Metroid Dread : ne pas avoir peur de revenir à ses racines

La série Metroid de Nintendo fait partie de ce que j’appelle la « trinité » avec Mario et The Legend of Zelda. Ces séries sont adorées par des millions d’adeptes à travers le monde, incluant moi. Nous savons que chaque titre sera un jeu de très grande qualité. Metroid est fascinant pour plusieurs raisons. Son action palpitante, son côté sombre et son univers de science-fiction qui parfois frôle l’horreur est tellement excellent. Metroid Dread est le dernier jeu dans la chronologie de la série et il poursuit dans cette même veine, même plus encore. C’est enfin le premier Metroid à paraitre sur la Nintendo Switch. La jouabilité est en 2D, tout comme l’avant-dernier de la série, Metroid : Samus Returns paru sur Nintendo 3DS en 2017. J’attendais ce jeu depuis plusieurs mois. Je suis très excité de faire la critique d’un titre de cette série légendaire !

  • Studio de développement : MercurySteam, Nintendo EPD
  • Éditeur : Nintendo
  • Plateformes disponibles : Nintendo Switch
  • Plateforme de test : Nintendo Switch
  • Classement : T pour adolescents
  • Prix : 79,99$
  • Site officiel du jeu

La galaxie est en paix… ou peut-être pas

Ce jeu se poursuit quelques temps après Metroid Fusion, paru sur Game Boy Advance en 2002. La Fédération Galactique a reçu une vidéo qui montre l’existence d’un parasite X sur une planète. Il semble que ces organismes ont réussi à survivre d’une certaine façon. La Fédération a envoyé des robots sophistiqués pour s’occuper du problème. Malheureusement, ceux-ci n’émettent plus aucun signal. C’est à Samus d’aller investiguer cette planète pour s’assurer d’exterminer cette menace.

Qu’est-il arrivé de ces robots (nommés E.M.M.I.) ? Ils sont maintenant possédés et veulent vous tuer, bien sûr ! Malgré cette tournure prévisible, ces robots seront des ennemis extrêmement redoutables dont je parlerai en détails un peu plus tard. De plus, comme le veut la tradition dans un jeu Metroid, on vous retirera des pouvoirs et vous devrez les récupérer.

Metroid Dread

On ne peut dire que l’histoire dans les jeux Metroid a été très développée. La plupart du temps, il faut que Samus extermine une menace et puis c’est tout. C’est le genre de jeu où l’histoire se déroule dans l’action. Ça ne change pas le fait que les jeux sont très captivants et très divertissants. Par contre, on dévoile enfin dans Dread plus de détails sur les fameux Metroids et le Parasite X. Vous allez mieux comprendre certaines choses de ce monde. J’ai bien aimé découvrir ce que cette planète me réservait et y trouver quelques surprises.

Une force dans vos pouces

Une des choses que j’ai remarqué en premier, ce sont les contrôles de ce jeu. J’adore que nous puissions tirer avec précision en utilisant le laser du canon. C’est vraiment pratique dans plusieurs situations de combat. Je ne sais pas si c’est seulement moi, mais j’ai remarqué que Samus bouge plus vite qu’à la normale, ce qui n’est pas mauvais en soit. C’est pratique pour les joueurs pressés et surtout ceux qui veulent faire des « speed runs ». On est habitué de ressentir un peu d’apesanteur dans les jeux Metroid. Peut-être que la gravité est très différente sur cette planète, qui sait. Quoi qu’il en soit, cette « vitesse » vous aidera à vous échapper de quelques situations dangereuses.

Vous aurez accès aux missiles dès le début. Vous disposerez donc d’au moins un peu de puissance contre les ennemis. J’aime le retour du « wide beam », cette arme à trois tirs simultanés. Elle permet d’atteindre plus de petites cibles et aussi faire plus de dommages à une cible unique. Si vous êtes déjà adepte de Metroid, vous reconnaitrez la majorité des armes que vous obtiendrez. Un nouvelle arme sort vraiment du lot : le canon omega. Elle vous sera indispensable contre les E.M.M.I. dont je parlerai bientôt. Vous aurez suffisamment d’armes dans ce jeu pour faire des dégâts. Comme à l’habitude, certains ennemis seront plus vulnérables à des armes spécifiques que d’autres, ce qui ajoute à la stratégie.

Metroid Dread

De plus, vous aurez plusieurs nouveaux talents dans ce jeu. Vous obtiendrez des habiletés « Aeion » jamais vues auparavant. Elles seront très pratiques, surtout celle qui vous rendra invisible. Par contre, l’énergie Aeion était présente dans le jeu Samus Returns. Une habileté de cet excellent titre revient : la possibilité de parer les attaques d’ennemis. On dirait que c’est maintenant devenu une habileté régulière à Samus. Elle sera extrêmement utile donc pratiquez-vous suffisamment. Il y a aussi le « spider magnet » qui vous fera sentir comme Spider-Man. Sinon, le reste des habiletés telles que rebondir sur les murs et glisser sont des classiques qui ne se démodent pas mais qui sont aussi très utiles.

Votre pire cauchemar

Parlons-en, des robots E.M.M.I. Ils sont littéralement les « Nemesis » (ou Mr. X) de la série. Quand vous entrerez dans certaines zones, un robot sera gardien de celle-ci. S’il vous détecte, il vous poursuivra sans relâche, jusqu’à ce qu’il mette sa main métallique sur vous et vous extermine sur-le-champ. Ces moments sont très intenses et très stressants. Il ne faut pas paniquer. Vous devez rapidement trouver la sortie pour vous sauver. Il est aussi possible de leur échapper une fois capturé mais vous devez avoir des réflexes exceptionnels. Ces robots sont pratiquement indestructibles, sauf si vous obtenez le canon omega. Je dois dire qu’il n’y a rien de plus satisfaisant que d’éliminer un de ces robots à coups de méga laser. C’est comme réussir à taper la mouche ou le moustique qui vous énerve parce qu’il rôde autour de vous depuis plusieurs minutes. Enfin, vous pouvez relaxer une fois le E.M.M.I. détruit… jusqu’à ce que vous en rencontriez un nouveau. Il y en a sept dans ce jeu et ils ont tous des « talents » spécifiques différents. Bonne chance et n’oubliez pas de garder votre calme !

Metroid Dread

Difficile pour une chasseuse de primes ou non ?

Soyons honnêtes, les jeux Metroid, surtout ceux en 2D, n’ont jamais été très longs. Il est donc possible de terminer le jeu en moins de dix heures, facilement. Les plus rapides peuvent finir le jeu entre quatre et six heures. Il y a même des récompenses pour les joueurs qui finiront le jeu en dessous de la barre de huit et quatre heures. Cela ne veut pas nécessairement dire que vous allez tous passer au travers rapidement. Croyez-moi, j’ai été « Game Over » maintes et maintes fois contre les robots E.M.M.I. Au moins quand vous mourrez, vous reviendrez au début de cette zone. J’aurais quand même aimé un peu plus de possibilités pour sauvegarder ma partie.

Les « boss » offrent aussi un très bon niveau de défi. Conseil : ayez suffisamment de réserves de points de vie et de missiles ! Pour ce qui est des ennemis réguliers, la grande majorité ne sont là que pour vous ralentir et vous pouvez les exterminer assez facilement. Soyez un expert en « melee counter » pour parer les attaques, par contre. Le jeu possède des améliorations pour les points de vies (Energy Tanks) mais vous n’en obtiendrez pas beaucoup rapidement. Même que parfois, vous devrez obtenir quatre quarts pour en compléter un. Vous allez tout de même souvent jouer pour votre survie. Il dépend simplement donc de votre expérience avec les jeux de la série. Un habitué aura très peu de problèmes, en général. Quelqu’un de nouveau va fort probablement avoir des sueurs froides.

Metroid Dread

Un incontournable sur la Switch ?

Je dois brièvement mentionner que j’ai adoré les animations à plusieurs moments dans le jeu. De plus, la musique ajoute tellement à l’ambiance sombre très typique de l’univers Metroid. C’est du bonbon pour les yeux et pour les oreilles. L’expérience Metroid Dread est agréable autant sur votre télé qu’en mode portable. C’est surtout le genre de jeu qui s’apporte bien sur la route.

Je recommande Metroid Dread à tous les adeptes et tous les propriétaires de la Nintendo Switch. Je ne suis pas prêt à dire que c’est le meilleur Metroid de la série mais c’est certainement un très bon jeu. C’est le genre dont on ne se lasse jamais et auquel il est toujours bon de revenir. Il s’agit certainement d’une des meilleures sorties de cette année, toutes consoles confondues.

Metroid Dread

J’aime

  • Garde parfaitement bien l’esprit des classiques de la série
  • Magnifique travail sur l’ambiance avec les graphismes et la musique
  • Des nouveaux talents intéressants

J’aime moins

  • Presque aucune nouvelle arme, du moins trop peu
  • La frustration que peut apporter les zones avec les E.M.M.I. (des zones qui sont parfois beaucoup trop longues)
  • Les conseils plus ou moins utiles que l’I.A. dans le jeu va vous donner

La copie numérique de Metroid Dread a été fournie par Nintendo.

Metroid Dread

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Très bon !

Un jeu de la série Metroid qui fait honneur à son passé mais reste quand même rafraichissant et amusant avec plusieurs concepts intéressants.

À propos de Yannick Faucher

Quand je ne suis pas en train d'écrire, je joue à des jeux vidéo. Si je ne joue pas, je regarde des dessins animés américains ou japonais. Sinon, je lis des bandes dessinées de super-héros. Vous voyez le genre? Il n'y a pas assez d'heures dans une journée pour satisfaire ma soif de geek. C'est ma passion, c'est dans mes veines.

Aussi à voir...

image principale

Keep Talking and Nobody Explodes VR testera votre sang froid et vos capacités de communication

Le vaste monde du VR (réalité virtuelle) est en ébullition depuis quelques années, tout comme …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.