I Was a Teenage Exocolonist : l’histoire du passage à l’âge adulte

Disponible depuis le 25 août 2022, I Was a Teenage Exocolonist est un RPG narratif où vous incarnez un adolescent sur une planète extraterrestre. Vous pourrez évoluer dans ce nouveau monde en explorant sa nature sauvage, en étudiant, en tombant amoureux, en découvrant d’étranges créatures et en faisant face aux conséquences de vos actes. Il s’agit donc d’un jeu dans lequel vox choix influenceront directement la vie de vos amis ainsi que le destin de la colonie dans laquelle vous grandissez. Survivrez-vous assez longtemps pour profiter du monde que vous créerez au fil de vos choix ?

  • Studio de développement : Northway Games
  • Éditeur : Finji
  • Plateformes disponibles : Nintendo Switch, PC
  • Plateforme de test : PC
  • Classement : T
  • Prix : 28,99$
  • Site officiel du jeu
  • Page Steam du jeu

I was a Teenage Exocolonist

La colonie de Vertumna

I Was a Teenage Exocolonist nous présente un avenir où un groupe d’humains coopère afin de partir pour une mission pacifique afin de coloniser une nouvelle planète. Le personnage que vous incarnez est né à bord du premier vaisseau spatial colonisateur. Alors que votre protagoniste arrive à l’âge de dix ans, les colons atteignent leur destination. L’équipe n’est pas majoritairement composée de combattants puisque la mission est, à la base, pacifique. Le but des membres de la sécurité est simplement de maintenir la paix et l’ordre au sein de la colonie.

Une école est rapidement instaurée et des cours y sont enseignés. Vous aurez le choix d’y apprendre ce que vous voulez. En réalité, dès les premières minutes du jeu, vous gérez votre emploi du temps comme bon vous semble. Vous pourrez vous détendre, car, bien sûr, vous devrez aussi gérer votre niveau d’anxiété afin de ne pas vous surmener. Vous pourrez aussi aider la colonie et gagner un peu d’argent en effectuant des travaux. Aussi, vous aurez accès à des activités ou encore, vous pourrez fuguer de la colonie afin d’explorer la planète, contre l’avis des adultes qui jugent qu’au début du jeu, vous êtes beaucoup trop jeune pour quitter les murs qui entourent votre village.

Il y a, en tout, vingt-cinq emplois que vous pouvez faire en fonction de vos capacités. Ceux-ci ne seront pas tous forcément débloqués au cours d’une même partie. Tout ce à quoi vous décidez de participer développera vos compétences. Au total, il y a douze statistiques. Celles-ci vous aideront à prendre certaines décisions, dans le futur. Par exemple, afin de combattre une créature agressive, vous devrez augmenter votre courage. Autrement, vous n’aurez pas accès à ce choix et vous ne pourrez donc pas combattre. Cela obligera votre protagoniste à choisir la fuite et à se réfugier avec les civils. Avec la persuasion, vous pourrez convaincre certains personnages lors des dialogues. Bref, il y a de nombreuses façons d’évoluer dans I Was a Teenage Exocolonist.

Difficile est l’adolescence

En grandissant au sein de la colonie de Vertumna, vous pourrez prendre des décisions concernant votre emploi du temps ainsi qu’effectuer des choix de réponse lors des conversations avec vos pairs. Chacune de vos décisions vous permettra d’obtenir des cartes qui rejoindront votre paquet. Ces cartes vous permettront d’effectuer des défis lors des moments clefs de votre vie. Chaque carte possède une catégorie ainsi qu’une valeur, parfois même, un effet spécial. Les catégories ont un lien avec les décisions que vous prendrez et chaque couleur représente un des trois volets des compétences que vous tentez d’augmenter : le jaune pour le social, le bleu pour le mental et le rouge pour le physique. Votre paquet sera ainsi utilisé pour jouer à un jeu de poker à la fin de chaque mois afin de déterminer à quel point vous avez performé durant l’activité choisie.

Si votre main ne suffit par à atteindre l’objectif, il vous sera possible d’utiliser des consommables afin d’augmenter la valeur de vos cartes. Vous possédez aussi un équipement qui vous aide pour cela. De plus, vous pourrez augmenter vos chances d’obtenir la victoire lors de votre défi en faisant augmenter votre niveau d’anxiété. Le jeu de cartes est très facile, mais il pourrait parfois paraître répétitif. Si vous voulez oublier des cartes, il vous sera possible de dépenser des kudos ou autrement dit, l’argent utilisé dans cet univers, afin d’oublier certains souvenirs et donc, des cartes qui ne vous sont plus utiles dans votre paquet.

Parlant de l’anxiété de votre personnage, il est possible de prendre un mois de repos afin que le stress retombe à zéro. Vous aurez besoin de gérer votre niveau d’angoisse afin de réussir vos défis lorsque vos cartes ne vous permettent pas d’atteindre vos objectifs ou lorsque vous voudrez partir en exploration. C’est d’ailleurs durant votre exploration que vous pourrez trouver des consommables qui vous seront utiles lors de vos défis ou encore, que vous pourrez offrir en cadeau à vos amis afin d’augmenter vos jauges d’amitié avec ceux-ci.

I was a Teenage Exocolonist

Comment évoluerez-vous au sein de la colonie ?

Le jeu durera de vos dix ans jusqu’à vos vingt ans, le temps de votre adolescence. Lorsque vous atteindrez la fin de la partie, vous verrez comment s’est déroulé le reste de votre vie, grâce à vos décisions antérieures. Après quoi, vous aurez l’occasion de revivre, une nouvelle fois, votre adolescence puisque comme le jeu vous l’expliquera rapidement : il existe une multitude de choix et d’événements à découvrir. Apprendrez-vous des erreurs passées ? Honnêtement, lorsque j’ai terminé ma première partie, j’ai été étonnée de voir qu’il y avait vingt-neuf fins à débloquer !

D’ailleurs, vous pourrez vous rapprocher de nombreux personnages. Attention, car la vie de ceux-ci peut être influencée par la façon dont évolue votre colonie. Dix personnages peuvent être courtisés durant votre aventure. Il y a donc beaucoup de relations à découvrir. Vous comprendrez, au fil de vos conversations, ce que les personnages aiment ou n’aiment pas, mais aussi, vous prendrez connaissance de leur date d’anniversaire ainsi que d’autres informations qui vous seront nécessaires lors de vos dialogues afin de vous aider à établir de vrais liens avec ceux-ci.

Vous êtes les extraterrestres, pas l’inverse

I Was a Teenage Exocolonist est un simulateur de rencontre ainsi qu’un jeu de gestion. Je n’ai pas de gêne à dire qu’il est un des meilleurs jeux que j’ai pu tester cette année. Les possibilités sont infinies ! Vous pourrez d’ailleurs, dès le début du jeu, choisir votre sexe ainsi que votre pronom. Vous pourrez changer cela durant votre parcours, sans problème.  Il s’agit d’une aventure de science-fiction remplie d’amour et de tragédie. Le tout sur une planète qui regorge de magnifiques paysages ainsi que d’un bestiaire original et très amusant à découvrir, bien qu’un peu pauvre.

Le jeu se déroule donc sur une période de dix ans. Il y a quatre saisons qui comportent chacune trois mois. Les saisons sont : Calme, Pollen, Poussière et Pluie. Il est précisé que le temps avance à peu près de la même manière que sur Terre. Nous ajoutons à cela la saison de la Lueur alors que l’obscurité s’installe et que la végétation luit dans le noir. C’est d’ailleurs durant cette obscure période de l’année que les créatures attaquent la colonie. Il ne peut, logiquement, pas s’agir d’un hasard puisque cela se répète chaque année, sans exception.
cc
I was a Teenage Exocolonist

Une infinité de possibilités

Attention ! Je précise que les cinq prochains paragraphes contiendront quelques divulgâcheurs. Si vous ne voulez pas vous gâcher la surprise, vous pouvez vous rendre directement à la conclusion. Je vais aussi donner mon avis concernant un élément clef du jeu qui en dévoile beaucoup pour les nouveaux joueurs. Vous êtes avertis.

Lors de ma première partie, j’ai dragué Dys qui, pourtant, ne m’intéressait pas au début. En découvrant le personnage, j’ai toutefois été charmée par celui-ci. J’ai été satisfaite de connaître sa route. J’étais une exploratrice et je ne m’intéressais à rien d’autre qu’à ce nouvel environnement dans lequel j’évoluais. J’ai fait la rencontre d’un extraterrestre bien sympathique du nom de Sym qui est devenu un très bon ami. Dans un élan de rébellion, nous avons, à la fin du jeu, fugué la colonie, aidant les aliens à détruire l’humanité, s’assurant ainsi une place auprès d’eux. Nous ne respections pas les décisions que prenait la colonie.

À la fin du générique, le jeu m’a informé de la façon dont ma vie s’est terminée et ce qui s’est passé durant les années qui ont suivi ma fuite. Après quoi, j’ai fait la rencontre d’un étrange personnage : il s’agissait de… moi ! L’autre moi m’informe alors que je peux revivre et prendre de nouvelles décisions, que les êtres qui me sont chers peuvent être sauvés et que je peux changer les choses. Intriguée, j’ai entamé une deuxième partie et j’ai été stupéfaite. Durant ma deuxième partie, mon personnage pouvait se souvenir des décisions que j’avais prises dans ma première partie. Je connaissais donc le futur ou du moins, certains événements qui s’étaient passés auprès de mon premier avatar. Toutefois, en prenant de nouvelles décisions, je changeais drastiquement ma route et je découvrais de nouveaux dialogues. C’était un jeu… nouveau.

Une nouvelle partie ?

J’ai vécu une nouvelle histoire qui était très différente de la première. J’étais un ingénieur et les sciences étaient mon domaine de prédilection. Je me suis rapprochée de Tang qui était mon amie d’enfance et nous avons travaillé ensemble sur le domaine de la science. Durant mes explorations, je suis tombée amoureuse de Sym, un extraterrestre curieux qui m’a appris des tonnes de choses sur son peuple et sur le destin du mien. À la fin, je fus trahi par mon amie qui fit un réel génocide, offrant la mort à toute vie non humaine de la pauvre planète.

Et vous savez quoi ? En jouant une troisième partie, il me serait ainsi possible d’arrêter ce génocide grâce à mes souvenirs de mes vies passées. Vous comprendrez donc que le jeu possède une énorme rejouabilité puisque chaque vie vous offre de nouvelles informations qui vous mènent doucement vers une partie parfaite. Nous pourrions ainsi éviter la mort précipitée de nos parents ou encore, offrir la paix aux deux peuples cohabitant sur cette planète. Il y a tant de possibilités. Pour cette raison, je suis tombée totalement accro à I Was a Teenage Exocolonist. Je veux tout découvrir de ce jeu.

En conclusion…

Ma première partie a durée environ huit heures. Il y a énormément de texte à lire et le tout est en anglais alors assurez-vous d’être à l’aise avec cette langue afin de bien profiter du jeu. La rejouabilité est infinie tant il y a d’options à découvrir.  Les personnages sont très intéressants. J’ai eu beaucoup de coups de cœur ! Le scénario est grandiose et riche. Toutefois, certains sujets pourraient vous paraître un peu lourds comme la maltraitance animale ou encore, l’adultère. Plusieurs sujets matures sont traités. Sinon, sachez que les relations amoureuses et sexuelles ne sont pas décrites explicitement. Le jeu offre aussi beaucoup d’inclusivité aux joueurs, ce que j’ai trouvé rafraichissant.

I Was a Teenage Exocolonist est assurément un des meilleurs jeux que j’ai pu découvrir cette année. L’expérience narrative est tout à fait sublime. Visuellement, vous serez assurément éblouis par les magnifiques illustrations, les personnages, mais aussi, par les couleurs des paysages que nous arpentons durant notre périple. Je doute que vous puissiez être déçu par cette merveille narrative. Tentez l’expérience et devenez un adolescent évoluant au sein d’une colonie humaine s’étant établie sur une nouvelle planète. C’est plus qu’un simulateur et un jeu de gestion. C’est l’histoire du passage de l’adolescence à l’âge adulte dans un univers nouveau. Saurez-vous prendre les bonnes décisions ?

J’aime

  • L’inclusivité
  • L’exploration
  • La bande-son
  • Les sublimes illustrations
  • La rejouabilité qui est immense
  • Les personnages qui sont merveilleux
  • L’expérience narrative qui est bouleversante
  • Les couleurs, les personnages et les dessins sublimes

J’aime moins

  • Le fait que le jeu ne soit pas disponible en français

La copie de I Was a Teenage Exocolonist a été fournie par Finji.

I Was a Teenage Exocolonist

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Quelle expérience !

Ce jeu est une pure merveille narrative. Je suis ravie d'avoir pu découvrir I Was a Teenage Exocolonist. Il s'agit d'une expérience inoubliable. Si vous êtes un peu à l'aise avec l'anglais, lancez-vous ! Vous ne serez pas déçus.

À propos de Jessica Côté Acteau

Mon côté geek est né très tôt. C'est avec Ash, le dresseur de Pokémon et Sakura, la chasseuse de cartes que j'ai grandi. J'étais déjà une grande amatrice de l'animation japonaise et ça m'a suivi de l'enfance à l'âge adulte. Ma passion pour les jeux vidéo a, quant à elle, débuté au même moment. Armée de mon Game Boy Color, j'étais déjà une grande dresseuse de Pokémon, à l'époque ! C'est néanmoins la série The Legend of Zelda qui m'a fait tomber en amour avec le gaming. Depuis, qu'il s'agisse de jeux ou de japanimation, j'en mange tous les jours.

Aussi à voir...

Trails from Zero

The Legend of Heroes : Trails from Zero – De zéros à héros

The Legend of Heroes : Trails from Zero fait partie de la grande série Trails qui …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.