System Shock – Un jeu culte sous-estimé reçoit une refonte bien réussie

Certains jeux ont tout pour eux, sauf le bon moment pour leur lancement. Ce fut le cas pour System Shock, un jeu d’action et d’aventure lancé en 1994 sur PC. Malgré des critiques élogieuses et un petit groupe d’adeptes endurcis, le jeu n’aura pas connu le succès mérité, et la raison majeure est qu’il a eu le malheur de sortir peu longtemps après le mégasuccès Doom. À cette époque, tous les jeux se jouant à la première personne dans un univers futuriste étaient immédiatement comparés au jeu de id Software. Le problème avec System Shock est qu’à part ces deux caractéristiques, le jeu est complètement différent. Heureusement, les développeurs de Nightdive Studios se sont attelés à la tâche pour produire un remake digne de ce nom.

La station Citadel a connu de meilleurs jours, avant que vous ne retiriez les barrières éthiques de son intelligence artificielle !
  • Studio de développement : Looking Glass Technologies (original), Nightdive Studios (remake)
  • Éditeur : Origin Systems (original), Prime Matter (remake)
  • Plateformes disponibles : PS5, Xbox Series X/S et PC
  • Plateforme de test : Xbox Series X
  • Classement ESRB : M
  • Prix : 54,99$
  • Site officiel
  • Page Steam

Nous sommes en 2072 et les mégacorporations gèrent le destin de l’humanité. La plus importante d’entre elles est TriOptimum Corporation, un consortium qui mène ses actions à partir de la station spatiale Citadel, située en orbite au-dessus de Saturne. Votre personnage est un rebelle, un hacker qui a finalement réussi à outrepasser les protections des systèmes de TriOptimum. Votre victoire est de courte durée, car vous êtes immédiatement repéré et un escadron de soldats fait irruption dans votre appartement. Plutôt que de vous faire croupir dans une cellule, vous êtes plutôt à la station Citadel.

L’élément le plus effrayant du jeu reste les interventions de SHODAN, la sinistre intelligence artificielle qui a déclaré la guerre à l’humanité.

Sur place, vous recevez une offre impossible à refuser. Un haut gradé de TriOptimum vous propose d’utiliser vos talents pour retirer les fonctions éthiques de l’intelligence artificielle qui gère la station, SHODAN. En échange, il vous donnera un implant très avancé vous permettant un accès presque illimité à n’importe quel système informatique. Une fois votre part du marché conclue, vous êtes placé en coma pendant six mois, le temps nécessaire pour votre système afin de récupérer de l’opération.

Un univers glauque et terrifiant, géré par un vilain mémorable

À votre réveil, ce n’est pas une équipe médicale qui vous accueille, mais une station étonnamment silencieuse. Les seuls bruits autres que ceux faits par les différents systèmes sont d’étranges grognements et gémissements. Rapidement, vous vous rendez compte que vos actions ont fait en sorte que SHODAN a pris le contrôle total de la station, retournant ses défenses contre ses habitants et transformant les survivants en cyborgs ou en mutants. Il en tiendra à vous de découvrir ce qui s’est passé et trouver le moyen de contrer les plans sinistres de l’intelligence artificielle.

Vous allez devoir compléter des puzzles pour progresser dans l’histoire ou pour accéder à des segments verrouillés de la station.

Le jeu se joue à la première personne, mais il ne s’agit pas d’un jeu de tir comme Call of Duty. Bien qu’il soit possible d’utiliser des armes à feu dans ce jeu, System Shock est avant tout un jeu d’aventure, où vous devrez trouver des objets et résoudre des puzzles pour accomplir votre mission. La station est un véritable labyrinthe de couloirs, de laboratoires et de zones habitables, chacun rempli d’horreurs. Vous mettrez la main sur des témoignages de l’équipage qui vous en dira plus sur ce qui s’est passé durant votre coma.

Bien entendu, il vous sera nécessaire de combattre fréquemment des ennemis et pour cela, vous aurez accès à un arsenal comprenant des armes à feu traditionnelles et futuristes. Les armes de base utilisent des munitions standards, alors que celles plus avancées demanderont une partie de votre énergie pour fonctionner. Vos ennemis sont composés de gardes robotiques, d’humains modifiés génétiquement et de cyborgs. Le système de combat est plus stratégique que dans des jeux comme Doom. Il est recommandé d’utiliser l’environnement pour vous protéger et obtenir le meilleur angle d’attaque sur vos ennemis.

Les sections se déroulant dans un univers virtuel sont parmi les mieux réussies du remake.

System Shock comprend une autre section qui se déroule dans le cyberespace. À l’occasion, vous allez découvrir des stations qui vous permettront de brancher votre implant et vous projeter dans un univers virtuel. Dans celui-ci, vous allez y rencontrer des systèmes informatiques qui tenteront de vous bloquer le chemin et des barrières à éliminer. Compléter ces segments est pour la plupart optionnel, mais ils vous permettront d’accéder à de nouvelles sections de la station qui comprendra des ressources supplémentaires.

Un système de difficulté flexible et bien adapté

Un élément qui démarque System Shock des autres jeux du genre est son système de difficulté flexible. Plutôt que de vous offrir des options comme Facile, Moyen et Difficile, le jeu vous permet de modifier différents aspects du jeu comme les combats et les puzzles. Si vous souhaitez une expérience plus axée sur l’exploration, vous pouvez mettre la difficulté des combats au minimum, mais augmenter celle des puzzles. Vous pouvez également modifier la difficulté du monde du cyberespace, augmentant ou réduisant le nombre de systèmes de protection du monde virtuel.

Certains membres de l’équipage ont été transformés en cyborgs. Ils ressemblent à des cousins éloignés des Borg dans Star Trek.

La cure de jeunesse qu’a reçue le jeu est impressionnante, mais loin d’être parfaite. Par exemple, la qualité de l’éclairage transforme une expérience déjà stressante en un voyage au bout de l’effroi, mais les textures utilisées sont plutôt limitées, surtout lorsque vous êtes tout près d’un mur. Il est difficile de deviner si ce choix était volontaire pour rappeler les origines du jeu ou simplement une faiblesse dans le travail de la production. Aussi, les ennemis semblent tous provenir du même moule et n’ont pas beaucoup de différences. Il est fréquent de se retrouver devant un groupe composé de clones tous identiques.

Là où le remake brille est au niveau des segments se déroulant dans le cyberespace. Dans la version originale, les limites du monde virtuel étaient composées de simples lignes quadrillées et les ennemis étaient des formes géométriques simples. Le remake change cet élément du jeu dans sa totalité et l’on évolue dans un monde de couleurs vives et de barrières virtuelles translucides. Compléter ces sections reste un des moments les plus appréciables du remake.

Regarder par une des fenêtres de la station est le meilleur moyen d’avoir une idée de la taille massive de celle-ci, tout en ayant des vues magnifiques de la planète Saturne.

System Shock a inspiré de nombreux titres comme Deus Ex et Half-Life par son côté exploration et aventure. La série Bioshock est même une suite spirituelle à la franchise et de nombreux éléments de ces jeux proviennent directement de celle-ci, comme les enregistrements de l’équipage. Aussi, le personnage de SHODAN est un des vilains les plus populaires de l’histoire des jeux vidéo et est l’inspiration de GlaDOS, la méchante dans la franchise Portal. Entendre sa voix distortionnée qui passe d’une femme mature à une fillette reste un des moments les plus malaisants de tous les jeux vidéo.

En conclusion, le remake de System Shock est une belle réussite et fait redécouvrir un classique méconnu à une nouvelle génération. Malgré ses lacunes au niveau des graphismes, le jeu est chaudement recommandé, surtout pour les amateurs de science-fiction et d’horreur.

J’aime

  • L’atmosphère tendue ;
  • Les environnements glauques ;
  • Le système de difficulté flexible ;
  • Les segments dans le cyberespace ;
  • Le méchant mémorable et terrifiant.

J’aime moins

  • Les textures sont décevantes lorsque vues de trop près ;
  • Le système de tir est parfois boiteux.

La copie de System Shock Remake utilisée pour cette critique a été fournie par Prime Matter.

System Shock Remake

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Un remake d'un jeu culte bien réussi

Le remake de System Shock ramène un classique méconnu à l'avant-plan pour une nouvelle génération avec des améliorations pour la plupart bien réussies

À propos de Frédéric St-Georges

Je suis un geek assumé et fier de l'être, qui joue régulièrement aux jeux vidéo depuis l'âge de cinq ans, maniaque de séries télé comme Babylon 5, Star Trek Voyager et Game of Thrones. Geekbecois représente pour moi une belle opportunité de partager avec vous mes passions, vous informer et même parfois vous divertir avec un jeu de mots à la qualité douteuse!

Aussi à voir...

Nintendo World Championships

Nintendo World Championships : NES Edition – Établissez le nouveau record mondial

Le Nintendo World Championships était un tournoi qui a débuté aux États-Unis en 1990. Ils …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.