Diablo IV : un retour diablement attendu par les amateurs !

Ayant personnellement été déçue concernant Overwatch 2, je ne vous nierai pas que j’avais quelques craintes concernant Diablo IV. Mon conjoint qui avait pu participer à l’accès anticipé m’avait assuré que le titre allait valoir largement la peine. Récemment, Blizzard est réputé pour penser davantage à son portefeuille qu’aux amateurs de leur licence. Par conséquent, c’est avec quelques craintes que j’ai entamé mon test de Diablo IV. Après quelques sessions de jeu, voici donc ce que j’en ai pensé.

  • Studio de développement : Blizzard Entertainment
  • Éditeur : Blizzard Entertainment
  • Plateformes disponibles : PC, PlayStation 4, PlayStation 5, Xbox One, Xbox Series
  • Plateforme de test : PC
  • Classement : M
  • Prix : 89,99$
  • Site officiel du jeu

Diablo IV

Un solide concurrent pour le titre du jeu de l’année ?

Pour ceux qui se le demanderaient, il n’est pas nécessaire d’avoir joué aux précédents opus afin de profiter pleinement de Diablo IV. Dès les premières cinématiques et passages narratifs, nous découvrons le nouveau méchant très charismatique dans l’univers de la série : Lilith. Bien évidemment, votre personnage sera celui qui devra l’arrêter avec l’aide de nombreux personnages secondaires que vous rencontrerez durant votre périple.

Diablo IV

Les classes disponibles

  • Le barbare : Cette classe se bat au corps-à-corps à l’aide de diverses armes, octroyant de lourds dégâts à ses adversaires.
  • Le druide : Cette classe offre au joueur la possibilité de se métamorphoser en animal. Vous pourrez donc vous battre en tant qu’humain, loup-garou ou ours-garou. Ils utilisent la magie de nature et de foudre.
  • Le sorcier : Cette classe utilise la magie de glace, de feu et de foudre. Ils se battent généralement à distance, mais sont très fragiles.
  • Le nécromancien : Cette classe permet au joueur d’invoquer de nombreux serviteurs tout en utilisant des compétences d’os, de sang et d’ombre.
  • Le voleur : Cette classe utilise à la fois les armes à distance comme les arcs et les arbalètes ainsi que les armes au corps-à-corps comme les dagues. Ils utilisent la magie de poison et d’ombre, ainsi que des pièges.

Diablo IV

Une impression de MMORPG

Lorsque j’arpentais l’univers de Diablo IV, j’ai rapidement réalisé que celui-ci regorgeait de personnes. Lorsque vous aurez terminé le prologue, vous vous retrouverez à Kyovashad. Vous remarquerez une ribambelle de personnages derrière lesquels se trouvent de véritables joueurs. Vous pourrez affronter les créatures qui vous entourent grâce à ces joueurs que vous croiserez. Bien sûr, vous pourrez les ajouter en amis ou rejoindre leur groupe.

Aussi, vous verrez de nombreux événements publics lorsque vous vous pavanerez dans le monde ouvert que vous propose Diablo IV. Ces événements s’ajusteront toujours au nombre de joueurs qui tenteront de les affronter. Certains peuvent, évidemment, être complexes à être effectués seul, dépendamment de votre classe. Ceux-ci sont d’ailleurs visibles sur votre carte via un cercle jaune. Vous aurez aussi la possibilité d’affronter des boss mondiaux qui seront visibles sur la carte du monde quelques minutes à l’avance. Bien sûr, il faudra la participation de quelques joueurs afin de faciliter votre victoire.

Diablo IV

Une progression pensée intelligemment

Chaque fois que vous gagnez un niveau supplémentaire, vous obtenez, par la même occasion, un point à dépenser dans votre arbre de compétences. Plusieurs branches seront à votre disposition afin de rendre votre personnage totalement unique. Vous pourrez acquérir une compétence basique ainsi qu’une principale, mais aussi, une capacité de déplacement, défensive, puis une compétence ultime. Aussi, vous aurez la possibilité de débloquer de nombreux talents passifs. En plus de ces compétences, vous pourrez ramasser du butin que vous pourrez équiper. Si vous êtes chanceux, vous pourriez obtenir du butin légendaire. Ces équipements de couleur orange viennent généralement avec de puissants bonus qui rendront votre personnage unique et plus fort.

Diablo IV

L’interface

Vous passerez assurément 50 % de votre temps dans l’interface de Diablo IV. Après tout, lorsque vous obtiendrez du butin, vous vous dépêcherez d’aller lire les statistiques et les bonus de ceux-ci. Votre inventaire sera rapidement rempli. Vous passerez donc énormément de temps à le trier. Lorsque vous gagnerez des niveaux, vous vous empresserez aussi d’aller utiliser vos points de compétence. J’ai apprécié la façon dont une fenêtre s’ouvre sur le côté de l’écran, vous permettant d’avoir accès à la totalité de votre inventaire. Vous aurez aussi accès à votre arbre de compétences. Le tout, sans perdre votre personnage de vue. Cette fonctionnalité est particulièrement pratique lorsqu’on joue à deux en écran partagé. Ainsi, chaque joueur peut afficher son menu sur les côtés gauches et droits de l’écran. Il sera d’ailleurs aussi facile de trier votre inventaire et vos objets inutiles grâce à un seul clic.

Diablo IV

Des graphismes époustouflants

D’un point de vue graphique, Diablo IV est très impressionnant ! Ne vous empêchez pas de zoomer afin d’admirer les nombreux détails dont regorge le titre de Blizzard. Et que dire des cinématiques époustouflantes que nous offre le jeu ! J’ai notamment été totalement charmée par Lilith. J’ai également apprécié le fait que notre personnage se retrouve dans les cinématiques, armé de son apparence ainsi que de son armure personnalisée. La personnalisation du personnage est d’ailleurs très agréable. Il aurait peut-être été intéressant de développer davantage cet aspect. Notamment concernant la corpulence des personnages ou la diversité des coupes de cheveux, la couleur.

Diablo IV

En conclusion…

Il y a tant de choses à faire dans Diablo IV ! Rien qu’en explorant la carte de du premier arc et en effectuant les quêtes secondaires et principales, j’ai aisément pu atteindre le niveau 40. Après avoir joué aux deux précédents opus que j’ai, d’ailleurs, grandement appréciés, j’ai été agréablement surprise par ce quatrième volet.

J’aime l’ambiance sombre de l’univers qui est grandement accentuée dans ce nouveau jeu. J’apprécie aussi le monde ouvert et l’impression de MMORPG qui nous submerge constamment durant notre aventure. Les cinématiques et le doublage sont tout à fait époustouflants ! En anglais comme en français. Visuellement, Diablo IV est incroyable. Les textures et les détails sont fabuleux.

Les seuls points faibles que j’ai réellement remarqués lorsque j’ai joué à Diablo IV, ce sont les nombreux bogues que j’ai rencontrés, surtout lors des premiers jours du lancement. Je regrette aussi que le passe de saison, déjà annoncée, ne soit pas disponible à l’heure actuelle. Et finalement, Diablo IV est un jeu excellent qui vous rendra définitivement accro. Dès que je le ferme afin de retourner à la vraie vie, je n’ai qu’une envie : me reconnecter afin d’amasser de nouveaux butins !

J’aime

  • Lilith
  • La durée de vie
  • La campagne et la narration
  • La direction artistique impeccable
  • Le monde ouvert qui est vivant, riche et amusant
  • Les cinématiques et le doublage qui sont au point

J’aime moins

  • L’obligation d’être connecté en ligne, même en solo
  • Le fait que la totalité du contenu ne soit pas disponible le jour de la sortie
  • Les quelques ralentissements que j’ai rencontrés, surtout lors des premières journées

La copie de Diablo IV a été fournie par Blizzard Entertainment.

Diablo IV

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Wow !

J'avais adoré Diablo III, mais ce nouvel opus m'a fait de nouveau tomber en amour avec la licence. J'ai aimé jouer le Nécromancien ainsi que le Barbare. La qualité artistique a augmenté de plusieurs niveaux, depuis le précédent opus et ce n'est pas pour me déplaire ! Et que dire de la campagne... Ce jeu est tout simplement une pépite !

À propos de Jessica Côté Acteau

Mon côté geek est né très tôt. C'est avec Ash, le dresseur de Pokémon et Sakura, la chasseuse de cartes que j'ai grandi. J'étais déjà une grande amatrice de l'animation japonaise et ça m'a suivi de l'enfance à l'âge adulte. Ma passion pour les jeux vidéo a, quant à elle, débuté au même moment. Armée de mon Game Boy Color, j'étais déjà une grande dresseuse de Pokémon, à l'époque ! C'est néanmoins la série The Legend of Zelda qui m'a fait tomber en amour avec le gaming. Depuis, qu'il s'agisse de jeux ou de japanimation, j'en mange tous les jours.

Aussi à voir...

Arzette : The Jewel of Faramore – Un hommage à Zelda… CD-I ?

Arzette : The Jewel of Faramore est un jeu hommage. Qui aurait cru qu’un jour un …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.