Beez : les abeilles productrices de miel sont en vedette

Dan Halstad est l’auteur de Beez et on en sait très peu sur lui, car il en est à son premier jeu de société. Laissez-moi donc vous en dire plus sur son jeu à thématique d’abeilles, comme vous l’aurez deviné avec son titre accrocheur qui rappelle le son que produisent ces petites ouvrières ailées. Beez, réalisé au Québec par l’équipe de Sophie Gravel chez Next Move Games, nous a bien surpris. La superbe boite, déjà, nous donne un aperçu du matériel coloré auquel nous aurons droit. Voici ma critique à deux joueurs.

  • Auteur : Dan Halstad
  • Illustrateur : Chris Quilliams
  • Éditeur : Next Move Games
  • Nombre de joueurs : 2 à 4
  • Durée : 30 à 45 minutes
  • Année : 2020
  • Prix : 52$
  • Page officielle du jeu
  • Page BoardGameGeek

Matériel

Voici le matériel contenu dans la boîte de Beez :

  • 4 rayons de miel
  • 4 abeilles sur leur ruche
  • 15 tuiles fleur
  • 5 tuiles feuille
  • 1 tuile départ
  • 45 petits et 10 gros marqueurs Nectar
  • 18 cartes Objectif
  • 1 annexe
  • 1 livre de règles
  • 1 bloc de feuilles de score

Le matériel de Beez est tellement beau qu’il nous plonge dans la thématique. Les magnifiques abeilles rappellent un peu Fourmidable qui a aussi des figurines en 3D. Les couleurs choisies sont vives, j’aime quand les éditeurs de jeux utilisent le turquoise et le rose.

Attention lors de la mise en place, il ne faut pas mélanger toutes les cartes ensemble, car il y en a 18 en français et 18 en anglais. Sinon, mon seul petit irritant au niveau du matériel est la piste pour compter les marqueurs Nectar posés sur notre rayon de miel. En effet, celle-ci n’est pas numérotée, j’y aurais donc ajouté les nombres de 1 à 12 pour plus de fiabilité.

Comment jouer

D’abord, le premier joueur sera le dernier à avoir mangé une tartine au miel. C’est ce qui est indiqué dans les règles et cela m’a fait sourire. À votre tour, vous effectuerez trois phases :

  1. Plan de vol : planifier les déplacements de l’abeille selon son orientation sur la grille hexagonales (1/4, 2/4 ou 3 cases).
  2. Déplacement et récolte de nectar : effectuer le déplacement et récolter un ou deux marqueurs Nectar s’il y a lieu.
  3. Stockage du nectar et production de miel : poser les marqueurs Nectar sur son rayon de miel en fonction de ses cartes Objectif.

Ces dernières rapporteront des Gouttes de miel (points de victoire) selon l’arrangement des marqueurs Nectar posés sur son rayon de miel, en fonction de ses cartes Objectif privées, ainsi que des cartes Objectif publiques.

Durée et difficulté

La durée d’une partie de Beez indiquée sur la boite est de 30 à 45 minutes, ce qui est assez réaliste.

Les mouvements à effectuer dans Beez ne sont pas évidents à moduler dans notre tête, car l’abeille doit pivoter sur elle-même. On pourrait, si on le voulait, anticiper ses coups plusieurs tours à l’avance, mais ça nécessite de la coordination mentale, tout comme dans Trajan.

Heureusement, car s’il s’agissait seulement de déplacer son abeille d’un nombre de cases et récolter des marqueurs Nectar sur les cases où l’on atterrit, cela serait trop simple. D’ailleurs, je suggère de jouer au moins deux parties de Beez avant d’ajouter la règle avancée, question de se familiariser avec les mouvements de notre abeille. Cette règle avancée n’ajoute pas à la durée de jeu, mais ajoute une couche de complexité à notre réflexion. En effet, il faudra poser nos marqueurs Nectar de façon adjacente à un marqueur précédemment placé.

Thématique et mécaniques

L’ensemble de mécaniques dans Beez est assez simple. Les cartes Objectif représentent la mécanique de contrats.

  • Contrats
  • Mouvement de grille
  • Grille hexagonale
  • Plateau modulaire
  • Construction de modèle

Le tout est efficace et se marie bien avec la thématique, les abeilles ne volant pas nécessairement tout droit, d’où la grille hexagonale. D’ailleurs, le choix de la thématique des abeilles est judicieux, car elle peut rejoindre tout le monde, contrairement aux thèmes d’espace et de médiéval qui ne font pas toujours l’unanimité.

Comme toujours, Chris Quilliams illustre la thématique de main de maître.

Plaisir

Beez est original, unique, efficace, et il nous donne envie d’y rejouer. La sélection des cartes Objectif en début de partie comprend une bonne touche de hasard qui peut parfois nous sembler déséquilibrer le jeu dès le départ. En effet, notre positionnement sur la tuile de départ et le fait de piocher des cartes Objectif privées qui sont compatibles ou non avec les cartes Objectif publiques peuvent avantager un joueur plus que l’autre, malgré que l’on choisisse deux cartes sur trois. Toutefois, l’optimisation et le calcul nécessaires pour récolter le Nectar viendront diluer le tout. Somme toute, le jeu est sans prétention et nous fait passer un très bon moment à butiner de fleur en fleur.

Beez : Fly, Butterfly !

Une mini-extension pour Beez est disponible en exclusivité sur le site de Plan B Games. Celle-ci ajoute une figurine papillon et trois tuiles papillon. J’ai eu l’opportunité de l’essayer, car Plan B Games a gentiment accepté de m’en envoyer une copie.

Dans une partie avec la mini-extension Beez : Fly, Butterfly !, lorsque notre abeille rencontre le papillon, nous pouvons réorganiser notre rayon de miel en déplaçant un marqueur Nectar précédemment placé. Cela vient adoucir la règle avancée où l’on doit poser les marqueurs Nectar de façon adjacente à un marqueur déjà posé. Ensuite, nous devons déplacer le papillon sur une autre tuile papillon. Dans une partie jouée avec le papillon, nous l’avons rencontré en moyenne une à trois fois par joueur. Celui-ci nous aide à accomplir nos cartes Objectif. En effet, dans nos parties, il nous a souvent permis d’ajouter in extremis cinq à sept Gouttes de miel (points de victoire) au compteur.

En conclusion

J’ai beaucoup apprécié Beez autant pour son magnifique matériel que pour la simplicité et l’efficacité de ses mécaniques. Je serai curieuse de découvrir les prochains jeux de Dan Halstad. D’ici là, je m’en vais me préparer une bonne tartine au miel !

J’aime

  • Les mécaniques simples et efficace
  • La thématique bien implantée
  • La durée déterminée des parties (moins d’une heure)
  • La beauté du matériel

J’aime moins

  • Devoir acheter mon propre miel

La copie de Beez a été fournie par Asmodee Canada. La mini-extension Beez : Fly, Butterfly ! a été fournie par Plan B Games. 

Beez

Graphisme
Matériel
Thématique
Mécanique
Plaisir

Très bien !

Beez est un bon petit casse-tête, un jeu pas trop difficile, très original et coloré.

À propos de Geneviève Corriveau

Adepte de jeux de société, j’adore apprendre. Mordue d'informatique, de technologie et de gadgets, je suis une geek intense et passionnée qui aime s'informer et s'amuser.

Aussi à voir...

Tiletum, le tout nouveau jeu en T

Vous avez toujours rêvé d’être un marchand de la Renaissance en Europe ? Probablement pas ! Ça …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.