Terraforming Mars Ares Expedition version jeu de cartes

Je vais être franc, en partant, je ne suis pas un amateur de Terraforming Mars, le jeu de plateau. Pourquoi alors vous parler de Terraforming Mars : Ares Expedition ? Parce que finalement, ce jeu-là, il me plaît quand même plus que le jeu original. Mais comment cela est-il possible avec un jeu qui partage non seulement le même thème, mais aussi une bonne partie de son ADN. Regardons ça ensemble !

  • Auteurs : Sydney Engelstein, Jacob Fryxelius, Nick Little
  • Illustrateurs : William Bricker, Garrett Kaida, Nio Mendoza, Justine Nortjé, Naomi Robinson, Andrei Stef
  • Éditeur : Frygames, Stronghold Games
  • Nombre de joueurs : 1 à 4
  • Âge : 14 ans et plus
  • Durée : 45 à 60 minutes
  • Année : 2021
  • Page officielle du jeu
  • Page BoardGameGeek

Thématique

Encore une fois, vous devrez préparer la planète Mars pour la rendre habitable par des humains en y augmentant le taux d’oxygène, la température et l’eau. Si vous avez déjà joué à l’un, vous retrouverez la même présence ou absence de thématique que dans l’autre. Les thématiques spatiales me laissant plutôt indifférent, je ne saurais dire si c’est moi ou si c’est le jeu, mais la thématique y est très peu présente. On passe quand même un bon moment en jouant à Terraforming Mars : Ares Expedition. La recherche des combos et le petit tableau qui nous sert à bâtir notre engin de production de ressources sont très engageants.

Mécaniques de jeu

Cinq cartes actions sont présentes pour chacun des joueurs. Vous devrez en choisir une secrètement et les révéler de façon simultanée. Seules les actions révélées seront jouées ce tour-ci ! Afin de maximiser vos actions, vous devrez être attentif aux différentes actions des autres joueurs. Pourquoi choisir une action si vous êtes certain que votre adversaire la choisira également ? Il vaut peut-être mieux choisir une autre action et ainsi en faire plus pendant ce tour. Il est intéressant de noter que les actions se feront dans l’ordre des numéros de cartes (1 à 5), mais que tous les joueurs feront leurs actions en même temps. C’est, ici, très différent de Terraforming Mars et c’est là que, pour moi, le jeu est le plus intéressant.

 

Rejouabilité

Terraforming Mars : Ares Expedition comprend un très grand nombre de cartes. La rejouabilité sera d’autant plus grande que le hasard de la pioche de cartes sera toujours très différent. Les différentes cartes actions et les choix des joueurs aideront grandement à ajouter de la diversité dans le jeu. On pourrait penser en faire le tour, mais le sociofinancement de trois extensions vient de se terminer sur la plateforme Kickstarter et la compagnie pense livrer le tout d’ici 7 à 8 mois, alors il y a déjà de la rejouabilité en chemin.

Originalité

Si c’est un critère important pour vous, vous serez peut-être déçu ! Beaucoup de similarités avec son grand frère (Terraforming Mars) sont présentes. L’iconographie est essentiellement la même et les objectifs d’eau, de chaleur et d’oxygène y sont également. Pour ce qui est du fonctionnement du jeu, on le compare plus à Race for the Galaxy. Il y a des similitudes importantes, c’est vrai, mais comme je n’ai pas joué à ce dernier depuis des années, je ne saurais vous les décrire en profondeur. S’il n’est pas très innovant, le jeu demeure tout de même un assemblage efficace et agréable de mécaniques de jeu que beaucoup vont apprécier.

Qualité de production

Là, tout de même, Terraforming Mars : Ares Expédition a un net avantage sur son prédécesseur. Les illustrations et la conception générale semblent beaucoup plus agréables à l’œil. La qualité des cartes est également très bonne (c’est toujours un point important pour moi) et il en va de même pour les petits cubes de plastiques avec un fini nacré. Votre plateau personnel à double épaisseur est le bienvenu pour la gestion des cubes et il est même possible de se procurer des tapis de jeu en néoprène si vous êtes du genre à apprécier ces petites améliorations. Seul bémol de la production est le plateau central. Ce dernier est très glissant pour vos petits marqueurs et il n’y a même pas assez de place pour ceux-ci si vous êtes plus de deux joueurs au même pointage. Comme si le tout n’avait pas été testé avant la production. Petit point plus ou moins important, le jeu arrive avec cinq tuiles représentant les cinq actions possibles. C’est probablement l’objet le plus inutile dans le jeu puisqu’on peut facilement suivre les actions sans ces tuiles.

En guise de conclusion

Je fais le difficile, mais j’ai bien aimé Terraforming Mars : Ares Expedition. La rapidité du jeu, qui dépasse tout de même les 60 minutes, les illustrations beaucoup plus belles que dans le jeu original, les actions simultanées, une belle expérience finalement. Pour les amateurs de jeu solo, cette version vous présente une course contre la montre pour terraformer Mars et s’ajuste à différents niveaux de difficultés. Très facile à comprendre et à gérer. J’ai tellement aimé mes parties de Terraforming Mars : Ares Expedition que je vais attendre avec beaucoup d’impatience les trois extensions à venir. En bout de ligne, je vous le recommande chaudement.

J’aime

  • La rapidité du jeu
  • Les actions simultanées
  • La qualité graphique générale

J’aime moins

  • La piste de point trop petite
  • Les tuiles actions inutiles

La copie du jeu appartient à l’auteur.

Ares Expedition

Graphisme
Matériel
Thématique
Mécanique
Plaisir

À essayer !

Rapide, bien fait et accessible.

À propos de Martin Lauzon

Amateur de jeux de société, de comic books américains, de BD québécoises et européennes, YouTuber amateur, artiste visuel et musicien. J'ai trop de passe-temps alors j'ai décidé d'ajouter Geekbecois à la liste.

Aussi à voir...

Azul : Le Jardin de la Reine – Le jeu abstrait à son meilleur

Après nous avoir présenté trois titres de la série Azul, Michael Kiesling revient à la …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.