[Test] Uncharted : Golden Abyss

ATTENTION : Cette critique peut contenir des intrigues du jeu.

Qui parle de Playstation Vita parle du nombreux choix de jeux qui sont sortis en même temps que la console. Parmi tous ces titres il était certain pour moi d’acheter Uncharted : Golden Abyss. Grand amateur de la série, voici ce que je pense du petit dernier.

Fiche Technique :

  • Développeur : Sony Computer Entertainement America’s Bend Studio
  • Éditeur : Sony
  • Support : Depuis le 22 février 2012 sur Playstation Vita.
  • Type : Action, aventure et tir à la 3ième personne.
  • Nombre de joueur : 1
  • Multijoueur : Non
  • Langue : Anglais, français et espagnol
  • Sous-titre : Aucun
  • Grosseur du jeu : 3.2 Go
  • Grosseur de la mémoire requise : 64 Mo

En bref :

Nathan est en Amérique Centrale afin d’aider un vieil ami du nom de Jason Dante à retrouver un trésor perdu il y a 400 ans. Sur son chemin, il aidera aussi, Marisa Chase, une inconnue qui cherche son grand-père archéologue disparu depuis peu.

Scénario :

Bien que simple à comprendre, le jeu regorge de trésors qui peut amener un peu plus de profondeur à l’histoire. Malgré que je fus attentif aux moindres détails, aucun indices ne m’a révéler à quel moment se passe les aventures de Drake. Il a fallu que je fouille sur internet pour trouver que le jeu se déroule avant le premier titre de la série : Uncharted Drake’s Fortune. Bref, le jeu n’a pas le meilleur des scénarios de la série puisqu’il possède quelques longueurs, mais il est loin d’être pauvre.

Graphisme :

Ce qui étonne avec la Playstation Vita, c’est qu’elle est apte à faire jouer des jeux vidéos d’une qualité qui vaut « presque » les graphismes de sa grande soeur, la Playstation 3.

La réputation des graphismes des jeux Uncharted est bien connue et ne change pas avec ce titre. Nathan se retrouvera en face de paysages dignes de cartes postales. Il y a certain endroits qui auraient pu être retravailler tel que le feu qui est vraiment « pixélisé’ »et surtout lorsque nous voyons des oiseaux voler au loin. Ces deniers ne sont que de gros pixels blancs, trop gros pour l’endroit exact ou ils semblent être réellement dans le ciel.

Durée de vie :

Ah ben ça pour me surprendre, ça m’a surpris. On s’entend qu’on parle ici d’un jeu de console portable. Et bien, l’aventure prend environ 7 à 8 heures à compléter. Soit à peine moindre que les titres sur PS3 ! Ça a quand même de l’allure non ? Les trésors et mystères à trouver sont nombreux à un point que c’est peut-être un peu trop. Si vous voulez vos trophées, prenez votre mal en patience et recommencez certains chapitres. Il y en a qui sont bien cachés !

Jouabilité :

Uncharted Golden Abyss se tient très bien en main. Certains passages demandent obligatoirement l’utilisation des écrans tactiles. Pour certain, il sera facile de faire les mouvements demandés à l’écran. Pour d’autre, ce sera un casse-tête à replacer leurs mains correctement sur la console. La grosseur de vos mains seront donc ce qui influencera votre maniabilité de la console.

Il peut paraître original de frotter l’écran à la manière d’un calque pour faire apparaître une image sur un bout de papier. Certain trouveront peut-être qu’il s’agit que de manœuvres techniques  exercés en but d’exploiter un peu ce que la console permet. De mon côté, j’ai trouvé le tout bien exploité pour ce que la série amène habituellement comme expérience de jeu.

L’écran tactile avant nous servira souvent. Il ne sera pas rare, peut-être trop souvent, de ne pas voir des ennemis s’approcher de nous et qu’ils commencent un combat aux poings. Il faudra donc toucher l’icône en forme de poing au bas droit de l’image. On peut aussi toucher l’écran lorsque Nathan sera en plein escalade. Touchez le chemin qui s’illumine et Nathan l’escaladera tout seul. Il exécutera ces mouvements plus rapidement que si vous le faisiez à l’aide du joystick ! Ça donne une petite pause pour se gratter le nez !

L’écran tactile arrière sert à faire un agrandissement de lentille lorsque Nathan utilise le fusil de précision Dragon, à bouger des objets afin de les dépoussiérer, à escalader une corde en glissant nos doigts vers le bas et l’inverse pour la descendre ou encore, à agrandir l’image de son appareil photo. Effectivement, on doit prendre des photos, parfois obligatoirement, parfois que pour débloquer des mystères…Plusieurs autres possibilités de mouvements sont présents dans le jeu. Lors de l’utilisation du fusil de précision Dragon, on peut viser en bougeant votre console à 360 degré autour de nous. Lorsque l’on est suspendu après une corde, il faut balancer la base de la console vers soi et l’inverse afin de permettre à Drake de se rendre de l’autre côté de la rive.

Le plus ridicule de ces manoeuvres est sans nul doute lorsque Nathan doit traverser un endroit étroit et qu’il doit se tenir en équilibre. Au début, on s’y attend pas. On perd équilibre et on doit mettre la console stable afin de ne pas faire tomber Drake. Ce qui est déplorable est que cela arrivera à chaque fois…ou presque ! Disons 90 % !

Son :

Malheureusement, je dois dire que c’est la seule grosse faiblesse du jeu. J’adore le talent des comédiens qui ont réussi à maintenir la qualité française au même niveau que celle en anglais. Malgré tout, le niveau du volume des voix est inégal et j’ai même entendu durant un court instant la version anglaise jouer en même temps que la version française durant ma partie ! ! !

Verdict : 7/10

Si vous ne savez toujours pas pourquoi vous achèteriez la Vita, Uncharted : Golden Abyss devrait facilement vous convaincre. Du moins, j’espère que vous serez satisfait de votre achat et surtout du jeu après les centaines de dollars investis pour le tout.

D’une qualité inattendue, la maitrise de la console et de la jouabilité se fait sans problème. Le jeu est un délice et saura rendre insatiable les nouveaux venus qui n’ont jamais joué aux titres de la série sur la PS3.

Il est fortement déplorable que le jeu ne contient pas de mode multijoueur… Peut-être que les serveurs de Sony Computer Entertainement America’s Bend Studio n’en n’ont pas la force ?

Je conseille vivement d’acheter la version physique (la petite carte) puisque la grosseur du jeu en téléchargement vous prendra facilement 4 Go avec la mémoire du jeu. 4 Go, c’est le minimum de la capacité des cartes mémoires et elle se vend 20$. Voulez-vous vraiment payer 20$ de carte mémoire que pour un jeu ? Malgré que la version téléchargeable se vend 5$ de moins (sans compter les taxes), ça ne vaut pas le coup !

Question : Pour ceux qui ont joué aux 4 titres de la série Uncharted, quel est votre meilleur et pourquoi ?

À propos de Jean-François Bourré

Jean-François est un geek qui aime les bandes dessinées, les figurines, les gadgets électroniques et surtout les jeux vidéos. Vous pouvez le rejoindre par courriel [email protected] et sur Twitter @djeef83.

Aussi à voir...

Secret of Mana refait en 3D pour PS4, PSVita et PC !

Un des RPG favoris de tous les vieux joueurs reviendra en 3D ! Secret of Mana …

Qu'en pensez-vous ?