The Legend of Zelda : Link’s Awakening – Une aventure saisissante !

En 2017, la Nintendo Switch accueillait The Legend of Zelda : Breath of the Wild. Deux ans plus tard, Nintendo nous annonçait la sortie imminente du remake du très populaire The Legend of Zelda : Link’s Awakening. Cette annonce fut bien appréciée des amateurs de la série. Certains avaient hâte de découvrir ce titre et d’autres désiraient pouvoir y rejouer sur la dernière console en date de Nintendo. Bref, voici ma critique de ce très coloré jeu.

  • Studio de développement : Nintendo
  • Éditeur : Nintendo
  • Plateformes disponibles : Switch
  • Plateforme de test : Switch
  • Classement : E
  • Prix : 79,99$
  • Site officiel du jeu

L’île de Cocolint

Cette fois-ci, vous n’aurez pas de princesse Zelda à sauver ni même de Ganon à affronter. La Triforce répondra aussi absente au rendez-vous. En fait, dans Link’s Awakening, nous ne sommes pas à Hyrule, mais bien sur l’île de Cocolint. Dans cet épisode, Link  est trouvé sur la plage par l’adorable Marine. Vous vous réveillez dans une maison dans le village des mouettes. Comme toujours, une quête vous sera attribuée, mais je ne dévoilerai pas celle-ci afin de vous laisser découvrir le tout. Après quoi, vous pourrez arpenter l’île en affrontant des monstres colorés parfois issus d’autres jeux de Nintendo, comme des Goomba ou encore, Kirby.

Afin de sauver les habitants de l’île de Cocolint, vous devrez venir à bout de la quête qui vous sera attribuée. Néanmoins, celle-ci se terminera plutôt rapidement. La durée de vie est, en effet, très courte. Si vous ne désirez pas atteindre le 100 % du jeu, vous aurez environ huit heures de plaisir afin de sauver les habitants. Après quoi, il vous sera possible d’explorer l’île afin de découvrir tous ses secrets, comme les coquillages et les quarts de cœur. De plus, j’ai été un peu déçue des énigmes. Elles sont faciles. Certes, j’ai dû parfois me creuser les méninges quelques minutes, mais sans plus et pour très peu d’énigmes. Néanmoins, cela offre la possibilité aux plus jeunes de découvrir aisément le titre. Malgré sa facilité, Link’s Awakening est un bon petit jeu ! Les contrôles sont simples et agréables.

Que c’est mignon !

Certains étaient choqués dès que les premières images ont été dévoilés. Le style coloré et l’impression que l’on a de pavaner notre petite figurine qu’est notre Link dans une maquette, c’est tout simplement magnifique. Vous comprendrez que les graphiques de Link’s Awakening, je les ai trouvés sublimes. C’est mignon et j’ai adoré m’émerveiller devant les nouveaux décors que je découvrais dès que j’explorais la carte. Ce qui est triste avec la critique que je vais vous faire de ce magnifique jeu, c’est que je ne possède pas le petit côté nostalgique qu’ont la majorité des amateurs ayant acheté Link’s Awakening. Je n’ai pas joué à la première version. Toutefois, cela ne m’a pas empêché d’apprécier le jeu !

La bande sonore est magnifique. Honnêtement, je suis toujours conquise par les musiques et les remixs que nous offre la série The Legend of Zelda. Encore une fois, c’est réussi.  Ce qu’il y a de plus désagréable dans le jeu, c’est la baisse de fréquence d’images qui est malheureusement trop présente. Lorsque l’on change de zone, on remarque de petites lenteurs, ce qui peut devenir très vite désagréable.

En conclusion…

J’ai adoré l’ambiance particulière de l’île de Cocolint ainsi que ses personnages. L’histoire est prenante, les graphismes colorés sont adorables et la musique est toujours aussi merveilleuse pour nos oreilles. Le jeu est certes très facile et rapide à terminer, mais il est malgré tout un jeu à posséder ou à emprunter à un bon ami ! Même vos enfants s’amuseront à résoudre les énigmes des donjons car le jeu est très accessible. J’ai un peu grincé des dents à cause des baisses de fréquence d’images, mais cela n’enlève rien au charme de Link’s Awakening.

J’aime

  • La musique !
  • L’ambiance, les personnages…
  • Les graphiques qui sont vraiment mignons
  • Le fait que grâce à sa facilité, le jeu est accessible à tous

J’aime moins

  • La durée de vie médiocre
  • Les baisses de fréquence d’images fréquentes
  • Le fait que la majorité des énigmes soient beaucoup trop faciles

La copie de The Legend of Zelda : Link’s Awakening a été achetée par l’auteure pour cette critique.

The Legend of Zelda : Link's Awakening

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Sublime !

Visuellement magnifique, The Legend of Zelda : Link's Awakening est un jeu à posséder, que vous soyez un amateur de la série ou non.

User Rating : Be the first one !

À propos de Jessica Côté Acteau

Mon côté geek est né très tôt. C'est avec Ash, le dresseur de Pokémon et Sakura, la chasseuse de cartes que j'ai grandi. J'étais déjà une grande amatrice de l'animation japonaise et ça m'a suivi de l'enfance à l'âge adulte. Ma passion pour les jeux vidéo a, quant à elle, débuté au même moment. Armée de mon Game Boy Color, j'étais déjà une grande dresseuse de Pokémon, à l'époque ! C'est néanmoins la série The Legend of Zelda qui m'a fait tomber en amour avec le gaming. Depuis, qu'il s'agisse de jeux ou de japanimation, j'en mange tous les jours.

Aussi à voir...

John Wick Hex : rapidité, intelligence et mauvaise génération aléatoire

Si vous connaissez les films de John Wick (nos critiques des deuxième et troisième volets), …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.