Hamlet, comment transformer son hameau en ville

Il y a tellement de jeux de type euro où le but est de construire une cathédrale qu’on pourrait probablement remplir une Kallax au complet, seulement avec ces jeux. Pourtant, encore une fois, on peut être surpris par un jeu avec une thématique connue. C’est en effet le cas de Hamlet : The Village Building Game. Ce jeu à la thématique connue est assez déstabilisant dans sa production, ses mécaniques de jeu et dans ses petits twists bien originaux. Regardons ça ensemble.

  • Auteur : David Chircop
  • Artistes : Yusuf Artun, Sara Campos
  • Éditeur : Mighty Boards
  • Nombre de joueurs : 1 à 4 joueurs
  • Âge : 14 ans et plus
  • Durée : 25 minutes par joueurs
  • Année : 2022
  • Page officielle du jeu
  • Page BoardGameGeek

Thématique

Comme mentionné en introduction, Hamlet n’a pas une thématique très originale. La construction d’une église dans un village moyenâgeux, c’est quand même du déjà-vu. En fait, vous êtes en compétition avec les autres joueurs pour la construction de l’église. Celui qui aura le plus participé aura la chance de nommer votre petit hameau qui aura maintenant le statut officiel de ville. Vous devrez construire des bâtiments pour agrandir le village et vous permettre de générer des ressources différentes pour éventuellement compléter l’église. Vous devrez créer des routes de distribution, avec vos ânes, et littéralement construire des ponts et des routes pour vous rendre dans des endroits plus isolés. Rien de neuf, mais ce n’est pas tout.

Mécanique de jeu

Essentiellement, dans Hamlet, vos meeples vont se promener dans le hameau pour effectuer des actions sur les différentes tuiles présentes. Récolter du blé, couper du bois ou travailler à la carrière.

Vous pouvez aussi construire de nouvelles tuiles avec de nouvelles actions ou des points d’intérêts (landmarks) qui vous donneront des points de fin de partie.

Vous devrez recruter d’autres meeples pour faire plus d’actions à chaque tour et aussi quelques ânes afin d’étendre votre réseau de distribution de marchandises.

Il faut savoir que les ressources produites par les différents joueurs peuvent être utilisées par les autres joueurs. En effet, vous serez payé pour produire des ressources de base, mais lors de la production de ressources raffinées (lait, planche, brique et farine), c’est lors d’une utilisation par vous ou un autre joueur que vous serez récompensé, entre autres par des points.

C’est donc un très beau mélange de gestion de ressources, de pose de tuiles, de collecte et livraison et de pose d’ouvriers.

Rejouabilité

Dans Hamlet, les différents objectifs seront toujours les mêmes, il y a donc une course pour les mêmes objectifs dès le début de chaque partie. Si vous êtes le premier à construire quelque chose, vous pouvez produire des ressources de meilleure qualité qui vous donneront le double des récompenses. Là où la rejouabilité est intéressante, c’est l’ordre dans lequel les différentes tuiles sortiront du sac. La rejouabilité viendra surtout de la pose des tuiles. Chaque joueur peut choisir où il veut construire sa tuile et les choix sont nombreux. D’une partie à l’autre, votre hameau aura une configuration très différente. Vos routes de distribution seront alors très différentes et c’est là le cœur du jeu. Vraiment bien fait !

Originalité

Plusieurs petits aspects de Hamlet sont quand même assez originaux. D’abord, il faut savoir que les tuiles sont de formes très variées (triangles, hexagones et plusieurs inusités). Ça explique beaucoup l’aspect rejouabilité du placement de tuiles. Ensuite, il ne faut pas oublier que les ressources produites sont à la disposition de tous les joueurs. Ce n’est pas si commun que ça ! Le jeu sera donc très opportuniste. Les actions des autres joueurs vont avoir beaucoup d’impacts sur votre tour de jeu, il est difficile de savoir à 100 % quelle sera votre prochaine action. J’aime beaucoup, même si je ne suis pas très bon avec ce genre de décision.

Qualité de la production

J’ai la chance d’avoir la Founders Deluxe Edition avec les pièces en métal, l’église en 3D et les meeples avec images imprimées dessus. Rien de cela n’est nécessaire pour apprécier le jeu et une version normale vous offrira le même plaisir de jouer. Les pièces de métal sont magnifiques, les meeples également, mais l’église 3D n’est pas à la hauteur du reste de la production. La construction est plutôt fragile et le ruban double face n’est pas d’assez bonne qualité pour tenir le tout en place. C’est un peu décevant, mais ce n’est pas si utile que ça considérant qu’on nous donne également de petites tuiles qui font le même travail.

En guise de conclusion

Si le thème est sans surprime, c’est plutôt dans ses mécaniques que Hamlet étonne. Les tuiles atypiques, les ressources communes et le système de distribution par ânes lui donnent vraiment une sensation de jeu différente des autres jeux. Un peu comme dans Red Outpost dont je vous ai parlé il y a longtemps. Le jeu est intéressant et très différent, je le conseille pour ceux qui aiment les jeux initiés mais pas trop complexe (à 2.91/5 sur BGG). Moi, qui aime bien les placements d’ouvriers et la pose de tuiles, Hamlet m’aide maintenant à apprécier la collecte et livraison (le pick up and delivery). Comme quoi nos goûts peuvent changer selon les jeux.

J’aime

  • La diversité des formes des tuiles
  • Le système de livraison des ressources par les ânes
  • L’opportunisme dont il faut faire preuve pour réussir

J’aime moins

  • L’infographisme qui est beaucoup trop petit pour bien tout voir sur la table
  • La cathédrale 3D qui ne tient pas
  • Le lexique de la fin qui n’a pas l’image des tuiles

La copie de Hamlet : The Village Building Game a été fournie par l’auteur de la critique.

Hamlet

Graphisme
Matériel
Thématique
Mécanique
Plaisir

Très différent

Un beau mélange de pose d'ouvriers, de placement de tuiles et de collecte et livraison.

À propos de Martin Lauzon

Amateur de jeux de société, de comic books américains, de BD québécoises et européennes, YouTuber amateur, artiste visuel et musicien. J'ai trop de passe-temps alors j'ai décidé d'ajouter Geekbecois à la liste.

Aussi à voir...

Nautilus Island : un malin petit jeu de collecte pour toute la famille

Dans Nautilus Island, nous incarnons des naufragés sur une île mystérieuse, déserte et volcanique qui, …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.