Une scène, de jolies dames nues et des geeks : bienvenue au Burlesgeek !

Avez-vous déjà rêvé de rencontrer une version féminine de l’équipage de Star Trek, de voir Harley Quinn se dévêtir ou Link retirer ses vêtements pour récupérer son épée ? Eh bien vous en aviez l’occasion dimanche dernier aux Katacombes alors que se donnait le tout premier Burlesgeek à Montréal !

600922_533285830038078_1688973604_nDu burlesque et de la culture geek : je me suis dit d’emblée : « mais quelle bonne idée ! ».
J’ai donc été étonnée d’apprendre que le burlesgeek existe déjà partout à travers le monde et au Canada. C’est un peu étonnant qu’il s’agisse d’une première à Montréal, alors que la culture geek y est si forte. Quoi qu’il en soit, on manquait quelque chose tout ce temps-là, car le spectacle fut un franc succès. J’ai passé une agréable soirée et je recommande à tout le monde !

Cette première édition du Burlesgeek mettait en scène une belle brochette d’artistes : Lulu les Belles Mirettes, Frenchy Jones, Jane Charles River, Lady Cœur de Lyon, Sucre à la crème, le groupe Archies, Cherry Typhoon et Lady Joséphine. Ce spectacle a dû présenter un travail colossal d’organisation ; on peut voir qu’il manque un peu de rodage, mais ça promet énormément pour les prochaines représentations !

Sensualité, humour et geekitude

Le spectacle s’inscrit dans tout ce que le burlesque offre de sensuel et de comique. Le mélange de ces deux éléments assaisonnés à la saveur geek peut avoir des résultats impressionnants… et troublants. Je n’en ai pas cru mes yeux quand la petite fille dans The Ring est montée sur scène pour faire un strip-tease digne… d’un film d’horreur ! Et pourtant, je n’ai pas pu m’empêcher d’applaudir et d’en demander plus. Inutile de le nier : dès que le show commence, on laisse toute la place au plaisir pur et simple. Ce numéro m’a rappelé avec éloquence que le burlesque célèbre la sensualité des femmes, de toutes les femmes, des jolies rondeurs, de la beauté naturelle. Alors oui, même une morte-vivante sortie d’un puits a sa place sur scène !

Un autre numéro que je me dois de souligner : la présence de Cherry Typhoon, une véritable bête de scène — dis-je, une athlète ! — dans un numéro d’Hawaii 5-0 et dans l’impressionnant numéro final mettant en scène V for Vendetta.

Bref, si vous voulez voir de jolies femmes au sourire communicatif (ha oui, et des FESSES et des SEINS ! !) ce spectacle est un incontournable. Et qui vaut amplement son 15 $ (ajoutez-y une chance de gagner des prix) ! Vous avez manqué cet événement ? Pas de soucis : la bonne nouvelle, c’est qu’il s’agit du premier Burlesgeek Montréal, il y en aura donc d’autres à venir, probablement dans 3 ou 4 mois. Restez au courant en « likant » la page Facebook !

Que de bons mots et de beaux souvenirs : j’y retournerai sans faute ! En espérant vous y retrouver, je vous souhaite bonne journée !

À propos de Martine Meloche

Aussi à voir...

montreal-burlesque-festival-2015-32

[Nous étions là] Festival Burlesque de Montréal 2015

Jeudi 15 octobre passé au Club Soda, grâce au Festival Burlesque de Montréal 2015, on …

Qu'en penses-tu ?