Concours

Star Trek : The Next Generation souffle ses trente bougies !

L’an dernier, Star Trek célébrait son cinquantième anniversaire (lire notre article sur la célébration au ComicCon de Montréal). Cette année, c’est au tour de la deuxième télé-série de la vénérable franchise de célébrer un anniversaire particulier. Star Trek : The Next Generation, que de nombreux amateurs considèrent comme la meilleure série de la franchise, célébrera ses trente ans le 28 septembre prochain. Afin de souligner cet événement, nous vous proposons une liste de dix anecdotes sur la série.

La nouvelle version de l'USS Enterprise pour la télé-série annulée Star Trek Phase II.
Un modèle du nouveau USS Enterprise conçu pour la télé-série annulée Star Trek Phase II.

1. La série a failli voir le jour dix ans auparavant

En 1977, le créateur de Star Trek, Gene Roddenberry, a annoncé le retour de Star Trek au petit écran. Intitulée Star Trek : Phase II, la nouvelle série était supposée réunir à l’écran les membres de l’équipage de l’USS Enterprise original (Kirk, McCoy) pour une nouvelle mission de cinq ans d’exploration spatiale. Plusieurs scripts ont été produits, de même que de nombreux décors. Un nouveau modèle pour l’Enterprise avait été conçu. Cependant, avec l’immense succès du film Star Wars, les patrons du studio Paramount ont décidé d’annuler la télé-série et produire un film à la place, ce qui a donné naissance à Star Trek : The Motion Picture. Le film, sorti en 1979, n’a pas eu le succès prévu, ce qui n’a pas empêché la production de cinq films supplémentaires.

2. Le changement de costumes

Au cours de la première et deuxième saison, les uniformes des personnages étaient composés d’une seule pièce, ce qui était très inconfortable pour les acteurs. Dès la troisième saison, les costumes furent changés pour un ensemble deux pièces. Cependant, la partie du haut avait tendance à remonter sensiblement lorsqu’un acteur s’assoyait. Patrick Stewart (Capitaine Picard) avait pris l’habitude de rabaisser brusquement son veston à chaque fois qu’il se levait, un mouvement que les autres acteurs ont surnommé « la Manœuvre Picard ».

La différence entre la version originale de la série avec celle en haute définition.
Le passage au format HD a requis un grand travail de restauration, mais le résultat est à la hauteur des efforts.

3. Un travail de restauration colossal

La télé-série fut filmée sur pellicule 35 mm de haute qualité. Par contre, les effets spéciaux furent filmés en résolution beaucoup plus faible afin d’être compatibles avec les téléviseurs cathodiques de l’époque. Lorsque Paramount voulu offrir la série en format Blu-ray, cette différence de résolution lui a causé des maux de tête. Les techniciens ont dû ressortir les négatifs originaux et les numériser avec un logiciel sophistiqué, ce qui équivalait à ré-éditer chaque épisode au complet. Une tâche monumentale, mais dont le résultat final est à la hauteur de leurs efforts. La rediffusion des épisodes à la télé utilisera cette nouvelle version.

L'acteur Sir Patrick Stewart n'avait jamais vu un seul épisode de la série originale avant d'accepter le rôle du Capitaine Picard.
Sir Patrick Steward dans son rôle inoubliable du Capitaine Picard.

4. Un capitaine « novice »

Sir Patrick Stewart, qui a incarné le Capitaine Jean-Luc Picard, n’avait auparavant jamais vu un épisode de Star Trek, ni aucun des films. Cette ignorance semble avoir été un avantage, selon l’acteur, car il ne sentait aucune pression à incarner le personnage. Cependant, Gene Roddenberry n’était pas d’accord avec le choix des producteurs et il s’en est fallu de peu pour que M. Stewart soit renvoyé. L’acteur lui-même était tellement convaincu que la série serait un flop qu’il aurait refusé de défaire ses bagages durant les six premières semaines de tournage de la première saison !

5. Une télé-série qui a généré de véritables amitiés

La chimie entre les acteurs a tellement bien opéré que la majorité d’entre eux sont devenus des amis très proches en dehors des décors. Au cours du mariage de LeVar Burton (Geordi LaForge) en 1992, Brent Spiner (Data) était son garçon d’honneur, alors que Sir Patrick Stewart (Picard), Jonathan Frakes (Will Riker) et Michael Dorn (Worf) étaient placiers.

6. Les Borg n’étaient pas les méchants principaux au départ

Lors de la première saison, les producteurs ont introduit une nouvelle race, les Ferengi, avec comme but d’en faire les ennemis principaux, comme les Klingons l’étaient dans la série originale. Cependant, personne ne les prenait au sérieux avec leur apparence et ils furent relégués à un rôle plus comique. Ce fût avec l’introduction des Borg plus tard dans la série que les véritables ennemis montrèrent leur visage.

Les Ferengi étaient sensés être les ennemis principaux de la série, avant d'être remplacés par les Borg
Les terrifiants êtres cybernétiques, les Borg, n’étaient pas les antagonistes principaux de la série. Ce rôle était réservé aux Ferengi.

7. The Next Generation aura duré plus du double de saisons que la série originale

La télé-série Star Trek originale aura duré trois saisons, de 1966 à 1969. La série suivante, The Next Generation, aura duré plus du double pour un total de sept saisons. Les séries subséquentes Deep Space Nine et Voyager auront aussi duré sept saisons, alors que Enterprise aura été annulée après quatre saisons.

Star Trek Deep Space Nine a été la première de trois séries à suivre Star Trek : The Next Generation.
L’ensemble des acteurs de la série qui a succédé à The Next Generation, Star Trek Deep Space Nine.

8. Une télé-série qui a fait des petits

Alors que The Next Generation tirait à sa fin, le studio Paramount a décidé de poursuivre sur le succès de la série en introduisant plusieurs produits supplémentaires. En 1993, la télé-série Deep Space Nine, centrée sur une station spatiale dans une région reculée de la Fédération, fut lancée. Un an plus tard, une autre série, Voyager, commença sur le nouveau réseau UPN, Cette série se concentrait sur l’équipage d’un vaisseau de la Fédération perdu dans le Quadrant Delta, à 75 000 années-lumière de la Terre. Quatre films basés sur l’équipage de The Next Generation virent le jour, Generations (1994), First Contact (1996), Insurrection (1998) et Nemesis (2002). En 2001, la télé-série Enterprise, qui raconte la création de la Fédération, fut lancée. Une nouvelle télé-série, Star Trek Discovery, sortira au petit écran en septembre.

9. La série était supposée introduire le premier personnage LGBT de la franchise

Le créateur de Star Trek, Gene Roddenberry, a eu l’idée que le personnage de Georgi LaForge devait être membre de la communauté LGBT, sous prétexte que dans le futur, l’orientation sexuelle d’un individu n’aurait plus d’importance. Cependant, sa santé chancelante l’a amené à prendre un rôle de moins en moins important, laissant la majorité des décisions entre les mains du producteur Rick Berman. Selon plusieurs acteurs, ce dernier aurait imposé son veto sur les personnages LGBT. Il aura fallu attendre la sortie du film Star Trek Beyond en 2016 pour voir le premier personnage ouvertement gay de la franchise.

L'actrice Whoopi Goldberg est une fan de la série et a fait de nombreuses demandes pour un rôle
L’actrice Whoopi Goldberg a fait plusieurs apparitions dans la série dans le rôle de la mystérieuse Guinan.

10. Star Trek : The Next Generation a attiré des vedettes

L’actrice Whoopi Goldberg est une trekkie dévouée. Lorsqu’elle a su qu’une nouvelle série Star Trek allait être lancée, elle a contacté les producteurs pour obtenir un rôle. À partir de la deuxième saison, elle a interprété le rôle de la mystérieuse Guinan, la tenancière du bar à bord de l’Enterprise. Elle fera de nombreuses apparitions au cours de la série et pour le film Star Trek Generations en 1994 pour la dernière fois. Le comédien Robin Williams était supposé avoir un rôle dans l’épisode de la saison 5 A Matter of Time, mais il a dû décliner l’offre suite à un conflit d’horaire avec le tournage du film Hook.

La série est disponible sur Netflix, de même qu’en version remasterisée en Blu-ray.

Site officiel de la franchise

À propos de Frédéric St-Georges

Je suis un geek assumé et fier de l’être, mi-trentaine qui joue régulièrement aux jeux vidéo depuis l’âge de cinq ans, maniaque de séries télé comme Babylon 5, Star Trek Voyager et Game of Thrones. Geekbecois représente pour moi une belle opportunité de partager avec vous mes passions, vous informer et même parfois vous divertir avec un jeu de mots à la qualité douteuse!

Aussi à voir...

Concert Star Trek par l’OVMF – Grandiose !

Les amateurs de la franchise Star Trek en ont eu plein les oreilles par l’Orchestre …

Qu'en pensez-vous ?