La console qui console

La console qui console : un événement petit, mais chaleureux

La console qui console est un événement qui se déroulait la fin de semaine du 9 avril 2022 à Sherbrooke. Il s’agissait de la huitième édition cette année. Il s’agit donc d’un LAN qui se déroule sur deux jours dans le but d’amasser des fonds pour Leucan Estrie ainsi que le CHAS. J’ai pu assister à l’événement, samedi dernier, le découvrant ainsi pour la première fois. Voici donc mon petit compte-rendu de l’expérience que j’ai vécue à La console qui console !

La console qui console 1

La programmation

Ce qui domine à La console qui console, c’est le nombre d’activités possible sur les lieux. Ce qui est certain, c’est que les amateurs de jeux vidéo ont été servis ! Une grande salle dédiée au LAN était disponible pour eux. Il y avait aussi une zone de jeux rétro où petits et grands pouvaient découvrir ou redécouvrir des classiques. Eidos Sherbrooke était sur les lieux, proposant aux gens de tester l’expérience du dôme de projection immersive de 360 degrés. On pouvait y tester un jeu coopératif ressemblant à Space Invaders. C’était vraiment amusant et intéressant ! Eidos Sherbrooke proposait aussi une station de jeu permettant aux visiteurs de tester Marvel’s Guardians of the Galaxy. En plus de tout cela, de nombreux tournois étaient proposés aux joueurs durant la journée, par exemple, de Super Smash Bros Ultimate ou encore, de Beyblade !

Pour tous les goûts

D’autres activités étaient aussi offertes pour les gens qui n’aiment peut-être pas les jeux vidéo. Le Griffon proposait aux visiteurs de découvrir des jeux de société. Il était donc possible d’y jouer et d’obtenir de l’aide via les animateurs qui expliquaient de manière simple et efficace les règles du jeu. Nous avons pu découvrir notamment le récent jeu basé sur la série Assassin’s Creed : Orlog.

L’œil de chat offrait un espace détente où les gens pouvaient s’asseoir sur des canapés afin de lire les quelques mangas proposés par la boutique. Petit bonus : ils étaient présents pour offrir leurs merveilleux bubble tea et c’était franchement délicieux !

Un petit amuse-gueule d’un jeu d’évasion était aussi disponible pour les visiteurs. En quinze minutes, nous devions déchiffrer quelques énigmes, seul ou avec des amis. C’était amusant ! Je n’avais jamais testé ce genre d’activité. Certes, l’aventure n’était pas complète, mais cela m’a charmée et m’a donné envie d’en faire un prochainement ! La Zone proposait aussi aux visiteurs de tester le lancer de hache ainsi que le laser tag.

La console qui console 2

En conclusion

Durant la journée, La console qui console faisait tirer de magnifiques prix. De plus, les activités étaient vraiment amusantes, il y en avait vraiment pour tous les goûts. J’ai d’ailleurs pu m’acheter quelques mangas au passage et j’ai failli craquer pour quelques jeux de société… J’ai aimé le fait que cet événement existe spécialement dans le but d’amasser des fonds pour des causes qui tiennent à cœur aux gens derrière la convention. Bien que je n’y sois allée que le samedi, je ne me suis pas ennuyée une seconde ! Il y avait trop d’activités et de choses à découvrir pour s’ennuyer.

Je pense que La console qui console est un très bel événement qui a une mission vraiment incroyable et qui mérite d’être soutenu. Les gens qui habitent dans la région de Sherbrooke ne devraient pas hésiter à découvrir ce festival lors de ses prochaines éditions. Pour le reste du Québec, si vous voulez soutenir une cause tout en participant à de nombreuses activités geeks, tentez une petite virée en voiture l’an prochain ! Découvrez un nouveau coin de pays ! Je résumerais cet article en disant que j’ai été agréablement surprise par cet événement ! Petit, mais très chaleureux !

Site officiel | Page Facebook

À propos de Jessica Côté Acteau

Mon côté geek est né très tôt. C'est avec Ash, le dresseur de Pokémon et Sakura, la chasseuse de cartes que j'ai grandi. J'étais déjà une grande amatrice de l'animation japonaise et ça m'a suivi de l'enfance à l'âge adulte. Ma passion pour les jeux vidéo a, quant à elle, débuté au même moment. Armée de mon Game Boy Color, j'étais déjà une grande dresseuse de Pokémon, à l'époque ! C'est néanmoins la série The Legend of Zelda qui m'a fait tomber en amour avec le gaming. Depuis, qu'il s'agisse de jeux ou de japanimation, j'en mange tous les jours.

Aussi à voir...

Comiccon de Québec 2022 : un petit avant-goût de cette édition

De nouveau cette année, soit le 8 et 9 octobre 2022, je vais avoir la …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.