Phasmophobia : une petite chasse aux fantômes pour Halloween ?

Disponible depuis le 18 septembre 2020, Phasmophobia a rapidement fait parler de lui. Dans ce jeu, vous êtes un chasseur du paranormal. C’est thématique ! Avec Halloween qui s’en vient ainsi que la situation dans laquelle nous vivons actuellement, pourquoi ne pas jouer à Phasmophobia, dans le confort de son salon, avec ses amis ? Malgré la pandémie, il est tout à fait possible de se prévoir une soirée d’épouvante avec ses amis et à distance !

  • Studio de développement : Kinetic Games
  • Éditeur : Kinetic Games
  • Plateformes disponibles : PC
  • Plateforme de test : PC
  • Classement : non coté
  • Prix : 15,49$
  • Site officiel du jeu 
  • Page Steam du jeu

Phasmophobia

Le but du jeu

Dans Phasmophobia, le joueur incarne un chasseur du paranormal. À l’aide de trois alliés, vous devrez trouver des preuves afin de déterminer quel type de fantôme hante les lieux que vous arpenter. Le jeu est très immersif. Il est d’ailleurs disponible en VR, mais je n’ai malheureusement pas pu tester cette façon de jouer car je n’en possède pas. Simplement via mon ordinateur, j’ai tout de même trouvé l’expérience très immersive.

Grâce aux nombreux outils que nous propose le jeu, vous devrez trouver le type du fantôme, mais en premier lieu, vous devrez trouver sa pièce favorite. L’endroit où il se trouve le plus souvent. Dans cet endroit, vous pourrez trouver de nombreuses preuves qui vous permettront de l’identifier.

Phasmophobia

Comment identifier le fantôme qui hante les lieux ?

Dans Phasmophobia, il existe, pour l’instant, douze sortes de fantômes. Le but du jeu est, bien sûr, de découvrir ce dit fantôme en trouvant des preuves et en les notant dans notre journal. Il est donc possible de croiser ces êtres paranormaux :

  • Banshee
  • Cauchemar
  • Démon
  • Esprit
  • Fantôme
  • Jinn
  • Ombre
  • Oni
  • Poltergeist
  • Revenant
  • Spectre
  • Yurei

Afin de différencier ces douze créatures, vous devrez utiliser les nombreux outils qui seront à votre disposition. Ainsi, vous pourrez noter les preuves recueillies dans votre journal. Il existe six types de preuves. Pour commencer, il vous sera possible d’obtenir des écritures fantomatiques. Celles-ci seront découvertes grâce à un livre que vous aurez prédisposé dans la pièce où se trouve le fantôme. Si celui-ci écrit à l’intérieur du livre, vous aurez en main une preuve à noter dans votre journal !

La température glaciale est également une preuve aidant à identifier la nature du fantôme. Celle-ci sera généralement représentée par de la buée sortant de la bouche de votre personnage. Les orbes fantomatiques sont aussi une preuve. Vous pourrez les constater en regardant sur les caméras à l’intérieur de votre camion. Il faudra, bien sûr, déposer les caméras dans la pièce du fantôme afin de voir ces orbes. Grâce à des lampes UV, vous pourrez aussi découvrir des empreintes que laisseront les êtres paranormaux sur les portes, les fenêtres ou encore, les interrupteurs.

Une autre preuve est la spirit box. Lorsque vous vous trouvez dans la pièce du fantôme, en allumant la spirit box, il vous sera possible de communiquer avec l’entité. En posant les bonnes questions, celle-ci vous répondra à travers l’objet. Le dernier indice est trouvé grâce au lecteur EMF. Un fantôme produira une émission EMF de niveau 5 lorsque celui-ci interagira avec l’environnement.

En découvrant trois preuves à l’aide des outils, vous pourrez ainsi découvrir le type du fantôme. Après quoi, vous n’aurez qu’à noter le type ainsi que les indices dans votre journal. L’affaire est bouclée ! Vous pouvez partir de cette baraque hantée !

D’autres objets sont disponibles afin d’identifier ces preuves. Il vous sera aussi possible de trouver une planche de Ouija à l’intérieur des lieux. En fait, vous avez une chance sur trois de la voir apparaître dans votre partie. Vous pourrez l’utiliser en l’allumant. Après quoi, vous devrez poser des questions pertinentes à l’entité. Si celle-ci est coopérative, elle vous répondra à l’aide de la planche ou des lumières de la pièce, si celles-ci sont ouvertes. La poupée vaudou est aussi un élément que nous pouvons trouver dans les lieux hantés. Néanmoins, les avis sont mitigés à son sujet… Je ne saurais pas expliquer sa réelle utilité.

Phasmophobia

En conclusion…

Ce qui est bien avec Phasmophobia, c’est surtout la reconnaissance vocale. Il est réellement intéressant de pouvoir communiquer avec le fantôme. Celui-ci peut d’ailleurs nous répondre et lorsque cela arrive, nous pouvons ressentir un certain frisson ! Il est possible de faire apparaître le fantôme devant nos yeux, mais attention car celui-ci peut nous tuer si l’envie lui prend !

Dans ce jeu coopératif, vous devrez aussi surveiller votre santé mentale ainsi que les informations que nous pourrons regarder à l’intérieur du camion, en sécurité, pendant que vos alliés braveront le danger à l’intérieur des lieux hantés. Avec l’ambiance sombre du jeu, celui-ci sera certainement parfait pour votre prochaine soirée d’Halloween ! Espérons toutefois que vous ne tomberez pas sur les fantômes timides que j’ai pu croiser durant mes parties… N’oubliez pas de crier son nom ! En fait, ne faites pas ça. Vous pourriez le mettre en colère…

Bref, c’est un bon jeu et il y a beaucoup de potentiel. J’ai hâte de voir les ajouts auxquels nous aurons droit ! Il ne s’agit que d’un jeu à accès anticipé, mais il est déjà très bien ! Nous n’avons pas beaucoup de cartes et de personnalités de fantôme, mais j’ose croire que le nombre augmentera avec le temps !

J’aime

  • L’ambiance oppressante et l’expérience immersive
  • La reconnaissance vocale
  • Le mode coopératif
  • Le prix

J’aime moins

  • La variété des cartes, des outils et des fantômes
  • Les quelques soucis de la reconnaissance vocale
  • Les moments où il ne se passe absolument rien même si on hurle et qu’on sème la pagaille dans la maison

La copie de Phasmophobia a été achetée par la rédactrice.

Phasmophobia

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Effrayant !

Si vous aimez tester vos limites et vivre des moments de terreur, seul ou entre amis, ce jeu est parfait pour vous !

À propos de Jessica Côté Acteau

Mon côté geek est né très tôt. C'est avec Ash, le dresseur de Pokémon et Sakura, la chasseuse de cartes que j'ai grandi. J'étais déjà une grande amatrice de l'animation japonaise et ça m'a suivi de l'enfance à l'âge adulte. Ma passion pour les jeux vidéo a, quant à elle, débuté au même moment. Armée de mon Game Boy Color, j'étais déjà une grande dresseuse de Pokémon, à l'époque ! C'est néanmoins la série The Legend of Zelda qui m'a fait tomber en amour avec le gaming. Depuis, qu'il s'agisse de jeux ou de japanimation, j'en mange tous les jours.

Aussi à voir...

In Silence : un jeu à vous donner des frissons

Disponible depuis 16 octobre 2020, In Silence reste inconnu pour la plupart des gens. Pourtant, …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.