Star Wars Visions – La plus célèbre saga de science-fiction rencontre la culture japonaise

Star Wars Visions est une anthologie de courts métrages d’animation produite par différents studios japonais. Chaque épisode représente une courte histoire se déroulant dans l’univers de la célèbre saga cinématographique avec chacun son style à sa saveur propre. Nous avons eu le privilège d’avoir accès au contenu de la première saison en primeur et nous avons pu apprécier les neufs épisodes. Bien que le contenu de certains épisodes puisse rendre un peu perplexe, surtout lorsque le studio a décidé de prendre quelques libertés avec le matériel source, il est indéniable que chacun d’entre eux a été produit avec soin et un amour véritable pour Star Wars.

Le premier épisode fait plonger la saga Star Wars dans un univers du Japon médiéval
Le premier épisode, The Duel, donne un aperçu de ce que Star Wars aurait eu l’air s’il avait été filmé par le légendaire réalisateur Akira Kurosawa.

Tous les épisodes sont d’une durée qui varie entre 13 et 18 minutes, donc il est possible de regarder la saison en entier en une soirée environ, ou déguster chaque épisode comme un petit interlude entre deux films ou après une séance de jeu. Certains épisodes prennent leur sujet avec un grand sérieux, comme The Duel et The Ninth Jedi, alors que d’autres vont plutôt vers la fantaisie et la comédie, comme Tatooine Rhapsody. Les puristes de la saga vont sourciller devant certains choix pris par les studios tellement ils s’éloignent de la mythologie de la franchise. En particulier, l’épisode The Twins inclut un long duel dans lequel les deux protagonistes virevoltent dans l’espace sans combinaison spatiale et flottent dans un vent qui n’existe tout simplement pas dans cet environnement. L’épisode T0-B1 montre ce que serait un croisement entre Star Wars et la franchise de jeux vidéo Mega Man, avec son petit droïde qui rêve de devenir un Jedi (on ne nous a pas appris que la Force agit uniquement sur les êtres vivants ?). Le conseil à donner est de ne pas prendre ces épisodes trop au sérieux et d’apprécier plutôt la qualité de l’animation et ces nouvelles histoires dans un monde bien connu.

Le visionnement de certains épisodes requiert de laisser son esprit critique de côté et apprécier l'aspect saugrenu
Certains épisodes prennent des libertés qui risquent de froisser certains puristes, comme ce duel se déroulant dans l’espace sans combinaison spatiale.

Neufs épisodes avant leur saveur et leur esthétique uniques

Parlant de l’animation, certains épisodes sont de véritables œuvres d’art en mouvement. Le premier épisode, The Duel, ressemble à de vieux films classiques du cinéma japonais, comme ceux du légendaire réalisateur Akira Kurosawa avec ses images pratiquement toutes en noir et blanc. Il mélange habilement le rétro et le futuriste en centrant son action dans un village japonais de l’époque des samouraïs avec des sabres laser qui prennent la forme de katanas. Un fait intéressant à noter, George Lucas, le créateur de Star Wars, s’était fortement inspiré du cinéma de Kurosawa lorsqu’il a mis les bases de sa nouvelle franchise cinématographique. La plupart des épisodes utilisent un style d’animation traditionnel, mais certains viennent le jumeler à des technologies modernes, comme l’épisode The Ninth Jedi dont les environnements sont créés surtout à partir d’images de synthèse numériques. La beauté des épisodes fera en sorte qu’ils plairont à une majorité de spectateurs, qu’ils soient des amateurs des films d’animation de style japonais ou non.

Le style d'animation japonais traditionnel prime sur des techniques utilisées en Occident, ce qui donne à la série une esthétique unique
Certains studios ont véritablement respecté leurs racines japonaises en plongeant leur action dans une version de Star Wars influencée par leur culture.

Du côté de l’audio, certains épisodes s’inspirent de la musique traditionnelle japonaise pour fournir l’ambiance, alors que d’autres optent plutôt pour une trame sonore similaire à celle présente dans les films de saga. Cela dépend grandement de l’environnement qu’a choisi son studio d’animation, qu’il provienne lui aussi d’un semblable aux films d’animation japonais traditionnels ou du look des longs métrages de la franchise. En toute honnêteté, j’ai préféré lorsque les studios sont allés à fond avec le style japonais afin d’offrir le meilleur des deux mondes, la saga Star Wars à la sauce japonaise. Les acteurs engagés pour incarner les différents personnages dans la version originale anglaise offrent pour la plupart une performance solide. Quelques exceptions sont présentes avec des performances un peu exagérées, mais qui sont à prévoir avec le style d’animation. La voix de la jeune fille dans l’épisode The Ninth Jedi est particulièrement agressante. Mais ce n’est qu’un très léger bémol.

En conclusion, la première saison de Star Wars Visions promet un bel avenir et un tournant intéressant pour la célèbre franchise de science-fiction. En espérant qu’elle obtienne suffisamment de succès pour qu’une deuxième saison soit annoncée !

Star Wars Visions est disponible sur le service de diffusion Disney+ à partir du 22 septembre. Pour en connaître davantage, voici le lien vers le site officiel.

À propos de Frédéric St-Georges

Je suis un geek assumé et fier de l'être, qui joue régulièrement aux jeux vidéo depuis l'âge de cinq ans, maniaque de séries télé comme Babylon 5, Star Trek Voyager et Game of Thrones. Geekbecois représente pour moi une belle opportunité de partager avec vous mes passions, vous informer et même parfois vous divertir avec un jeu de mots à la qualité douteuse!

Aussi à voir...

World's End Harem

Animes japonais : programme de l’automne 2021

L’automne approche et cela veut aussi dire qu’une nouvelle programmation d’animes japonais s’en vient ! J’ai …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.