@Ellie #JeNaiPasDePetitAmi

Découverte manga : @Ellie #JeNaiPasDePetitAmi

C’est toujours agréable de lire un bon petit shojo débordant de romance. J’ai été attirée par la couverture très douce du manga @Ellie #JeNaiPasDePetitAmi. Le résumé m’a aussi intriguée. J’ai eu l’impression qu’avec ce titre, on ne tomberait pas dans l’éternelle banalité des shojo. J’ai trouvé rigolo de constater que le compte Twitter utilisé par le personnage principal de cette œuvre existe réellement en français, en anglais et en japonais ! Si vous êtes curieux, il s’agit du compte @ellie_crazylove. Bref, sans plus tarder, penchons-nous sur l’avis de ce manga à l’eau de rose !

  • Titre original : Koi Wazurai no Ellie
  • Dessin : Fuji Momo
  • Scénario : Fuji Momo
  • Éditeur VF : Kana
  • Année : 2015 au Japon / 2018 en France
  • Type : Shojo
  • Genre : Tranche de vie, Romance
  • Nombre de tome : 12
@Ellie #JeNaiPasDePetitAmi
Voici la couverture du manga : @Ellie #JeNaiPasDePetitAmi de Fuji Momo.

Synopsis

Eriko Ichimura est une lycéenne discrète que l’on ne remarque pas. Son seul plaisir est d’admirer Akira Ômi, un beau jeune homme plein de fraîcheur, et de « murmurer » ses fantasmes quotidiens sur Internet. Mais, un jour, elle découvre par hasard la vraie nature d’Ômi. Et ce dernier prend connaissance des tweets embarrassants d’Ellie… ! Voici l’amour peu ordinaire d’une perverse discrète.

Critique

@Ellie #JeNaiPasDePetitAmi est un manga très frais. J’ai beaucoup apprécié ma lecture des deux premiers tomes de la série. Nous suivons le quotidien d’Eriko, une jeune fille transparente et très discrète que personne ne remarque. Elle n’a pas d’amis. Elle balance néanmoins le tout en utilisant anonymement son compte Twitter où elle publie quotidiennement ses fantasmes concernant son camarade de classe Ômi. L’histoire se corse le jour où Eriko découvre que le parfait Ômi qu’elle connaît au quotidien n’est, en réalité, qu’un sale gosse. Prétentieux et arrogant, il est tout à fait à l’opposé des fantasmes qu’elle s’imaginait de lui. Par la même occasion, Ômi découvre le compte Twitter de notre héroïne… Il lui propose donc de garder le secret de l’autre. Si elle ne parle pas de sa réelle personnalité aux autres, il se taira concernant son compte Twitter.

Rapidement, Eriko et Ômi se rapprocheront. Ils deviendront d’abord amis, même si on sent une pointe d’amour provenant de nos deux protagonistes. J’ai apprécié les deux personnages. Eriko, malgré sa tendance à être oublié et mise de côté par les autres, désire s’affirmer davantage. Elle fera des efforts en ce sens. Je la trouve aussi amusante, concernant son compte Twitter. Les messages qu’elle poste sont toujours décalés et très surprenants, si on se fit à sa personnalité discrète. Ômi, de son côté, est un peu bougon, mais c’est ce qui fait son charme. Maladroit, il tombera rapidement sous le charme de la banale Eriko. J’ai trouvé l’histoire drôle et touchante.

De plus, nous abordons le thème de l’amitié. En commençant à s’affirmer davantage, Eriko se liera d’amitié avec une jeune fille qui n’est pas dans la même classe qu’elle. Il s’agira de sa première amie. Nous découvrons donc la maladresse de cette dernière alors qu’elle vit ses premiers amours ainsi que ses premières liaisons amicales. J’aime suivre le quotidien d’Eriko. C’est rafraichissant, amusant et très mignon. J’ai hâte de découvrir la suite et j’espère que nos deux protagonistes seront un peu plus entreprenants, malgré leur maladresse mutuelle.

« Parfois, je me demande si je ne suis pas invisible tellement je suis transparente. Je me dis que personne ne me verra peut-être jamais… »

Conclusion

@Ellie #JeNaiPasDePetitAmi est un shojo aux apparences banales. Il se démarque par la personnalité un peu loufoque d’Eriko lorsqu’elle écrit ses fantasmes sur Twitter. Sa relation avec Ômi est vraiment intéressante. Tous les deux maladroits, on ne peut s’empêcher de les trouver mignons et d’avoir hâte de voir leurs futurs rapprochements. J’ai apprécié l’utilisation des réseaux sociaux concernant Eriko. Cela l’aidera assurément à s’affirmer davantage. J’ai hâte de voir l’évolution du personnage qui débutait déjà un peu durant ma lecture du second volume.

Ômi, de son côté, mettra probablement son côté bougon de côté afin de se rapprocher de la seule fille de son école qui le comprend vraiment. On sent déjà l’attachement entre nos deux protagonistes. J’ai été surprise par ce manga car malgré sa simplicité et sa banalité, j’ai tout de même trouvé qu’il se démarquait du lot. Je recommande ce manga aux amateurs de romance.

J’aime

  • La véritable personnalité d’Ômi
  • La personnalité amusante d’Eriko
  • La complicité qu’il y a entre nos deux protagonistes
  • L’utilisation d’Eriko de son compte Twitter afin d’exprimer ses fantasmes

J’aime moins

  • Les rapprochements entre les protagonistes qui sont toujours interrompus !

La copie de @Ellie #JeNaiPasDePetitAmi a été prêtée par Anipassion-J.

Les liens d’Anipassion-J : Boutique | Instagram | Facebook | Twitter

@Ellie #JeNaiPasDePetitAmi

Texte, narration et scénario
Graphisme
Impression générale

Adorable !

Rien que pour la relation complice qu'entretiennent Ellie et Ômi, ça vaut la peine de découvrir cette petite romance ! Ellie est, d'ailleurs, une protagoniste vraiment attachante.

À propos de Jessica Côté Acteau

Mon côté geek est né très tôt. C'est avec Ash, le dresseur de Pokémon et Sakura, la chasseuse de cartes que j'ai grandi. J'étais déjà une grande amatrice de l'animation japonaise et ça m'a suivi de l'enfance à l'âge adulte. Ma passion pour les jeux vidéo a, quant à elle, débuté au même moment. Armée de mon Game Boy Color, j'étais déjà une grande dresseuse de Pokémon, à l'époque ! C'est néanmoins la série The Legend of Zelda qui m'a fait tomber en amour avec le gaming. Depuis, qu'il s'agisse de jeux ou de japanimation, j'en mange tous les jours.

Aussi à voir...

Super Nintendo world

Super Nintendo World ouvre officiellement au Japon

Après pas un, mais deux délais causés par la pandémie, le parc d’attractions Super Nintendo …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.