The Outlast Trials : vivre une expérience horrifique en coopération

The Outlast Trials est disponible depuis le 18 mai 2023 en accès anticipé. Le jeu se déroule à l’époque de la guerre froide. Vous incarnerez des cobayes humains qui ne sont pas spécialement consentants avec le sort que leur réservent leurs tortionnaires. Vous devrez ainsi tenter de survivre aux côtés de vos amis en affrontant vos peurs. Tout cela, en tentant de ne pas devenir complètement fou. J’ai eu l’occasion de tester The Outlast Trials avec deux personnes. Et voici donc ce que j’ai pensé de mon expérience !

  • Studio de développement : Red Barrels
  • Éditeur : Red Barrels
  • Plateformes disponibles : PC
  • Plateforme de test : PC
  • Classement : M
  • Prix : 38,99$
  • Site officiel du jeu
  • Page Steam du jeu

The Outlast Trials

Le contexte

Je suis particulièrement amatrice des jeux horrifiques où la coopération est essentielle. Alors, quand un nouveau Outlast fut annoncé, j’ai été agréablement surprise lorsque j’ai compris qu’il serait jouable jusqu’à quatre joueurs en coopération. Il était donc évident que j’allais tester ce jeu.

Bref, nous nous trouvons en 1959, durant la guerre froide. Nous y voyons la Murkoff Corporation qui expérimente des expériences sur la manipulation mentale. Évidemment, les cobayes se rebellent et tentent de fuir. Vous faites partie de ces cobayes. Au nom de la science, votre esprit sera anéanti grâce à de nombreuses évaluations durant lesquelles votre moralité ainsi que votre endurance seront mises à lourde épreuve.

L’ambiance

J’ai trouvé que l’ambiance horrifique était très présente et bien représentée. Certains décors m’ont parfois mise mal à l’aise. J’ai adoré voir à quel point les développeurs osaient aller loin ! Certaines scènes pourraient assurément choquer les âmes les plus sensibles, mais c’est une des choses que j’ai fortement appréciées dans The Outlast Trials. Bien sûr, il n’y a pas que l’ambiance visuelle qui m’a charmée ! Les bruits ambiants ainsi que les sons produits par vos poursuivants auront de quoi vous donner des frissons. Il m’est arrivée de subir quelques jumpscares. Sous le coup de l’angoisse, j’ai parfois hésité à accomplir mes tâches, préférant me cacher, par crainte d’être découverte par mes poursuivants.

Voilà d’ailleurs autre chose qui pourrait augmenter votre fréquence cardiaque : dans The Outlast Trials, nous nous trouvons très souvent dans l’obscurité. Afin d’y survivre, nous possédons des lunettes de vision nocturne. Malheureusement, les batteries de celles-ci s’épuisent rapidement. Vous devrez donc trouver de nouvelles batteries afin de pouvoir continuer de les utiliser ou endurer l’obscurité. La noirceur peut d’ailleurs parfois être votre meilleur allié. Certains ennemis ne vous remarqueront pas dans celle-ci. D’autres, malheureusement pour vous, porteront, eux aussi, des lunettes à vision nocturne. Autrement, il vous sera souvent possible de vous cacher à l’aide des nombreux meubles dissimulés dans les niveaux.

Certaines créatures vous drogueront. Vous serez alors en psychose. Sans antidote, vous devrez fuir afin de survivre, vous obligeant ainsi à oublier votre discrétion. Le meilleur conseil que je pourrais vous donner, c’est celui de prendre votre temps. Ainsi, vous pourrez analyser votre environnement, éviter vos poursuivants ainsi que les nombreux pièges dissimulés dans la carte.

The Outlast Trials

Un jeu multijoueur

The Outlast Trials conserve les éléments de base des précédents opus. De nouvelles mécaniques et fonctionnalités offrent un vent de fraîcheur à la franchise. Un vent beaucoup plus horrifique et angoissant.

Le principe du jeu est plutôt simple. Les joueurs doivent affronter des épreuves qui ont pour but de vous tuer ou de briser votre mental. Lorsqu’un participant parvient à affronter toutes les expériences, il peut enfin quitter l’établissement. Vous arpenterez donc de nombreux lieux où vous devrez tenter de survivre tout en accomplissant, à l’aide de vos camarades, des tâches. Il est effrayant de constater que lorsque vous serez en train de faire un niveau, vous êtes constamment observé via de grandes vitres par des scientifiques, tels de pitoyables rats de laboratoire.

Vos quêtes vous paraîtront parfois très simples. Vous devrez, de temps à autre, rétablir le courant en réparant des générateurs. D’autres fois, vous devrez vous rendre dans un lieu précis afin d’y apporter certains objets. Toutefois, ces simples quêtes ne seront pas toujours aisées à réaliser. En effet, de nombreux adversaires se dresseront sur votre passage. Et ils en voudront à votre vie ! Sachez qu’il est tout à fait impossible de les éliminer. Vous n’aurez donc que peu d’options s’offrant à vous : soit vous devrez les éviter en demeurant silencieux, soit vous devrez les semer. La dernière option est inévitablement la mort.

Mais aussi disponible pour les joueurs solos

Il est aussi intéressant de constater que si vous tentez de jouer en ligne avec d’autres joueurs, la coopération n’est pas essentielle. Je dis cela dans l’optique où chaque joueur peut avancer dans son coin, en solo. Certains peuvent demeurer cachés durant toute la partie tandis que d’autres travailleront d’arrache-pied afin d’accomplir les quêtes. Au final, un seul membre de l’équipe pourrait faire avancer la mission à lui seul. Il est certain que les coéquipiers augmenteront vos chances de survie.

Le fait que chaque joueur puisse équiper ses propres compétences permet aux joueurs de pouvoir être complémentaires entre eux. En effet, il existe plusieurs pouvoirs intéressants comme le soin de groupe, un système vous permettant d’étourdir vos poursuivants, un écran à rayon X vous permettant de voir à travers les murs et des pièges paralysants.

The Outlast Trials

La personnalisation

La personnalisation est un aspect très intéressant dans The Outlast Trials. Lorsque vous terminerez les épreuves, vous obtiendrez une note, comme lors d’un examen. Vous recevrez ensuite des éléments de personnalisation vous permettant de changer l’apparence de votre personnage ou encore, de rénover votre chambre. Nous devenons rapidement accros, car en tant que joueur, nous avons très hâte d’en débloquer de nouveaux afin d’avoir un avatar, un profil et une chambre unique. Mais ce n’est pas tout ! Lorsque vous terminez un niveau, vous obtiendrez aussi des tickets. À l’aide de ceux-ci, vous pourrez acheter et équiper de nouvelles compétences qui vous seront très utiles lors de vos épreuves. Par exemple, vous pourriez avoir une place de plus dans votre inventaire ou encore, vous pourriez courir plus vite, faire moins de bruits lorsque vous marchez sur de la vitre… Il y en a pour tous les goûts !

The Outlast Trials

En conclusion

Le souci avec le fait de jouer en coopération comme vous le feriez dans un jeu semblable à Back 4 Blood, c’est que l’angoisse disparaît plus facilement lorsqu’on communique avec nos alliés. Assurément, un jeu en multijoueur est moins effrayant. Toutefois, l’équipe derrière le jeu est parvenue à créer un univers totalement malaisant et angoissant. L’ambiance est horrifique à souhait. J’ai été agréablement surprise de découvrir The Outlast Trials. J’étais mitigée avant d’entamer le titre, mais finalement, les deux personnes avec qui j’ai testé le jeu et moi-même sommes tous du même avis : cet accès anticipé est un réel succès !

On devient rapidement accro et on ne peut s’empêcher d’enchaîner les épreuves afin d’améliorer nos résultats, d’obtenir davantage d’argent et de tickets, mais aussi, afin d’obtenir de nouveaux éléments de personnalisation. Vous pourriez toutefois trouver répétitifs les environnements qui vous sont proposés ou même, vos poursuivants. Le niveau de difficulté pourrait aussi vous contrarier. En effet, il est évident que le jeu est davantage difficile moins vous aurez de membres dans votre équipe. En solitaire, l’expérience devient donc extrêmement difficile, mais en groupe, cela devient plus facile et moins angoissant.

Finalement, le plus gros défaut que j’ai trouvé à ce jeu, c’est le fait que les ouvertures et les fermetures de portes sont souvent très boguées. Il m’est arrivée de me téléporter du mauvais côté de celle-ci, les poursuivants aussi. Pour conclure, The Outlast Trials est un excellent jeu qui possède aussi une excellente rejouabilité. J’ai eu des fous rires ainsi que de belles frousses durant mes sessions de jeu. J’ai bien hâte de voir ce que deviendra ce titre au fil du temps !

J’aime

  • La coopération
  • Le côté addictif
  • La personnalisation
  • Les scènes gores et perturbantes à souhait

J’aime moins

  • La répétition
  • Le niveau de difficulté qui pourrait en rebuter quelques-uns
  • Les bogues que j’ai malheureusement trop souvent rencontrés durant l’ouverture et la fermeture des portes

Les copies de The Outlast Trials ont été fournies par Red Barrels.

The Outlast Trials

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Surprenant !

The Outlast Trials a su me surprendre par sa simplicité, mais aussi, par son côté déjanté. Ils ont osé et sont allés très loin dans le domaine du gore. Les amateurs du genre apprécieront assurément l'effort ! Et j'ai adoré pouvoir découvrir ce titre dans une version coopérative. Les amateurs d'horreur ne devraient pas hésiter à tester ce jeu.

À propos de Jessica Côté Acteau

Mon côté geek est né très tôt. C'est avec Ash, le dresseur de Pokémon et Sakura, la chasseuse de cartes que j'ai grandi. J'étais déjà une grande amatrice de l'animation japonaise et ça m'a suivi de l'enfance à l'âge adulte. Ma passion pour les jeux vidéo a, quant à elle, débuté au même moment. Armée de mon Game Boy Color, j'étais déjà une grande dresseuse de Pokémon, à l'époque ! C'est néanmoins la série The Legend of Zelda qui m'a fait tomber en amour avec le gaming. Depuis, qu'il s'agisse de jeux ou de japanimation, j'en mange tous les jours.

Aussi à voir...

Manor Lords - Couverture

Manor Lords : en toute féodalité

Le paysage qui s’offre à vous est magnifique. Dans une splendide vallée traversée de boisés …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.