1-2-Switch: des tonnes de minijeux pour des soirées endiablées

Une des choses les plus dures à faire quand on écrit une critique est d’offrir une opinion juste et réfléchie. Comment contrebalancer le cœur et la tête? 1-2-Switch, un des premiers jeux pour la nouvelle console de Nintendo m’a justement amené hors de ma zone de confort, mais pour les raisons que je pensais.

Détails du jeu 1-2-Switch

  • Plateforme : Nintendo Switch
  • Développeur : Nintendo
  • Éditeur : Nintendo
  • Type : Minijeux
  • Modes de jeu : Multijoueur de salon
  • Cote ESRB : E pour tout le monde
  • Prix : 65$

Une démo technique ou un jeu?

1-2-Switch

Dès son annonce, ce jeu m’intriguait beaucoup. On a ici un jeu qui mise beaucoup sur l’interaction entre les joueurs au point même où l’écran est pratiquement inutile. Après avoir visionné le tutoriel pour chacun des minijeux, on demande, la plupart du temps, aux joueurs de se fixer dans les yeux et faire ce qu’on leur a montré auparavant. Simple n’est-ce pas? On détache les deux Joy-Cons de la console qui vous serviront de contrôleurs pour effectuer les différentes choses que le jeu vous demandera.

Seulement quelques jeux sont débloqués initialement, mais après quelques parties, vous aurez accès aux 28 jeux. Comme vous devez vous en douter, quelques jeux ressortent du lot. Le premier sur la liste serait dans aucun doute le duel. C’est assez évident pourquoi Nintendo a choisi de faire une bonne partie de sa publicité avec celui-ci. Pourtant, le principe est vraiment simple. Vous êtes deux cowboys qui doivent s’affronter à un duel au coucher du soleil. Quand vous entendez le signal, vous devez lever votre Joy-Con en direction de votre adversaire et appuyer sur le bouton comme s’il s’agissait d’une gâchette. Je crois que près de la moitié de toutes mes parties à 1-2-Switch (j’exagère à peine) étaient à ce jeu. C’est bien fait et vraiment beaucoup de plaisir.

1-2 Switch

Si vous avez rêvé de faire partie d’Harry Potter, le minijeu magicien est fait pour vous. On agite le contrôleur comme une baguette magique et on doit contrer les attaques de l’adversaire. Le téléphone est aussi vraiment comique. Le contrôleur est déposé sur une table de côté. Chaque joueur attend que la sonnerie retentisse pour prendre le contrôleur et crier allo le plus fort et le plus rapidement possible. Des heures de fou rire.

L’entrainement de samouraï où vous devez attraper le sabre de l’adversaire avant qu’il ne heurte votre tête ou le coffre au trésor que vous devrez libérer de sa chaine sont d’autres jeux qui sont vraiment amusants. Il y en a quelques autres qui valent la peine d’être joués, mais les six précédents sont les meilleurs. Je voudrais tout de même mentionner les billes qui montrent bien ce que la vibration haute définition peut offrir.

Quand trop de choix, c’est comme pas assez

1-2 Switch

Il y a une autre raison pourquoi j’ai ciblé principalement six jeux : c’est parce que ce sont les jeux qui valent le plus la peine d’être joués. Les autres sont moyens, peu intéressants, ou carrément frustrants. Celui du baseball me vient en tête. Un joueur lance une balle alors que l’autre essaie, avec comme seul indice le bruit, de frapper une balle. Imaginez deux aveugles jouer au baseball et vous avez une bonne idée comment les parties se passent. On pourrait penser que le jeu où vous devez bercer votre Switch comme si elle était votre bébé pourrait être intéressant, mais le résultat est juste étrange et peu fiable.

1-2 Switch

Les autres sont corrects, mais ne ressortent pas du lot. En fait, le plus gros problème du jeu est qu’on est limité à maximum deux joueurs dans tous les minijeux. Il existe un mode bataille d’équipe où jusqu’à 20 joueurs se divisent en deux équipes pour avoir la chance de gagner. Chaque victoire à un minijeu donne un roulé sur une roue qui vous fera avancer sur un plateau. La première équipe à se rendre à la fin du plateau gagne. C’est amusant, mais j’aurais aimé que Nintendo offre un peu plus d’options comme la possibilité d’exclure certains jeux ou de modifier les règles pour améliorer la viabilité du jeu.

Côté visuel, c’est très coloré et ce sont des acteurs qui nous montrent quoi faire plutôt que des personnages virtuels. Les chargements sont inexistants et la navigation est simple et efficace.

La magie opère, mais…

La simplicité est une bonne chose, mais on doit avoir plus que de simples démos techniques si le plaisir peut d’étaler sur plusieurs semaines, voir des mois. Eh bien, je ne suis vraiment pas convaincu de ce côté. Tout n’est définitivement pas noir. Avec 28 jeux, vous en trouverez plein à votre goût. Possiblement plus que moi. Si vous avez la chance de jouer en famille ou avec des amis de façon régulière, le jeu est définitivement plus intéressant. Pour les gens qui préfèrent jouer en solo, ce jeu n’est pas pour vous.

On retrouve beaucoup la magie que Wii Sports avait amenée à sa sortie et pourquoi tant de non-joueurs s’étaient procuré la console. Mais il y a une grosse différence : Wii Sports venait gratuitement avec la Wii. 1-2-Switch doit être payé et il est quand même assez dispendieux pour ce qu’il offre. À la moitié du prix, je crois qu’il vaudrait beaucoup plus la peine qu’en ce moment.

On ne peut qu’espérer que Nintendo offre le jeu à rabais dans les prochains mois, mais je n’ai pas trop d’espoir. C’est très loin d’être un mauvais produit, mais j’aurais espéré en avoir plus. 1-2-Switch reste un divertissement honnête qui saura plaire à petites doses les joueurs et les non-joueurs.

Site web officiel

1-2-Switch

Graphismes
Jouabilité
Re-jouabilité

Correct mais divertissant

Joué de temps en temps en petites sessions, 1-2-Switch peut être un bon jeu. Si son prix vient a descendre, il pourrait devenir un bon achat pour les gens qui aiment jouer avec leur famille et amis.

User Rating: 2.55 ( 1 votes)

À propos de Christian Jarry

Passionné de techno, de photo et de jeux vidéo, je peux m’entretenir à propos de ces sujets pendant des heures. Jamais fanatique, toujours posé, j’aime donner mon opinion, mais je suis toujours ouvert aux idées et suggestions des autres.

Aussi à voir...

Qaletaqa Walker (Michael Greyeyes)- Fear the Walking Dead Saison 3, Episode 7 - Photo Credit: Richard Foreman, Jr/AMC

Fear the Walking Dead Saison 3 Épisode 8: Children of Wrath

En deuxième partie de soirée, Fear the Walking Dead continuait avec Children of Wrath. L’épisode …

Qu'en penses-tu ?