qu’il parviendra à renverser sa destinée. En attendant, il aura plus de 16 zones différentes à explorer et une multitude d’ennemis et de boss tous plus féroces les uns que les autres. De plus, il aura à parcourir des sections remplies de pièges où le moindre faux pas lui sera fatal. Il aura donc besoin de faire usage de toutes ses habiletés et d’agir avec intelligence et patience pour survivre.

Que ce soit de l'eau, de la lave ou des pieux acérés, les éléments de l'environnement veulent votre mort
L’environnement lui-même est votre plus grand ennemi avec des zones où un simple faux pas est habituellement fatal.

Exploration et difficulté élevée sont au menu du jour

Pour ceux qui ne seraient pas familiers avec le style “Metroidvania”, il s’agit d’un genre de jeu de plateformes, le plus souvent en 2D, où l’exploration est mise de l’avant. Le joueur a un monde immense à découvrir, mais certaines zones resteront inaccessibles tant qu’il n’aura pas obtenu une habileté particulière, comme le double saut ou de pouvoir se déplacer rapidement. Cela encourage le joueur à revisiter les premières sections du jeu afin d’y découvrir un raccourci ou un pouvoir à collectionner. Aeterna Noctis est un exemple classique du genre et rappelle les pionniers qu’ont été Castlevania : Symphony of the Night et Super Metroid. La particularité du jeu vient surtout du côté de son esthétisme raffiné, avec des sections qui sont drastiquement différentes les unes des autres, et un niveau de difficulté particulièrement élevé. Deux options s’offrent au joueur : le mode Aeterna est l’option “normale” du jeu et Noctis est l’option “difficile”. Il est à noter qu’aucune des deux ne peut être considérée “facile”, les deux mettront vos habiletés et votre patience à rude épreuve.

Les combats contre les boss sont équipes et demanderont une stratégie souvent apprise après de nombreux essais
Les boss du jeu sont variés et peuvent surprendre par leur apparence. Cette épée gigantesque sera le défi à relever tout en haut de la Tour de Lumière.

La difficulté du jeu vient surtout de l’environnement lui-même. Ce dernier est rempli de zones où le sol, les murs et le plafond sont parsemés de pieux tranchants, de lave bouillonnante ou simplement illuminées par la Lumière de la Reine, ce qui est mortel pour le Roi. Le mode de difficulté Noctis rend cette particularité du jeu encore plus frustrante en ajoutant encore plus de sections mortelles où le joueur devra effectuer des sauts extrêmement précis, tout en tentant d’éviter d’autres pièges qui eux sont mobiles. Le mode Aeterna pourrait facilement passer pour le mode difficile pour la majorité des autres jeux du genre, donc l’option Noctis est parfaite pour les amateurs de difficulté extrême ou les masochistes. Le système de combat est très similaire à celui dans Symphony of the Night, à la différence que le personnage est ici plus agile. Il a la possibilité d’attaquer de front avec ce qui semble être sa cape, utiliser une des armes infernales qu’il trouvera sur sa route et attaquer par dessus, ce qui lui permet souvent de se sauver d’une situation difficile. Plus tard dans le jeu, il obtiendra aussi la possibilité de lancer des flèches magiques pour attaquer à distance et actionner des boutons pour ouvrir une porte.

Les trônes vont donneront un répit temporaire tout en vous permettant de changer vos habiletés
Les différents trônes qui parsèment le décor serviront à la fois de lieux où vous pourrez modifier vos habiletés, votre équipement et agissent également comme téléporteurs entre les différentes zones.

Un élément particulièrement intéressant du jeu est son système d’habiletés et les options de déverrouillage. L’arbre des habiletés est séparé entre les options d’attaques à distance, de vitalité et d’attaques de mêlée. Cela est semblable à la majorité des jeux du genre, mais là où Aeterna Noctis se distingue est que le joueur a en tout temps l’option de remettre ses choix à zéro et de redistribuer ses points comme il le veut. Cela est fort utile lorsqu’un ennemi ou un situation demande un type d’habiletés précise. Par exemple, un des boss est un phœnix qui peut être atteint pratiquement juste avec les flèches magiques, donc un joueur qui se sera concentré en attaques de mêlée sera fort désavantagé. Cette option de contrôle est très appréciée et devrait être incluse dans plus de jeux.

Un esthétisme varié avez ses zones d’ombres et de lumières

Les graphismes du jeu sont, pour la plupart, très beaux. Le personnage principal et ses ennemis utilisent un esthétisme semblable à un dessin animé, ce qui tranche avec les décors qui eux sont plus réalistes. L’apparence des différentes zones de jeu varie énormément et vont des sombres marécages remplis de ruines anciennes, à une forge éclairée par des rivières de magma, à la demeure de la Reine de la Lumière toute étincelante. Cependant, il arrive fréquemment qu’un élément à l’avant-plan vienne bloquer la vue du joueur, ce qui peut se traduire par une chute dans un puits sans fond ou dans les bras d’un ennemi caché. Aussi, certains effets visuels comme un nuage translucide semblent souffrir d’un certain bogue car ils apparaissent très pixelisés. Ces désagréments sont les seuls problèmes techniques que j’ai rencontrés durant les dizaines d’heures mises dans le jeu. Les cinématiques du jeu sont magnifiques et utilisent un esthétisme qui rappelle celui des vitraux des cathédrales.

Vous devrez faire attention à où vous mettrez les pieds dans Aeterna Noctis
Plusieurs sections sont parsemées de pieux acérés qui rendront votre exploration périlleuse. Le mode Noctis en rajoute encore plus !

La musique du jeu est subtile et mélancolique, les différentes pistes sont composées de piano qui donne au jeu sa saveur sombre et glauque. Cela ne veut pas dire que la trame sonore ne monte pas crescendo, la musique lors des combats contre les boss est particulièrement épique et fait usage souvent d’un chœur qui rend l’action encore plus prenante. Les effets sonores sont plutôt de base, que ce soit ceux lors des combats ou des déplacements. Le jeu fait peu usage de performances d’acteurs et ceux-ci sont surtout utilisés lors des cinématiques. Les dialogues dans le jeu sont sous forme de texte avec un langage incompréhensible en arrière-plan. Personnellement, j’aurais préféré que le jeu se limite à seulement le texte.

Votre personnage rappelle étrangement celui dans Castlevania Symphony of the Night
L’esthétisme des personnages rappelle celui des films d’animation japonais.

En conclusion, Aeterna Noctis est un très bon jeu de plateformes et d’exploration qui saura plaire aux amateurs du genre, à la condition d’apprécier un défi qui peut parfois frôler la frustration. Avec une prise en main solide de la manette et une grande quantité de patience, vous passerez un bon moment à explorer les différentes zones du jeu.

J’aime

  • Le monde immense à explorer
  • Le système d’habiletés modifiable
  • La variété des différentes zones du jeu

J’aime moins

  • Le niveau de difficulté très élevé pourrait en rebuter plusieurs
  • Les quelques bogues au niveau des graphismes
  • Les effets sonores peu mémorables

La copie de Aeterna Noctis nous a été fournie par Aeternum Games Studio.

Aeterna Noctis

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Exploration intéressante, niveau de difficulté élevé

Avec une solide dose de patience et une dextérité affûtée, Aeterna Noctis est un excellent Metroidvania

À propos de Frédéric St-Georges

Je suis un geek assumé et fier de l'être, qui joue régulièrement aux jeux vidéo depuis l'âge de cinq ans, maniaque de séries télé comme Babylon 5, Star Trek Voyager et Game of Thrones. Geekbecois représente pour moi une belle opportunité de partager avec vous mes passions, vous informer et même parfois vous divertir avec un jeu de mots à la qualité douteuse!

Aussi à voir...

Cotton Fantasy

Cotton Fantasy : du plaisir pas du tout superlatif !

La dernière fois que j’ai parlé de jeux Cotton, c’était en novembre et décembre dernier. …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.