[Critique] Le routeur Smart Wi-Fi AC 1200 de Linksys (EA6300)

J’ai récemment fait la couverture de l’annonce des nouveaux routeurs Smart Wi-Fi de Linksys. J’ai eu l’occasion de tester le modèle 1200 AC (EA6300) ainsi que l’adaptateur USB AC 580 (AE6000) pendant 3 semaines et voici mes impressions sur ce duo réseau. Pour l’élaboration de ces tests, j’ai remplacé mon routeur Linksys E4200 par celui-ci pour vérifier son usage au quotidien. Au niveau des périphériques, j’ai utilisé un ordinateur portable Asus RoG roulant sur Windows 7, un iPhone 4 ainsi qu’un Samsung Galaxy S3 (sans compter tous mes périphériques branchés sur fil : Mac mini, imprimante Samsung, Sony GoogleTV…)

Fiches techniques :

  1. Linksys 1200 AC Smart Wi-Fi – EA6300 pour les geeks

  • Double bande en simultané 2.4 GHz et 5GHz

  • N300 + AC867 (= presque 1200, d’où son nom)

  • 1 x USB 3.0

  • Rétrocompatibilité a/b/g/n certifiée

  • Prêt pour IPv6

  • Technologie sans-fil à faisceau dirigé

  • Certifié DLNA pour la gestion des médias à la maison

  • Contrôle parental

  • Réseau distinct pour les invités

  • Technologie SimpleTap pour raccorder facilement des appareils

  1. Linksys AC 580 – AE6000 pour nous…

  • Double bande N150 + AC430 (= 580…)

  • Vitesses allant jusqu’à 430 Mo/s sur AC 5 GHz et 150 sur N 2,4 GHz

  • Mise à niveau vers la technologie sans-fil AC

Déballage de la bête

L’emballage est tout ce dont il y a de plus standard, très bien fait mais sans plus, loin derrière Apple (le nec plus ultra des emballages !). Les boîtes sont quelque peu surdimensionnées ; surtout celle de l’adaptateur USB qui l’est exagérément (notez que sous la pochette du CD, il n’y a rien du tout à part un moule de plastique pour occuper cet espace). Mais bon ce ne sont que des boîtes et on doit avouer que celles-ci ne nous servent pas longtemps après que nos produits n’y sont plus.

Le routeur est sobre avec ses tons de gris, mais je trouve qu’il est énorme et très plastique comparativement à son parent, le E4200 ; duquel il hérite son look classique. On est loin des premiers routeurs WRT54G bleus de Linksys. Malgré tout, je ne crois pas que j’afficherais cet appareil dans ma salle de séjour aux yeux de mes invités, ça reste un routeur et selon moi ça se doit d’être caché. Remarquez le petit look « routeur » de l’adaptateur USB, c’est mignon comme tout lorsque qu’on les place côte à côte.

Première mise sous tension et configuration

Linksys a fait un pas de géant quant à son interface de configuration web. Elle n’avait pas vraiment évolué depuis la série de routeurs bleus WRT54G, et ce même lors de son passage dans les mains de Cisco, où l’on avait remplacé le logo tout simplement. Aujourd’hui, on a droit à une interface 2.0 intuitive, facile d’accès et très conviviale. Les options sont répertoriées sous différentes catégories bien définies et l’on ne cherche pas longtemps pour arriver à ses fins.

Lors de la première mise sous tension, on est invité à utiliser la configuration automatique ou manuelle (qui est indiquée en plus petit en bas). N’ayant jamais aimé laisser ma configuration se faire tout seule et dû à ma connexion Internet câblée (je devais cloner l’adresse MAC du routeur ou bien appeler mon fournisseur pour faire une réinitialisation à distance de la configuration de mon modem câble), j’ai opté pour la configuration manuelle. Un néophyte pourrait très bien laisser le tout se faire automatiquement sans le moindre problème et profiter de son nouveau réseau quelques minutes plus tard.

Ensuite, on peut aller configurer les différentes options telles que la priorité multimédia, communément appellée QoS (Quality of Service), les noms (SSID) et mots de passe des réseaux sans-fil (2 GHz, 5GHz et invité) le contrôle parental et j’en passe. Les plus geeks auront tôt fait de faire le tour des différentes pages de configuration pour changer chaque option possible tandis que les moins passionnées se contenteront d’un réseau pleinement fonctionnel avec quelques changements de base.

Cette gamme de routeurs débarque avec une nouveauté intéressante, la gestion à distance par l’application mobile Smart Wi-Fi pour Android et iOS. D’ailleurs, dès les premiers instants avec le routeur on est invité à se créer un compte sur LinksysSmartWiFi.com pour justement activer une telle gestion par Internet. Je ne suis pas très chaud d’ouvrir mon réseau interne sur Internet donc je dois vous avouer que je n’ai pas créé ce compte. Malgré tout, l’application Android permet de gérer son réseau à l’interne par le mobile avec le mot de passe administrateur du routeur ; chose que ne laisse pas passer l’application iOS. Décevant. D’ailleurs, contrôler son routeur via son mobile est intéressant mais il s’agit seulement des paramètres de base tels que les options sans-fil, la priorité du multimédia, le contrôle parental… L’application peut être pratique lorsqu’on veut redéfinir la priorité de son réseau ou les contrôles parentaux du confort de son sofa. Je dois avouer que malgré mon enthousiasme des premiers instants avec l’application mobile, je ne l’ai utilisée que le premier soir. Mais avouons-le franchement, c’est l’fun la première fois et ça peut être utile, mais ce n’est pas LA fonctionnalité à avoir, c’est juste cool.

Utilisation quotidienne

Il va sans dire que ce routeur est très stable et ne chauffe pas outre mesure (pour un appareil branché 24/7). Je n’ai eu aucun problème et je n’ai jamais eu besoin de redémarrer l’appareil (comme il m’arrivait avec mon vieux WRT54GS. La rapidité de l’appareil allait selon mes attentes, assez rapide pour transférer de gros fichiers relativement rapidement (je préfère quand même le bon vieux fil). La force du signal était plus qu’adéquate ; il m’était possible d’aller à l’extérieur sans perdre le signal. Malheureusement, je n’ai pas pu tester le AC pleinement avec ses 867 Mo/s car l’adaptateur USB ne fait que 433 Mo/s. Le Wi-Fi AC promet de belles vitesses lorsque le nombre de périphériques compatibles se démocratisera.

Conclusion

Je suis d’avis que Linksys a toujours fait de bons produits et j’ose espérer que les prochains, sous la marque Belkin, le seront toujours. Le AC 1200 fut fabriqué pendant le règne de Cisco et suit cette ligne de pensée : un très bon produit stable et performant pour environ 130$.

D’ailleurs, petit côté positif aux premiers acheteurs : il semblerait que Linksys n’aurait pas été satisfait de la première production des cartes maitresses EA6300 et aurait donc installé les cartes du EA6400 dans le EA6300 ; donc un AC 1600 pour le prix d’un AC 1200… On aime ! À condition de ne jamais mettre le firmware à jour… Si on regarde bien sous le routeur, le FCC ID indique Q87-EA6400.

box04

On aime :

  • La nouvelle interface web 2.0 et sa simplicité d’accès aux fonctions de base.

  • L’accès à une application mobile iOS et Android, c’est tendance.

  • L’utilisation NFC de la fonctionnalité SimpleTap malgré son (in)utilité, le principe est cool mais requiert l’installation de l’application mobile pour fonctionner.

  • L’option d’avoir un accès à distance à son réseau interne via Internet. Le compte LinksysSmartWiFi.com peut être intéressant pour certains, moins pour d’autres.

  • Le test de vitesse de connexion Internet intégrée.

On aime moins :

  • Le manque d’un mode avancé pour les super-utilisateurs.

  • Le look plastique de l’appareil.

  • La priorité du multimédia (QoS) restreinte à trois appareils et/ou applications.

  • Le look bonbon de l’interface pour les super-utilisateurs ne voulant que plus de fonctionnalités.

  • Le manque d’un compteur de bande passante.

  • L’incompatibilité de l’adaptateur USB AC 580 avec les Mac.

| Linksys Smart Wi-Fi |

Save

Linksys EA6300

Esthétisme
Fonctionnalités
Performances
Facilité d'utilisation

Excellent

Ce routeur est un incontournable pour quiconque doit changer son appareil et veut être "future-proof" avec la norme Wi-Fi AC. Rapide, facile et mobile sont les mots d'ordre. Ne pas acheter si on veut des fonctionnalités avancées à la DD-WRT.

User Rating : Be the first one !

À propos de Eric Martel

Clavier d'une main, mobile dans l'autre, je suis connecté plus souvent qu'autrement et j'adore ça. Je suis affamé d'informatique et me nourris de gadgets dénichés sur eBay; si je peux conjuguer les deux, c'est merveilleux. Par contre, je préfère tourner les pages d'un bon livre plutôt que d'utiliser son penchant électronique, suis-je fiévreux? Papa de deux petites gripettes, j'attends avec impatience le jour où je pourrai partager ce côté électro-maniaco-gadget avec elles...

Aussi à voir...

TP-Link Deco M5

TP-Link Deco M5 : un réseau maillé pour couvrir votre maison de Wi-Fi

Il y a quelques mois, une nouvelle génération de routeurs est apparue : plus forte, plus …

Qu'en pensez-vous ?