My Happy Marriage

My Happy Marriage : Tome 04 – Surmenage et détermination

Véritable coup de cœur de 2023, My Happy Marriage m’avait totalement marquée lorsque j’ai visionné l’anime sur Netflix. Le manga, quant à lui, n’a fait qu’augmenter mon amour pour cette oeuvre. Ainsi, chaque fois qu’un nouveau volume se pointe, je suis totalement folle de joie ! Bref, voici donc ce que j’ai pensé de My Happy Marriage : Tome 04 !

  • Titre original : Watashi no Shiawase na Kekkon
  • Dessin : Kosaka Rito
  • Scénario : Agitogi Akumi
  • Éditeur VF : Kurokawa
  • Année : 2023
  • Type : Shojo
  • Genre : Drame, Romance, Fantastique, Historique
  • Nombre de tomes : 4 (en cours)
  • Critique : Tome 01 | Tome 02 | Tome 03

My Happy Marriage Tome 04

Synopsis

Miyo Saimori descend d’une longue lignée de nobles dotés de pouvoirs surnaturels dont elle n’a elle-même pas hérité. Elle est envoyée dans la famille Kudô pour épouser leur chef Kiyoka, réputé cruel et sans cœur. Mais en constatant que Miyo n’a rien d’une jeune noble élevée dans l’opulence, Kiyoka est intrigué et se prend d’affection pour elle.

Notre jeune couple est désormais fiancé. N’ayant reçu aucune éducation digne de ce nom, Miyo craint de ne pas être une épouse à la hauteur de son mari. Elle recommence alors son apprentissage avec Hazuki, la grande sœur de Kiyoka. Alors que nos deux amoureux subissent tous deux des journées éprouvantes, un homme mystérieux du nom d’Arata Tsuruki fait son apparition…Miyo et Kiyoka apprendront le bonheur d’aimer et d’être aimé, mais aussi la souffrance qui accompagne ce bonheur…

Mon avis

Apprentissage et cauchemars

Dans ce volume, Miyo est très fatiguée et sa santé se détériore rapidement. Les cauchemars s’enchaînent et on peut facilement lire sur son visage qu’elle est surmenée. Miyo poursuit donc ses leçons de savoir-vivre avec Hazuki, la sœur de Kiyoka. Elles se lient rapidement d’amitié et se font des confidences sur leur vie passée. C’est tellement satisfaisant de voir la petite Miyo se rapprocher de quelqu’un d’aussi bienveillant que Hazuki !

Sinon, Miyo fera un malaise en ville et un inconnu lui viendra en aide. Il s’agit, en réalité, de Arata Tsuriki, un homme qui a été mandaté afin d’aider Kudo dans sa mission. Toutefois, il prendra le temps de perturber la fiancée de ce dernier. Autrement dit, Kudo ne regardera pas d’un bon œil le nouveau venu. Il demeurera sur ses gardes le concernant.

« On raconte que vous empêchez les femmes de vous approcher en vous montrant aussi froid que la banquise.  »

En conclusion

Même si j’ai trouvé My Happy Marriage : Tome 04 un peu moins bien que les précédents volumes, cela ne m’a pas empêchée de dévorer et d’adorer ce nouveau volume ! Certes, il ne se passe pas énormément de choses et il y a quelques longueurs, mais malgré tout, l’état de santé inquiétant de Miyo parvient à intriguer le lecteur. On ne peut s’empêcher d’espérer que la pauvre Miyo se confie auprès de son fiancé qui ne demande que cela afin de pouvoir lui venir en aide et la soutenir.

Bref, il n’y a pas énormément de choses à dire de ce volume puisqu’il ne s’y passe pas grand-chose. Il y avait quelques longueurs et on demeure un peu sur notre faim lorsqu’on tourne la dernière page. Toutefois, les moments mignons entre nos protagonistes sont tout simplement délicieux. Il est évident que le prochain volume sera beaucoup plus riche en péripéties, si on se fie aux dernières pages.

J’aime

  • Le fait d’en apprendre davantage sur Haruki
  • Le fait que Miyo s’entoure graduellement de personnes bienveillantes

J’aime moins

  • Les quelques longueurs

La copie du manga My Happy Marriage : Tome 04 a été offerte par Interforum Canada.

My Happy Marriage : Tome 04

Texte, narration et scénario
Graphismes
Impression générale

Wow !

Ce n'est peut-être pas le volume le plus riche en péripéties, mais j'ai adoré les moments débordant de mignonneries entre nos protagonistes. Vivement la suite !

À propos de Jessica Côté Acteau

Mon côté geek est né très tôt. C'est avec Ash, le dresseur de Pokémon et Sakura, la chasseuse de cartes que j'ai grandi. J'étais déjà une grande amatrice de l'animation japonaise et ça m'a suivi de l'enfance à l'âge adulte. Ma passion pour les jeux vidéo a, quant à elle, débuté au même moment. Armée de mon Game Boy Color, j'étais déjà une grande dresseuse de Pokémon, à l'époque ! C'est néanmoins la série The Legend of Zelda qui m'a fait tomber en amour avec le gaming. Depuis, qu'il s'agisse de jeux ou de japanimation, j'en mange tous les jours.

Aussi à voir...

À l'image de Mona Lisa...

À l’image de Mona Lisa… : Tome 05 – Des comptes à rendre

À l’image de Mona Lisa… : Tome 05 est disponible depuis peu. Il s’agit d’un manga …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.