Les Carnets de l'Apothicaire Enquête à la Cour

Découverte manga : Les Carnets de l’Apothicaire – Enquêtes à la Cour

Ceux qui sont, comme moi, totalement sous le charme de la série : Les Carnets de l’Apothicaire ont été drôlement gâtés dernièrement. En effet, nous avons d’abord eu droit à la version manga de Nanao Itsuki et de Neko Kurage qui s’est présentée chez l’éditeur Ki-Oon. C’est ensuite le roman de Hyuga Natsu qui a été proposé par Lumen. Il y a peu, nous avions aussi eu droit à une adaptation animée ! Pour couronner le tout, nous avons eu accès à une seconde version manga, cette fois-ci, offerte par les éditions Mana Books. Mais pourquoi produire deux mangas proposant la même histoire, me direz-vous ? Je me suis posée la même question. Et voici mon verdict !

  • Titre original : Kusuriya no Hitorigoto – Maomao no Koukyuu Nazotoki Techou
  • Dessin : Kurata Minoji
  • Scénario : Hyuga Natsu
  • Éditeur VF : Mana Books
  • Année : 2023
  • Type : Seinen
  • Genre : Drame, Historique, Mystère, Tranche de vie
  • Nombre de tomes : 1 (en cours)
  • Critique : Les Carnets de l’Apothicaire | Roman

Les Carnets de l'Apothicaire - Enquêtes à la Cour

Synopsis

Dans un grand empire, l’apothicaire Mao Mao est enlevée et vendue comme servante à la cour intérieure. La jeune fille, qui avait décidé de faire profil bas jusqu’à la fin de son contrat, apprend que les enfants de l’empereur meurent les uns après les autres de façon suspecte, ce qui réveille sa curiosité et son sens de la justice. Quand elle commence à enquêter, son destin prend une autre tournure…

Mon avis

L’histoire

Nous suivons donc l’histoire de Mao Mao, une jeune herboriste qui a toujours vécu au sein du quartier des plaisirs, auprès de son père. Un jour, elle est kidnappée par des ravisseurs qui ne tarderont pas à la revendre à la cour impériale où elle acquerra un nouvel emploi. Un jour, un drame a lieu au sein des concubines de l’Empereur. Puisque ce drame concerne la médecine, notre chère Mao Mao ne pourra pas s’empêcher de s’en mêler, s’attirant ainsi les regards curieux de Jinshi, un des eunuques les plus connus et appréciés du Palais impérial…

Deux mangas proposant la même histoire ?

Oui ! Il faut savoir que la version de Ki-Oon et la version de Mana Books proposent différents dessinateurs pour imager l’œuvre. Aussi, nous remarquons que Les Carnets de l’Apothicaire – Enquêtes à la Cour ressemble narrativement davantage au roman qui est, en fait, l’œuvre originale dont provient toutes ces ribambelles d’adaptions auxquelles nous avons eu droit dernièrement ! La lecture est-elle différente de la version de Ki-Oon ? Oui ! Et non…

En soi, l’histoire demeure la même. Toutefois, la version de Mana Books est plus étoffée et explique davantage les mystères lorsqu’ils sont résolus. Nous avons plus de détails concernant l’histoire et tout nous semble plus clair et plus logique lors de notre lecture. Vous verrez, d’ailleurs, quelques scènes inédites ! Toutefois, la médaille de la beauté revient assurément à la version de Ki-Oon qui, selon moi, est une case bien au-dessus du petit nouveau !

« On dirait une fleur d’hibiscus sous la lune…  »

Les Carnets de l'Apothicaire - Enquêtes à la Cour

D’autres titres similaires qui pourraient vous plaire…

Les Carnets de l’Apothicaire qui est la même histoire provenant d’un éditeur différent.

En conclusion

Est-ce que je trouve cette version-ci meilleure que celle de Ki-Oon ? Non. Est-ce que je pense me procurer les deux versions ? Pas réellement. Ayant commencé à collectionner la première version, je préfère poursuivre avec celle-ci. Je trouve qu’il serait un peu étrange de posséder deux fois le même manga dans ma bibliothèque. Les Carnets de l’Apothicaire – Enquêtes à la Cour est, malgré tout, un manga que je conseillerais à tous. Mais au final, je ne pense pas qu’il soit nécessaire de posséder les deux versions afin d’être totalement satisfait de l’œuvre de Hyuga Natsu.

Je terminerais en mentionnant le fait que j’ai adoré découvrir l’œuvre sous un autre jour. Mais je ne peux pas nier le fait que, durant ma lecture, les dessins de Neko Kurage et de Nanao Itsuki me manquaient ! Il était, malgré tout, satisfaisant de découvrir une narration plus peaufinée, plus étoffée. J’ai grandement apprécié ma lecture, mais malheureusement, ce ne fut pas suffisant afin de me faire changer d’éditeur.

J’aime

  • La thématique abordée
  • La narration qui est un poil meilleur
  • Les personnages qui sont toujours aussi intéressants
  • La redécouverte d’une œuvre sous une nouvelle adaptation

J’aime moins

  • Les dessins qui sont, à mon goût, moins bien que l’œuvre du même nom provenant de l’éditeur Ki-Oon

La copie du manga Les Carnets de l’Apothicaire – Enquêtes à la Cour a été offerte par Interforum Canada.

Les Carnets de l'Apothicaire - Enquêtes à la Cour

Texte, narration et scénario
Graphismes
Impression générale

Narrativement impeccable

Si le volet narratif est grandement supérieur à la version de Ki-Oon, ce sont les dessins qui, selon moi, sont inférieurs. Cependant, c'est une belle occasion de redécouvrir l'œuvre !

À propos de Jessica Côté Acteau

Mon côté geek est né très tôt. C'est avec Ash, le dresseur de Pokémon et Sakura, la chasseuse de cartes que j'ai grandi. J'étais déjà une grande amatrice de l'animation japonaise et ça m'a suivi de l'enfance à l'âge adulte. Ma passion pour les jeux vidéo a, quant à elle, débuté au même moment. Armée de mon Game Boy Color, j'étais déjà une grande dresseuse de Pokémon, à l'époque ! C'est néanmoins la série The Legend of Zelda qui m'a fait tomber en amour avec le gaming. Depuis, qu'il s'agisse de jeux ou de japanimation, j'en mange tous les jours.

Aussi à voir...

La console qui console

La Console qui Console : vivez la dixième édition les 23 et 24 mars prochains !

La Console qui Console aura lieu à Sherbrooke, le 23 et le 24 mars prochain. …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.