Conan Exiles : Isle of Siptah – Une extension massive ?

Disponible depuis le 15 septembre 2020, Conan Exiles : Isle of Siptah est la nouvelle et gigantesque extension du jeu. Du moins, c’est ainsi qu’on la décrit. Celui-ci vous propose une immense île toute neuve à explorer. Des créatures redoutables à affronter, des pièces de construction inédites ainsi qu’un tout nouveau cycle de jeu vous seront proposés. Vous arriverez sur l’île suite à un naufrage. Vous devrez fabriquer tout ce dont vous aurez besoin afin de survivre.

  • Studio de développement : Funcom
  • Éditeur : Funcom
  • Plateformes disponibles : PC, PlayStation 4, Xbox One
  • Plateforme de test : PC
  • Classement : M
  • Prix : 24,99$
  • Site officiel du jeu
  • Page Steam du jeu

Conan Exiles Isle of Siptah

Ohé, naufragés !

Trois ans après la sortie de Conan Exiles, Isle of Siptah est la première extension massive du jeu. En achetant le contenu téléchargeable, vous aurez accès à une nouvelle carte. L’histoire prend place sur une île où vous vous serez échoué. L’expérience de départ est la même que dans le jeu original, vous devrez survivre en créant et en améliorant un nouveau personnage. Abandonné au milieu de nulle part, vous devrez utiliser votre environnement afin de créer de quoi vous aider afin de ne pas mourir de faim ou de soif, entre autres. La différence entre le début du jeu standard et ce contenu téléchargeable, c’est que vous ne serez pas sauvé par Conan. De plus, vous pourrez choisir votre emplacement de départ parmi quatre choix.

À partir de ce moment, vous entrerez en mode chasse et récolte afin de vous nourrir et de créer les accessoires nécessaires à votre survie. Vous pourrez donc arpenter les forêts, les falaises et les nombreuses ruines qui se dresseront sur votre passage. De temps en temps, une tempête engloutira une parcelle de l’île. Un peu comme les tempêtes de sable qui nous harcelaient dans le jeu de base. Celles-ci sont plutôt dangereuses. C’est d’ailleurs durant ces tempêtes que vous pourrez acquérir des esclaves. Il n’y a qu’ainsi que vous pourrez en obtenir car cela ne fonctionne pas du tout comme dans le jeu original, malheureusement. Il vous faudra un peu de temps de jeu avant d’avoir accès à vos petits compagnons.

Conan Exiles Isle of Siptah

Que donne Isle of Siptah ?

La grandeur de la carte auquel on s’attendrait pour une extension et non un simple contenu téléchargeable est un brin ridicule. Ils auraient dû augmenter la grandeur de la carte initiale au lieu d’en créer une nouvelle plus petite. Après plus d’une heure de jeu, je n’ai croisé aucun humain à affronter. En fait, le seul endroit où j’ai pu rencontrer des humains, c’était lorsque j’explorais les environs des tempêtes étranges. Il est regrettable d’avoir choisi d’en diminuer le nombre puisqu’en toute honnêteté, il s’agit de la partie amusante du jeu : affronter les combattants que l’on rencontre et piller les camps.

Sinon, j’ai éprouvé des difficultés lors de mes sessions d’escalade, chose qui n’arrivait pas dans la carte principale du jeu. Mon personnage marchait simplement dans la montagne et ne s’y agrippait qu’après plusieurs tentatives… Ce n’est pas grand-chose, mais disons que cela coupait la fluidité lorsque je devais me reprendre à trois fois afin de commencer à escalader les lieux. C’était désagréable. Il m’est aussi arrivé quelques fois de tomber sans raison lorsque j’escaladais les murs, entraînant dans ma chute des dégâts… J’ai rencontré quelques autres bogues ennuyeux. Par exemple, il m’arrivait de foncer dans des murs invisibles alors que je parcourais une prairie vide et sans obstacle apparent… Aussi, mon personnage tombait à l’infini alors qu’une seconde avant, je courais et je n’avais absolument pas sauté. N’oublions pas que le jeu est toujours en accès anticipé.

Conan Exiles Isle of Siptah

En conclusion…

Au final, mis à part quelques petits ajouts tels que les bandages qui sont beaucoup plus efficaces pour vous soigner comparé à la nourriture, il n’y a pas beaucoup de nouveautés à se mettre sous la dent. Vous pourrez, bien sûr, découvrir de nouveaux paysages et quelques nouvelles recettes de création, ainsi que d’autres armes. Néanmoins, cela reste un peu brouillon ou plutôt, vide. Son plus gros défaut, je pense, est le nombre d’humains que l’on croise durant notre aventure. Il est étrange de devoir les invoquer afin de les affronter… Le bestiaire est, lui aussi, un peu limité. On croise souvent les mêmes monstres. Les matériaux, quant à eux, sont très distancés, augmentant ainsi la difficulté, dans le sens où nous devons nous déplacer énormément afin d’atteindre ces dits matériaux.

Avec les nombreux bogues que j’ai croisés ainsi que les points que j’ai cités plus haut, je trouve malheureusement que le prix n’est pas adéquat pour ce qu’on nous offre. Je ne doute pas du fait que les développeurs ne tarderont pas à régler ces quelques petits soucis qui rendront rapidement notre expérience de jeu plus agréable.

J’aime

  • Le changement de paysage qui fait du bien
  • Les quelques ajouts au niveau de la construction et des armes, bien qu’il n’y en ait pas énormément

J’aime moins

  • Le prix versus le contenu
  • Le nombre d’humains que l’on rencontre durant notre périple
  • Le fait qu’ils aient décidé d’ajouter une carte au lieu de bonifier celle qui était déjà là

La copie de Conan Exiles : Isle of Siptah a été fournie par Funcom.

Conan Exiles : Isle of Siptah

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Correct

Intéressant, mais je vous conseille d'attendre un rabais avant de l'acheter !

À propos de Jessica Côté Acteau

Mon côté geek est né très tôt. C'est avec Ash, le dresseur de Pokémon et Sakura, la chasseuse de cartes que j'ai grandi. J'étais déjà une grande amatrice de l'animation japonaise et ça m'a suivi de l'enfance à l'âge adulte. Ma passion pour les jeux vidéo a, quant à elle, débuté au même moment. Armée de mon Game Boy Color, j'étais déjà une grande dresseuse de Pokémon, à l'époque ! C'est néanmoins la série The Legend of Zelda qui m'a fait tomber en amour avec le gaming. Depuis, qu'il s'agisse de jeux ou de japanimation, j'en mange tous les jours.

Aussi à voir...

In Silence : un jeu à vous donner des frissons

Disponible depuis 16 octobre 2020, In Silence reste inconnu pour la plupart des gens. Pourtant, …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.