Senua’s Saga : Hellblade II – Une suite tout aussi troublante que son prédécesseur ?

Disponible depuis le 21 mai 2024, Senua’s Saga : Hellblade II est un jeu d’horreur psychologique et bien sûr, la suite du premier titre du même nom. L’univers viking est quelque chose qui m’a toujours interpellée. Et ayant énormément apprécié le premier opus, j’avais très hâte de tester cette suite, et ce, depuis que j’ai visionné la bande-annonce aux Game Awards 2023.

  • Studio de développement : Ninja Theory
  • Éditeur : Xbox Game Studios
  • Plateformes disponibles : PC, Xbox Series
  • Plateforme de test : PC
  • Classement : M
  • Prix : 69,99$
  • Site officiel du jeu
  • Page Steam du jeu

Senua’s Saga : Hellblade II

Sombrer dans la folie

Senua’s Saga : Hellblade II est assurément un des jeux les plus uniques auquel j’ai joué. J’ai d’ailleurs apprécié le petit résumé, au début du jeu, permettant aux joueurs n’ayant pas connu le précédent jeu d’y prendre part, malgré tout. Également, cela permettait aux autres de se rafraîchir la mémoire avant de se lancer dans cette nouvelle aventure.

Bref, dans ce nouvel opus, nous suivons toujours Senua qui tente de lutter contre le traumatisme de son passé. Désormais en Islande, notre guerrière, toujours hantée par la voix de sa défunte mère, mais aussi, par les voix de ses angoisses, se lance ainsi dans une quête de vengeance. Elle désire arrêter les raids nordiques ayant tué son amant ainsi que sa tribu, autrefois. C’est ainsi que notre protagoniste s’est laissée capturer par des esclavagistes afin de se rapprocher de son but. Hélas, la météo sera de la partie afin de nuire à notre demoiselle. La première séquence donne toutefois le ton concernant ce nouveau voyage épique, dont le compagnon de route principal de notre guerrière est, bien évidemment, sa psychose persistante.

Senua’s Saga : Hellblade II

Combats et angoisses

Au niveau de la jouabilité, vous ne serez pas réellement déstabilisés avec Senua’s Saga : Hellblade II. En effet, celui-ci reprend les éléments que vous reconnaîtrez assurément de son prédécesseur. À savoir, notamment, l’utilisation des casse-têtes afin d’avancer dans l’histoire, mais aussi, des runes. Le système de combat, lui, a totalement été remanié. Attendez-vous à des combats plus complexe que dans le précédent opus. Les duels à l’épée demeurent une danse répétitive, mais tout de même divertissante.

Le tout consiste essentiellement en le fait d’esquiver au bon moment et à réaliser des parades, également au bon moment, afin de remplir un compteur de concentration qui pourra vous aider à ralentir le temps et qui, une fois déclenché, permet à Senua d’exécuter de nombreux assauts sans entrave.

Senua’s Saga : Hellblade II

Aborder la santé mentale dans les jeux vidéo

Indéniablement, il s’agit d’un point qu’il est très important de soulever lorsqu’on parle de Senua’s Saga : Hellblade II : la santé mentale. On utilise généralement les jeux vidéo afin de se divertir et de décrocher de la vraie vie. Il est intéressant de converser à propos d’un jeu vidéo qui ose représenter la santé mentale afin de créer une protagoniste très intéressante. Je suis tellement heureuse de voir un studio offrir ce genre de représentation dans le monde du jeu vidéo et qui plus est, afin de bâtir la personnalité et l’âme d’un personnage.

Bref, dans Senua’s Saga : Hellblade II, les développeurs du jeu nous plongent dans la maladie mentale de Senua de manière angoissante et frustrante. Durant notre périple, nous entendons des voix. Ces voix nous parlent, nous jugent, commentent nos gestes et nos choix. Ces voix nous guident et nous induisent en erreur. Elles nous donnent des conseils, parfois utiles, d’autres fois, faux. Elles nous avertissent d’un danger imminent alors qu’il n’y en a pas. Parfois, elles ont raison. D’autres fois, elles nous mentent.

Vous l’aurez compris : Senua’s Saga : Hellblade II raconte donc le périple de Senua, une guerrière souffrant de psychose. On pourrait également nommer le terme schizophrénie. Notre protagoniste évolue en souffrant d’hallucinations et de délires. Ce que nous voyons est-il réel ? Et ce que nous entendons ? Même les commandes ne nous répondent pas toujours : il y a de quoi devenir… dingue. N’est-ce pas ?

Senua’s Saga : Hellblade II

Une aventure courte, mais ô combien satisfaisante

Certains trouveront la durée de vie très courte versus le prix que vous coûtera le jeu. Je ne peux pas le nier : le temps de jeu n’égale certainement pas le prix que vous débourserez. Heureusement, Senua’s Saga : Hellblade II est pardonné par son immersion impressionnante dans la folie. Les explorateurs déploreront également le manque de liberté proposé par ce titre qui n’est, vous l’aurez deviné, pas un monde ouvert. Vous aurez généralement besoin d’aller d’un point A à un point B, s’abstenant ainsi de tout type d’exploration.

De toute manière, je le dis et le redis : vous prenez part à cette aventure, en premier, pour sa narration et non pas pour sa jouabilité. L’expérience est tellement troublante et satisfaisante que j’en ai oublié mon temps de jeu. J’ai toujours largement préféré une qualité plus élevée au niveau du récit, des personnages et des graphismes qu’une jouabilité et une liberté d’exploration supérieures. Après, certaines personnes auront des priorités différentes en ce qui concerne les jeux vidéo et c’est tout à fait normal.

Senua’s Saga : Hellblade II

En conclusion

Les joueurs qui s’attendent à retrouver énormément d’action seront peut-être déçus de Senua’s Saga : Hellblade II. En effet, il s’agit principalement d’un jeu narratif. J’ai vu plusieurs personnes, sur les réseaux sociaux, se plaindre du fait que le joueur ne prenait pas énormément part à l’action. Ce n’est pas tout à fait faux : vous passerez le plus clair de votre temps à avancer et à observer les cinématiques. Il m’a d’ailleurs semblé qu’il y avait moins de combats que dans le précédent opus.

Malgré tout, j’ai adoré la prise en main lors des combats, même s’ils étaient peu nombreux. J’ai aussi eu l’impression qu’il y avait moins de casse-têtes, mais encore une fois, ce n’est que mon point de vue. De toute manière, Senua’s Saga : Hellblade II m’a séduite par sa narration impeccable et ses visuels totalement éblouissants. J’étais ravie de voyager à travers l’Islande aux côtés de Senua et de ses voix. Tentez le coup ! Senua’s Saga : Hellblade II est une expérience humaine vraiment intéressante. Il n’y a assurément pas deux jeux comme celui-ci !

J’aime

  • Les combats intenses
  • La conception sonore immersive et incroyable
  • Les visuels époustouflants qui aident à amplifier l’histoire et l’immersion
  • L’histoire captivante abordant la maladie mentale de manière angoissante et inventive

J’aime moins

  • La durée de vie
  • Les quelques casse-têtes qui sont souvent répétitifs

La copie de Senua’s Saga : Hellblade II a été fournie par Xbox Game Studios.

Senua’s Saga : Hellblade II

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

J'adore !

Le jeu est exceptionnel, malgré ses quelques défauts. Il surpasse largement le premier opus !

À propos de Jessica Côté Acteau

Mon côté geek est né très tôt. C'est avec Ash, le dresseur de Pokémon et Sakura, la chasseuse de cartes que j'ai grandi. J'étais déjà une grande amatrice de l'animation japonaise et ça m'a suivi de l'enfance à l'âge adulte. Ma passion pour les jeux vidéo a, quant à elle, débuté au même moment. Armée de mon Game Boy Color, j'étais déjà une grande dresseuse de Pokémon, à l'époque ! C'est néanmoins la série The Legend of Zelda qui m'a fait tomber en amour avec le gaming. Depuis, qu'il s'agisse de jeux ou de japanimation, j'en mange tous les jours.

Aussi à voir...

Assassin’s Creed Nexus VR – La célèbre franchise visitée d’un tout autre point de vue

La franchise Assassin’s Creed a célébré son quinzième anniversaire en 2022 et est maintenant la …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.