Google Pixel 4 XL : 2 appareils photo, 1 radar et 0 encoche

Comme vous le savez, Google a récemment renouvelé sa gamme d’appareils Pixel lors d’un événement Made by Google à New York. Les tous nouveaux Pixel 4 et Pixel 4 XL sont maintenant disponibles et même très intéressants, mais devriez-vous remplacer votre appareil actuel dès maintenant ? Voici mes impressions sur le Pixel 4 XL, qui est comme le Pixel 4, mais en plus gros !

 Google Pixel 4 et Pixel 4 XL : les petits nouveaux de Google

Caractéristiques techniques des Google Pixel 4 et Pixel 4 XL

  • Écran DELO (v.f. OLED) de 5.7″ (Pixel 4) et 6.3″ (Pixel 4 XL)
    • Résolution de 1080×2280 et 444 ppp et 1440×3040 et 537 ppp pour le Pixel 4 XL
    • Protégé à l’avant et l’arrière par du verre Gorilla Glass 5
  • Écran toujours actif et adaptatif entre 60 et 90 Hz
  • Processeur octocoeur Snapdragon 855 1×2.84 GHz + 3×2.42 GHz + 4×1.78 GHz
  • Mémoire RAM de 6 Go
  • Stockage interne de 64 Go ou 128 Go (pas de carte microSD)
  • Caméras
    • Arrière double :
      • 12,2 Mpx à doubles pixels (f/1.7)
      • 16 Mpx téléphoto (f/2.4) avec zoom optique 2x (jusqu’à 8x numérique)
    • Frontale : 8 Mpx (f/2.0)
  • Pile non amovible de 2800 mA h (Pixel 4) et 3700 mA h (Pixel 4 XL)
    • Compatible avec la recharge rapide avec (18 W) et sans fil
    • USB Power Delivery 2.0
    • USB-C 3.1
  • Connectivité : Wi-Fi a/b/g/n/ac (2.4/5 GHz), Bluetooth 5.0, USB-C, NFC, GPS et eSIM.
  • Capteurs : Motion Sense, Active Edge, accéléromètre, baromètre, proximité, gyroscope, magnétomètre et luminosité
  • Réalité virtuelle : AR Core
  • Résistance à l’eau et à la poussière IP68
  • Taille svelte de 147.1×68.8×8.2 mm (Pixel 4) et 160.4×75.1×8.2 mm (Pixel 4 XL)
  • Poids plume de 162 g (Pixel 4) et 193 g (Pixel 4 XL)
  • Android 10 (mises à jour pendant 3 ans minimum)
  • Coloris : Juste noir, Franchement blanc et Vraiment orange.
  • Garantie d’une année

Design : toujours très chic et maintenant sans encoche !

Légèrement plus lourd que son prédécesseur, le Google Pixel 4 offre un nouveau design, de par l’espace occupé par les caméras arrière, mais aussi de par son dos uni sans texture. Plusieurs seront ravis de remarquer l’absence d’encoche en haut de l’écran du Pixel 4 XL, on a plutôt opté pour une légère bordure noire qui abrite la caméra frontale, le haut-parleur téléphonique ainsi que la puce radar Soli qui permet les fonctionnalités Motion Sense. Sachez que le design du Pixel 4 ne fait pas le bonheur de tous, certains auraient préféré une légère encoche alors que d’autres n’en font pas de cas. C’est définitivement un goût personnel et de mon côté, je dois avouer qu’encoche ou pas, ça ne me dérange pas.

Un écran avec un taux de rafraichissement de 90 Hz, vraiment ?

L’écran DELO flexible du Google Pixel 4 offre un ratio de 19:9 (comparativement au ratio 18:9 du Pixel 3), réussit un affichage de l’espace de couleur DCI-P3 à 100 % et supporte la norme HDR. Son écran est aussi l’un des premiers (après le OnePlus 7T) à permettre l’affichage à 90 Hz (90 images par seconde), ce qui offre une fluidité remarquable ainsi qu’un certain confort lorsqu’on utilise l’écran pendant un certain temps. L’appareil alterne entre 60 et 90 Hz automatiquement en fonction du niveau de luminosité de l’écran et de l’éclairage ambiant. Des utilisateurs Reddit ont réussi à trouver et prouver que l’appareil affiche 90 Hz lorsque la luminosité est au-dessus de 75 % ou qu’il y a une très forte lumière ambiante. Il est cependant possible de forcer l’appareil en mode 90 Hz via les options pour les développeurs ; par contre, la pile risque de tenir moins longtemps. Google a dit à The Verge qu’ils travaillaient sur une mise à jour pour plus de latitude au niveau du 90 Hz et pas seulement en haut de 75 % de la luminosité.

Avec l’arrivée du Pixel 4, Google nous a offert un nouveau coloris, le Vraiment orange qui, selon l’éclairage va plutôt ressembler à un rose orangé ou une teinte saumon plutôt qu’un véritable orange, comme celui des cônes montréalais. Le modèle Franchement blanc joue avec le contraste de ses côtés noirs et un bouton d’alimentation orange tandis que le Juste noir est juste noir avec un bouton d’alimentation blanc.

Les étuis de tissu de Google sont encore une fois contrastants avec les coloris offerts et leur toucher est toujours aussi intéressant. Personnellement, j’apprécie le look, la protection et la sensation qu’offrent les étuis de tissu Made by Google.

Performance : fluidité sur toute la ligne

Équipé d’un processeur Qualcomm Snapdragon 855 et de 6 Go de mémoire vive, le Pixel 4 est évidemment très fluide et le sera assurément encore pendant plusieurs années (les Pixel 1 s’en sortent encore très bien). Par contre, contrairement au Pixel 3a, un processeur plus puissant veut aussi dire une pile qui se draine plus rapidement. C’est un peu le principal problème du Pixel 4, une pile qui se draine trop rapidement à mon goût, même avec le XL. J’étais en mesure de ne pas le charger la nuit venue, mais je devais assurément le faire le lendemain matin ou un peu plus tard, mais on ne peut assurément pas passer une deuxième journée sans le charger. Le Pixel 4 embarque une pile de 2800 mA h et la version XL quant à elle, intègre une pile de 3700 mA h. À titre comparatif, les Pixel 3 et Pixel 3 XL ont respectivement une pile de 2915 mA h et 3430 mA h.

Évidemment, les résultats sont au rendez-vous, mais ce n’est pas que sur papier, car il ne pourrait pas être plus fluide sans magie !

Appareil photo : finalement un doublé pour le Pixel 4

Nous étions tous très curieux de voir ce que Google allait réussir avec deux caméras plus avancées que l’unique du Pixel 3 (qui réalisait déjà des miracles grâce à la photographie de calcul). Force est de constater que les photos sont effectivement très réussies, mais la différence est moins grande face à son prédécesseur qu’elle le fut l’an dernier.

Un des modes qui m’a le plus impressionné (autant lors de l’annonce qu’en pratique) est l’évolution du mode Vision de nuit qui permet de réaliser des clichés époustouflants d’un ciel étoilé. En se basant sur l’intelligence artificielle intégrée dans le téléphone, celle-ci va ouvrir l’obturateur pendant un certain temps pour capturer un maximum de lumière et ainsi réaliser des photos impressionnantes. Malheureusement (ou heureusement pour un test plus réaliste), je n’ai pas pu aller à mon endroit préféré (en pleine forêt loin de la ville) pour réaliser des photos de la voûte étoilée. J’ai plutôt profité d’un séjour à Toronto pour essayer cette fonctionnalité, malgré la pollution lumineuse de la grande ville et le résultat est stupéfiant. Alors qu’à l’oeil nu, je ne voyais que très peu d’étoiles au bord du lac Ontario, le Pixel 4 XL a réussi à capturer une foule d’étoiles en laissant l’obturateur ouvert entre 2:50 et 3:25 selon différents essais. Voyez le résultat par vous-même ci-bas, mais vous devrez possiblement l’afficher en plein écran pour profiter pleinement du résultat. L’astrophotographie devrait être disponible pour les Pixel 3 et Pixel 3a par le biais d’une mise à jour éventuelle.

Autre nouveauté, l’ajustement double de la luminosité avant de prendre un cliché. Ceux-ci offrent une plus grande possibilité pour faire ressortir les détails et les couleurs pour obtenir la photo parfaite. Autre petit détail intéressant, grâce à l’intelligence artificielle du Pixel 4, on aura un meilleur résultat en utilisant le zoom numérique qu’en rognant sa photo après coup. J’ai d’ailleurs utilisé le zoom numérique pour la photo rapprochée du bateau.

Quelques clichés réalisés avec le Google Pixel 4

Interface : toujours pure et simple avec des mises à jour rapides !

Android sur un téléphone Pixel est toujours, selon moi, la meilleure expérience possible, car il s’agit de la vision de Google, autant logicielle que matérielle. Autre point à noter, on ne subit aucun ralentissement relatif à une surcouche logicielle, même si c’est de moins en moins perceptible avec la puissance de calcul des processeurs d’aujourd’hui. Sans revenir sur les nouveautés d’Android 10, je vais plutôt argumenter sur l’utilisation de l’interface sur le Pixel 4, car c’est un peu différent par rapport aux autres appareils de la gamme.

Plus aucun bouton au bas de l’écran

Cela fait quelques années que Google nous a tranquillement amenés vers ceci et la voici officiellement, la navigation sans boutons logiciels. Pour afficher la liste complète des icônes (le tiroir d’applications) on doit glisser notre doigt du bas vers le haut. Afin d’afficher les dernières applications utilisées, on effectue le même geste, mais on garde le doigt sur l’écran à la fin du mouvement. Finalement, pour le retour en arrière, on glisse notre doigt vers la droite en partant de la bordure de l’écran, ce qui peut possiblement être un peu plus difficile pour une personne gauchère. L’utilisation de ses gestes est un peu déroutante au début (surtout pour afficher les applications récentes), mais après quelques heures ça devient relativement naturel. Il est toutefois possible de revenir à la bonne vieille navigation à trois boutons via Paramètres > Système > Gestes > Navigation système. J’aurais apprécié avoir l’option de la navigation à deux boutons du Pixel 3, qui lui permet d’alterner entre la navigation à deux ou trois boutons.

Déverrouillage facial ultra-rapide

Le lecteur d’empreinte digitale Pixel Imprint étant absent du Google Pixel 4, on doit se tourner vers la reconnaissance faciale si on veut éviter de toujours utiliser un mot de passe. Grâce à la technologie radar Soli implantée, cette dernière se fait très rapidement, car dès que le radar détecte un mouvement, il tente de reconnaitre le visage. On nous reconnait même avec un chapeau ou des lunettes teintées (même si on ne les portait pas durant l’enregistrement du visage) et ça fonctionne relativement bien dans des conditions de faible éclairage. Par contre, ça fonctionne tellement bien qu’on nous reconnait même les yeux fermés ! Google a pris en compte le problème et le tout sera corrigé dans une mise à jour éventuelle ; gageons que ce sera assez rapide.

Motion Sense à l’oeuvre

Utiliser son téléphone sans les mains, c’est une idée particulièrement intéressante et c’est pour cette raison que Google a intégré une toute petite puce radar dans la bande noire au haut de l’écran du Pixel 4.

Que ce soit pour changer de chanson, éteindre une minuterie ou couper la sonnerie du téléphone, Motion Sense est là ; du moment que vous avez activé la fonction dans l’appareil et que vous gesticulez au-dessus. Malheureusement, ça ne semble être les seules utilités gestuelles au Canada, pour l’instant. Je n’ai pas été en mesure de changer de vidéo dans YouTube, même si plusieurs le démontrent sur le web. Certes, le déploiement de cette technologie est encore jeune et beaucoup d’applications pourront possiblement l’intégrer (et ça semble prometteur). Comme mentionné précédemment, Motion Sense est aussi utilisé pour accélérer la reconnaissance faciale, mais il reconnait aussi votre présence à proximité (environ 1-2 pieds) et laissera l’écran en mode veille en permanence dans ces conditions. Il sait aussi quand vous entrez dans sa bulle et réduira le volume de la sonnerie ou de la minuterie lorsque vous tendrez le bras pour le saisir.

Pour les gestes, l’intégration d’autres applications sera évidemment la bienvenue et Google pourrait effectivement bonifier le tout pour en faire une fonctionnalité des plus appréciées avec une simple mise à jour. Nous verrons ce que le futur réserve de beau à cette puce radar et Motion Sense.

Conclusion

Les Google Pixel 4 et Pixel 4 XL sont d’excellents appareils, ne vous y trompez pas. Ils sont extrêmement rapides, les photos qu’ils capturent sont superbes et sa puce radar a de beaux jours devant elle. Vous pouvez les obtenir sans contrat à partir de 1000$ et 1130$ (XL) directement sur le Google Store.

Par contre, l’excellent Pixel 3 est désormais offert avec un rabais de 400$ sur le Google Store. C’est particulièrement intéressant, sachant que celui-ci recevra plusieurs des améliorations logicielles du Pixel 4 avec le temps (astrophotographie, transcription d’enregistrement vocal, Assistant Google évolué…). La seule chose qu’on ne sache pas, c’est combien de temps il faudra patienter. Il est certainement possible que ça prenne un bon bout de temps afin de ne pas affecter les ventes du Pixel 4.

Personnellement, j’opterais pour le Pixel 3 et son rabais substantiel, même si celui-ci est moins performant que le Pixel 4 et qu’il ne lui reste que deux années de mises à jour garanties. Si vous êtes avides de nouveautés et que le Pixel 4 est votre choix, vous ne serez assurément pas déçu par tout ce qu’il a a offrir et la rapidité à laquelle il le fait !

J’aime

  • les mises à jour rapides
  • les étuis Made by Google
  • sa fluidité et sa rapidité d’exécution
  • les magnifiques photos qu’il réalise
  • les astrophotos époustouflantes
  • la transcription automatique de Recorder

J’aime moins

  • l’absence d’écouteurs dans la boîte
  • l’absence d’adaptateur audio USB-C dans la boîte
  • la transcription automatique en anglais seulement
  • l’absence du nouvel Assistant Google au Canada

Le Google Pixel 4 XL a été fourni par Google Canada.

Google Pixel 4 XL

Design
Performance
Appareil photo
Interface

Vraiment intelligent !

Le tout nouveau Pixel 4 XL est extrêmement rapide, les photos qu'il capture sont superbes et sa puce radar a de beaux jours devant elle.

User Rating : Be the first one !

À propos de Eric Martel

Clavier d'une main, mobile dans l'autre, je suis connecté plus souvent qu'autrement et j'adore ça. Je suis affamé d'informatique et me nourris de gadgets dénichés sur eBay; si je peux conjuguer les deux, c'est merveilleux. Par contre, je préfère tourner les pages d'un bon livre plutôt que d'utiliser son penchant électronique, suis-je fiévreux? Papa de deux petites gripettes, j'attends avec impatience le jour où je pourrai partager ce côté électro-maniaco-gadget avec elles...

Aussi à voir...

Test de l’iPad Mini 5 – Plus ça change, plus c’est pareil

Un orage de tablettes Android, Microsoft et Apple fait rage et c’est sans surprise qu’un …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.