Top 5 des meilleurs animes de l’automne 2021

Dans ma liste de recommandations des animes de la saison d’automne 2021 à ne pas rater, il n’y avait pas beaucoup de titres que j’ai cessé de visionner en cours de route ! Slice of Horror fut le seul que je n’ai pas poursuivi puisqu’il contenait vraiment trop de ecchi. Bref, j’ai, comme à chaque saison d’anime, rédigé un article comportant mon top 5 des meilleurs animes de la saison. J’espère que celui-ci vous plaira et qu’il vous donnera envie de laisser une chance à ces cinq petites pépites de l’animation japonaise.

Voici mon top 5 des meilleurs animes de l’automne 2021

Faraway Paladin

#5 – Faraway Paladin

  • Nom original : Saihate no Paladin
  • Épisodes : 12
  • Format : Série
  • Origine : Light Novel
  • Genre : Action, Aventure, Fantastique
  • Studio d’animation : Children’s Playground Entertainment
  • Plateforme : Crunchyroll
  • Bande-annonce

Synopsis

Dans une ville de morts, en ruine depuis longtemps et loin de la civilisation humaine, vit un seul enfant. Il s’appelle William et est élevé par trois morts-vivants : Blood, le chaleureux guerrier squelette, Mary, la gracieuse prêtresse momifiée et Gus, le grincheux sorcier fantôme. Ces trois morts-vivants aiment le garçon et lui enseignent tout ce qu’ils savent. Mais un jour, William commence à se demander qui il est vraiment. Le jeune garçon va ainsi devoir percer les mystères de ce lointain pays de morts et découvrir les circonstances qui l’ont amené dans ce lieu désolé. De plus, les trois morts-vivants semblent lui cacher de nombreuses choses sur sa vraie nature…

Mon avis

Les gens semblaient plutôt mitigés concernant Faraway Paladin. Pour ma part, j’ai vraiment apprécié le fait de visionner ce titre. Il s’agit d’un isekai, type d’anime qui ne m’attire pas réellement en temps normal. Néanmoins, Faraway Paladin est un anime d’action, bien que léger, se déroulant dans un univers fantastique. Nous suivons l’histoire de William qui apprendra à découvrir ce nouveau monde dans lequel il a été réincarné. On s’attache rapidement à notre protagoniste, mais aussi à ses trois parents adoptifs. L’histoire est intéressante et les combats sont plutôt intéressants ! Ce n’est pas l’anime qui bouge le plus, niveau action, mais je l’ai trouvé captivant. Je ne me suis pas ennuyée en découvrant ce monde et ses secrets.

Mushoku Tensei : Jobless Reincarnation Part 2

#4 – Mushoku Tensei : Jobless Reincarnation Part 2

  • Nom original : Mushoku Tensei : Isekai Ittara Honki Dasu Part 2
  • Épisodes : 12
  • Format : Série
  • Origine : Light Novel
  • Genre : Drame, Fantastique, Ecchi
  • Studio d’animation : Studio Bind
  • Plateforme : Wakanim
  • Bande-annonce

Synopsis

Il s’agit de la deuxième saison de l’anime : Mushoku Tensei : Jobless Reincarnation.

Mon avis

Je vous conseille fortement de visionner la première saison de cet anime afin de profiter de cette deuxième saison. Encore une fois, il s’agit d’un isekai. Néanmoins, je le trouve bien original. C’est intéressant, amusant et le protagoniste ne m’ennuie pas. On passe toujours un bon moment en visionnant ce titre. Bien sûr, attendez-vous à voir un peu d’humour érotique sans être trop dérangeant. Il s’agit, après tout, d’un ecchi. Bref, si vous êtes un amateur d’isekai et si vous désirez rire un bon coup, je vous conseille l’anime Jobless Reincarnation.

Komi Can't Communicate

#3 – Komi Can’t Communicate

  • Nom original : Komi-san wa, Comyushou desu.
  • Épisodes : 12
  • Format : Série
  • Origine : Manga
  • Genre : Comédie, Tranche de vie
  • Studio d’animation : OLM
  • Plateforme : Netflix
  • Bande-annonce

Synopsis

Shôko Komi est une adolescente à la beauté atypique que ses camarades et professeurs placent volontiers sur un piédestal. Ainsi, dès son premier jour au lycée, une barrière invisible s’est créée entre elle et le reste de sa classe, qui la perçoit comme inaccessible. Hitohito Tadano, assis juste à côté de Komi, remarque pourtant une chose qui l’interpelle : Shôko semble avoir des difficultés à communiquer. Cette dernière souffre en effet d’anxiété sociale extrême. Malgré tout, Komi est bien décidée à faire des efforts pour se faire des amis ; Tadano décide de lui aider.

Mon avis

Komi Can’t Communicate n’était pas un anime qui m’intéressait, lorsque je fouillais dans la liste des séries japonaises à venir. En fait, l’énorme engouement qu’il y avait autour de ce manga ne me donnait pas tellement envie de m’y intéresser. Finalement, j’ai décidé de lui laisser une chance et dès le premier épisode, j’ai adoré. L’humour est au rendez-vous et Komi, notre protagoniste silencieuse en raison d’une gêne et d’une anxiété extrême, est très attachante. Son but ? Se faire cent amis ! Rien que cela ! Si vous voulez vous divertir et passer un bon moment sans prise de tête, cet anime est probablement pour vous.

Taishou Maiden Fairytale

#2 – Taishou Maiden Fairytale

  • Nom original : Taishou Otome Otogibanashi
  • Épisodes : 12
  • Format : Série
  • Origine : Manga
  • Genre : Comédie, Romance, Tranche de vie, Historique
  • Studio d’animation : SynergySP
  • Plateforme : Wakanim
  • Bande-annonce

Synopsis

L’histoire se déroule durant l’ère Taisho où nous suivons le quotidien de Tamahiko Shima, un jeune homme qui a perdu l’usage de sa main droite dans un accident, et qui vit désormais dans une zone rurale de la préfecture de Chiba après que sa famille l’eut abandonné. Un jour, il fait la rencontre de Yuzuki, une charmante et rayonnante personne qui a été achetée par le père de Tamahiko pour devenir sa femme. Grâce à cette rencontre, le pessimiste et renfermé Tamahiko commence à changer.

Mon avis

Taishou Maiden Fairytale était une véritable pépite, durant la saison d’anime de l’automne 2021. J’adore les romances qui ne contiennent ni harem, ni ecchi et dont l’histoire est adorable. Ce fut le cas ici. Ajoutez à cela un petit côté historique et vous obtenez Taishou Maiden Fairytale. Nous suivons l’histoire d’un pessimiste qui n’attend plus rien de la vie. Celui-ci, alors qu’il est au fond du gouffre, fera la rencontre d’une jeune femme pleine de vie et très optimiste qui tombera rapidement amoureuse de lui. Peu à peu, Yuzuki tentera de rendre l’univers de Shima un peu plus coloré. Les amateurs de romance ne devraient pas passer à côté de ce titre.

Blue Period

#1 – Blue Period

  • Nom original :ブルーピリオド
  • Épisodes : 12
  • Format : Série
  • Origine : Manga
  • Genre : Drame, Tranche de vie
  • Studio d’animation : Seven Arcs
  • Plateforme : Netflix
  • Bande-annonce

Synopsis

L’histoire nous entraîne dans le quotidien de Yatora Yaguchi, un lycéen avec de bonnes notes mais sans réelles ambitions. Un jour, alors qu’il entre dans la salle d’art, une peinture isolée attire son regard, le faisant découvrir une beauté qu’il n’avait jamais connue. Grâce à cette peinture, Yatora a enfin trouvé sa voie. Dans l’optique de pouvoir intégrer une université d’art, ce jeune lycéen va plonger dans ce monde sans expérience préalable.

Mon avis

Blue Period était un véritable coup de cœur pour moi ! Il s’agissait d’un anime de type tranche de vie. Donc, l’action n’était pas forcément au rendez-vous. Néanmoins, j’ai vraiment apprécié cet anime. Celui-ci parlait d’art, sujet qui ,en temps normal, ne m’aurait probablement pas intéressé, mais Blue Period a su rendre ce sujet plutôt intéressant. J’ai adoré suivre le protagoniste durant sa découverte de lui-même. Pour cette raison, cet anime se retrouve en tête de mon classement. Je vous le recommande fortement.

Et vous, quels sont les animes de l’automne 2021 qui vous ont marqués ?

Il s’agissait donc de mon avis personnel concernant les animes que j’ai visionnés durant ces dernières semaines. En plus de ce top 5, j’aurais pu citer quelques autres animes de la saison qui vient de se terminer qui m’ont plu. Je pense notamment à Platinum End qui, malgré les mauvaises critiques que j’ai lues, m’a bien surprise. J’ai aussi apprécié My Senpai is Annoying et Shin no Nakama. Et vous ? Quel serait votre top 5 des meilleurs animes de la saison de l’automne 2021 ?

À propos de Jessica Côté Acteau

Mon côté geek est né très tôt. C'est avec Ash, le dresseur de Pokémon et Sakura, la chasseuse de cartes que j'ai grandi. J'étais déjà une grande amatrice de l'animation japonaise et ça m'a suivi de l'enfance à l'âge adulte. Ma passion pour les jeux vidéo a, quant à elle, débuté au même moment. Armée de mon Game Boy Color, j'étais déjà une grande dresseuse de Pokémon, à l'époque ! C'est néanmoins la série The Legend of Zelda qui m'a fait tomber en amour avec le gaming. Depuis, qu'il s'agisse de jeux ou de japanimation, j'en mange tous les jours.

Aussi à voir...

Big Bang Pro Wrestling

Big Bang Pro Wrestling : la mini expérience de lutte rétro

SNK nous offre un autre classique de la Neo Geo Pocket Color (NGPC) pour la …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.