Tsugai – Daemons of the Shadow Realm

Tsugai – Daemons of the Shadow Realm : Tome 02 – Une suite attendue !

Je ne vais pas vous cacher le fait que ma pile à lire augmente plus rapidement qu’elle ne diminue ! Cela fait quelques semaines que Tsugai – Daemons of the Shadow Realm : Tome 02 siège sur celle-ci et qu’il me fait de l’œil. J’avais vraiment hâte d’entamer cette lecture afin de voir si ce deuxième volume allait être aussi bien que le premier.

  • Titre original : Yomi no Tsugai
  • Dessin : Arakawa Hiromu
  • Scénario : Arakawa Hiromu
  • Éditeur VF : Kurokawa
  • Année : 2023
  • Type : Shonen
  • Genre : Action, Mystère
  • Nombre de tomes : 2 (en cours)
  • Critique : Tome 01

Tsugai - Daemons of the Shadow Realm

Synopsis

Ayant pris la fuite après l’attaque du village, Yuru découvre que la vie dans le monde inférieur est bien différente de ce qu’il imaginait. Il décide de partir à la recherche de la mystérieuse Asa prétendant être sa véritable sœur. Mais Yuru tombe dans un piège tendu par une famille de puissants meneurs de Tsugai : les Kagemori !

Mon avis

Le yin

Dans Tsugai – Daemons of the Shadow Realm : Tome 02, Yuru tombe dans un piège. On se rend compte que notre protagoniste est un peu idiot. Ou simplement trop impulsif ? Quoiqu’il en soit, c’est un bourrin qui ne prend pas le temps d’analyser le nouveau monde dans lequel il se trouve et qui fonce dans le tas sans réfléchir. Heureusement, Dera et Hana remarquent son absence et accourent pour lui venir en aide. Bref, Yuru se rendra jusqu’à Asa afin de discuter et d’en apprendre davantage sur ses parents et sur ce qui s’est réellement passé autrefois. Elle se dévoilera totalement à lui, faisant preuve d’une grande honnêteté. Elle ne lui veut aucun mal et ça se sent. Le personnage est vraiment différent de la première impression que nous avons eue d’elle dans le précédent volume. C’est plutôt désorientant. 

Et le yang

Sans aucun doute, je peux ainsi affirmer que Tsugai – Daemons of the Shadow Realm : Tome 02 est supérieur à son premier volume. C’est plus entraînant et on en apprend davantage concernant l’univers et ses personnages. L’auteur approfondit, dans ce volume, énormément ses personnages, leur donnant ainsi davantage de substance. Je pense tout particulièrement à Asa que j’ai adoré découvrir. Les révélations entourant ce personnage sont parfois prévisibles, parfois étonnantes, mais toujours passionnantes.

«  Je crains que son crâne ait malencontreusement heurté mon pied de biche…  »

En conclusion

Alors que le premier volume introduisait grandiosement la nouvelle série de Hiromu Arakawa, Tsugai – Daemons of the Shadow Realm : Tome 02, lui, poursuit cette belle lancée en plongeant davantage dans les détails concernant l’univers, mais aussi les personnages. Ils sont attachants, mais aussi, très drôles. L’humour pointe constamment le bout de son nez. C’est bien dosé et ça n’engorge pas trop le récit principal qui s’étoffe davantage avec ce nouveau volume. Ce que j’ai trouvé intéressant avec cette suite, c’est que les clans que nous pensions avoir perçus ne sont peut-être pas aussi définis que nous le pensions. Les vilains sont-ils réellement des vilains ? Les points de vue sont différents et on se rend compte qu’en creusant un peu, le mal n’est peut-être pas le mal, tout compte fait.

J’aime

  • L’humour qui est bien dosé
  • Le récit qui est toujours aussi prenant

J’aime moins

  • Les quelques clichés
  • Les quelques longueurs

La copie du manga Tsugai – Daemons of the Shadow Realm a été offerte par Interforum Canada.

Tsugai - Daemons of the Shadow Realm

Texte, narration et scénario
Graphismes
Impression générale

Super !

Tsugai - Daemons of the Shadow Realm poursuit sa belle lancée ! C'est validé, pour ma part !

À propos de Jessica Côté Acteau

Mon côté geek est né très tôt. C'est avec Ash, le dresseur de Pokémon et Sakura, la chasseuse de cartes que j'ai grandi. J'étais déjà une grande amatrice de l'animation japonaise et ça m'a suivi de l'enfance à l'âge adulte. Ma passion pour les jeux vidéo a, quant à elle, débuté au même moment. Armée de mon Game Boy Color, j'étais déjà une grande dresseuse de Pokémon, à l'époque ! C'est néanmoins la série The Legend of Zelda qui m'a fait tomber en amour avec le gaming. Depuis, qu'il s'agisse de jeux ou de japanimation, j'en mange tous les jours.

Aussi à voir...

À l'image de Mona Lisa...

À l’image de Mona Lisa… : Tome 05 – Des comptes à rendre

À l’image de Mona Lisa… : Tome 05 est disponible depuis peu. Il s’agit d’un manga …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.