Ludo Québec: le jeu de société, un produit culturel québécois

Vous n’étiez pas au Salon du jeu de société 2016 de Ludo Québec?

Voici ce que vous avez manqué…

C’était un dilemme épouvantable que celui de la fin de semaine du 19 et 20 novembre 2016. Deux options s’offraient à vous: 

  1. Aller au Salon du livre pour rencontrer Marilou et Alexandre Champagne et acheter le tome 2 de Trois fois par jour dédicacé
  2. Aller à la 3e édition du Salon du jeu de société de Ludo Québec

Vous êtes resté chez vous? Bon, c’est un choix personnel… Pour ma part, j’ai préféré l’option #2.

Aperçu de l’événement

Le Salon du jeu de société 2016 de Ludo Québec vous permet d’essayer des tonnes de jeux de table. C’est aussi l’occasion de découvrir plusieurs auteurs de jeu et/ou leurs éditeurs. On retrouve aussi sur place: pubs ludiques, cafés ludiques, commerçants de jeux de société, etc. Bref, tous ceux qui travaillent en lien avec cet univers sont les bienvenus à participer. Cette année, Les Trois Lys y ont même dévoilé les vainqueurs de leurs prix 2016.

La liste des exposants:

Jacarou Puzzles

Stack Académie Montréal

Zone Proto

Club de Jeux de Rôles et de Stratégie de Maisonneuve – CJRSM

Randolph Pub Ludique Quartier Latin

La Récréation

Chez Geeks

Asmodee Canada

MJ Games

FoxMind

Les Trois Lys

Scorpion masqué

ÎLO307

Le Valet d’Coeur

Ludold

CHAUDS LAPINS

Game Keeper

La zone auto-édition:

Planetarium par Stéphane Vachon
V-Commandos par Thibaud de la Touanne
Fate of the Norns & Gulvieg par Pendelhaven

La zone proto et ses auteurs:

Jean Rivière

Fabien Haond

Seen Justice

Raphael Galame

Julien Avy

Vicky Mercier

Étienne Garbugli

Yoan Bouillon

Thomas Desfossez

Patrick Kemer

Jean-Francois Beauchemin

Gabriel Gendron

Marc Rodrigue

Marie-Laurence Jacob

Christian Valin

Stéphane Cadoret

Thomas Filippi

 

Quelques jeux de La Récréation, café ludique - Salon du jeu de société 2016 de Ludo Québec
Quelques jeux de La Récréation, café ludique – Salon du jeu de société 2016 de Ludo Québec

Vos jeux préférés peuvent être acheté sur place et les exposants offrent normalement un rabais d’au minimum la valeur des taxes.

De plus, on vous offre la chance de participer à plusieurs concours et tournois. Les prix sont, bien entendu, divers jeux.  

Tirage - Salon du jeu de société 2016 de Ludo Québec
Tirage – Salon du jeu de société 2016 de Ludo Québec

 

Le jeu de société comme produit culturel au Québec

«Le jeu de société est davantage qu’un produit de consommation et nous croyons qu’il doit être reconnu pour ce qu’il représente : une démarche créatrice et artistique à plusieurs niveaux. »
– Mémoire par Ludo Québec et les Trois Lys

Je ne passe pas mon temps à lire des mémoires (vraiment pas). Cela dit, vous devriez jeter un œil à : Les jeux de société, un produit culturel.  C’est super court, ça va bien aller.

« Les jeux de société, un produit culturel » en format PDF.

De façon très sommaire, ce document témoigne de la nécessité de faire du jeu de société un produit culturel, à même titre que les livres par exemple. 

Entrevue avec le fondateur de Ludo Québec, Albert Lamontagne: «l’humain avant tout»

J’ai rencontré Albert Lamontagne au salon du jeu Ludo Québec. Il est jeune, dynamique et n’a, visiblement,  aucun problème avec la gestion de projets d’envergures. Ce fut un plaisir de discuter avec lui, tant de ses idéaux que des valeurs derrière l’organisation de l’événement.

Albert Lamontagne, fondateur de Ludo Québec au Salon du jeu de société 2016
Albert Lamontagne, fondateur de Ludo Québec au Salon du jeu de société 2016

Son souhait: faire découvrir le jeu de société à un maximum de personnes et réunir les plus grands adeptes. Ces derniers verront leur flamme se raviver et auront le plaisir d’y faire rencontres et découvertes.

Si pour le moment l’entrée au salon est gratuite, c’est que Ludo Québec veut en assurer l’accessibilité pour tous. Dans l’éventualité où l’événement deviendrait payant, ce ne serait que pour couvrir les frais d’une organisation de cette ampleur. Pour Albert, l’accessibilité à tous passe bien avant la notion de profits.

Le salon du jeu a plus que doublé son nombre de visiteurs depuis l’année dernière. Pour citer monsieur Lamontagne: « Il y a eu plus de gens ce samedi, que samedi et dimanche l’année passée.».

Si participer à l’événement vous intéresse en tant qu’exposant, n’hésitez surtout pas à contacter Albert Lamontagne, qui a déjà bien entamé les préparations de 2017. Je vous garantis qu’il fera tout en son pouvoir pour faciliter votre venue à cette foire ludique.

Prévisions pour 2017

Beaucoup d’idées et d’innovation sont au menu pour le Salon du jeu 2017. Pour le moment, le jeune entrepreneur n’affirme rien de précis, tant ses horizons sont ouverts à la nouveauté. Ce qu’il sait, c’est que les années précédentes démontrent qu’il y a bel et bien un engouement pour son projet.

Ce qui est certain, c’est que l’ampleur de l’événement n’ira pas en diminuant.

Vous entendrez forcément parler du Salon du jeu de société 2017 de Ludo Québec.

À propos de Christyne Blais

Je suis étudiante en communication à l'Université de Sherbrooke, et ce, par intérêt et non dans le but d'atteindre un titre précis. Les professions reliées aux lettres et à la communication ont presque toutes un intérêt pour moi, je suis donc ouverte aux occasions qui se présenteront sur mon chemin. J'ai principalement de l'expérience en vente, un domaine que j'adore. Dans une autre vie, j'étais fleuriste. J'ai eu la chance d'étudier à l'école des métiers de l'horticulture de Montréal, (Jardin botanique). Ma plus grande passion est le jeu, aussi générale cette affirmation puisse paraître. J'aime les jeux vidéo, les jeux de société, les jeux de rôle, les jeux de cartes, le billard ou la pétanque... peu importe! Je suis maman depuis juillet 2015. Je fais probablement partie des personnes les plus occupées du monde, ce qui me rend vraiment heureuse.

Aussi à voir...

Fantasia, le Festival international de films de genre, est de retour!

Ça y est, la programmation officielle du Festival international de films Fantasia est enfin sortie! …

Qu'en penses-tu ?