LEGO WORLDS, mais où est donc passé votre sens de l’humour ?

La franchise LEGO de TT Games a connu de nombreuses déclinaisons ces dernières années. Depuis 2012, tous ses jeux étaient basés sur des thèmes extérieurs au  monde des blocs, comme The Lord of the Rings ou Star Wars. Avec LEGO Worlds, le studio revient aux sources mêmes du plus célèbre jeu de construction de tous les temps. Le résultat est intéressant, sans toutefois être très amusant.

Construire est facile dans LEGO Worlds et fera la joie des amateurs de longue date
L’outil Free Build dans LEGO Worlds permet de construire ce que vous voulez avec les nombreux blocs Lego

Aperçu de l’univers

Pour commencer, vous incarnez un astronaute qui s’écrase sur une planète de la galaxie LEGO. L’univers ressemble un peu à celui de Super Mario Galaxy.

Mécanique du jeu

Le héros (ou l’héroïne) devra utiliser une série d’outils lui permettant de résoudre des énigmes simples. Le premier est un fusil-scanner qui lui permet de numériser les différents objets du monde et de les reproduire. D’autres outils vont lui permettre de changer la couleur des objets, de les copier, ou alors de modifier l’environnement à la Minecraft. L’outil qui intéressera le plus les amateurs de LEGO est le « Free Build ». Avec ce dernier, vous accéderez à presque tous les blocs de la compagnie, du simple plat à deux embouts aux portes et fenêtres. L’accès à tous les outils prends plus ou moins une heure de jeu. Vous pourrez alors laisser libre cours à votre imagination.

Liberté de jeu

Là où le jeu brille, c’est au niveau de sa liberté d’action. En effet, LEGO Worlds offre désormais le monde ouvert demandé par de nombreux amateurs depuis plusieurs années. Ces mondes sont ouverts et modifiables à souhait. Ceci attirera les amateurs de jeux de construction comme Minecraft, quoique la liberté dans LEGO Worlds y est un peu plus limitée.

Aussi, LEGO Worlds n’utilise pas de franchises externes comme les films, mais plutôt celles à l’interne comme LEGO Pirates et LEGO Castle. Le jeu peut se jouer en solo, en duo sur la même console en écran divisé et jusqu’à quatre en multijoueur coopératif en ligne. 

Sautez à bord d'un bolide et parcourrez vos créations dans LEGO Worlds
En plus de construire des bâtiments, vous pourrez également utiliser les nombreux véhicules de la franchise LEGO

Là où on rigole moins…

En contrepartie, contrairement aux autres titres LEGO, l’humour est notamment absent de Lego Worlds. Il était toujours amusant de voir de quelle façon le studio allait aborder certaines scènes difficiles dans les films comme la révélation de Darth Vader dans l’Empire Contre-Attaque et c’était presque toujours hilarant. LEGO Worlds a un monde beaucoup plus fade et les interactions avec les personnages se limitent à « -J’ai besoin de ceci…- » et « Merci, voici une brique dorée ».

Perte d’agréments visuels

D’une part, le jeu est décevant graphiquement. Les mondes sont plutôt vides et pour le premier jeu Lego à sortir exclusivement sur consoles de nouvelle génération, il ne semble pas utiliser leur puissance et ressemble à un jeu de PS3 ou Xbox 360. Enfin, la caméra est parfois ardue, a fait en sorte que j’ai souvent cherché mon personnage à travers le feuillage des arbres. D’autre part, le son laisse également à désirer, avec une trame sonore minimaliste et des bruits répétitifs.

Du potentiel et de l’espoir

Certes, LEGO Worlds a l’ambition de s’attaquer aux géants comme Minecraft. Sommes toute, c’est un premier bel essai, sans être une réussite. Espérons que Tt Games continuera la série, mais lui injectera le sens de l’humour qui a fait son succès.

La copie test du jeu sur Xbox One nous a été offerte gracieusement par WB Interactive. Le jeu est également disponible sur PS4 et PC au coût de 29,99$. Sa sortie était le 7 mars dernier.

Site web LEGO Worlds

LEGO Worlds

Graphiques
Son
Jouabilité
Valeur

Moyen

LEGO Worlds offre un monde ouvert où vous pouvez construire ce que vous voulez. Dommage que ce monde ouvert ne sois pas très intéressant à explorer.

User Rating : Be the first one !

À propos de Frédéric St-Georges

Je suis un geek assumé et fier de l'être, mi-trentaine qui joue régulièrement aux jeux vidéo depuis l'âge de cinq ans, maniaque de séries télé comme Babylon 5, Star Trek Voyager et Game of Thrones. Geekbecois représente pour moi une belle opportunité de partager avec vous mes passions, vous informer et même parfois vous divertir avec un jeu de mots à la qualité douteuse!

Aussi à voir...

Masquerada : Songs and Shadows – Un RPG tactique débordant de charme

Ces derniers jours, j’ai eu le plaisir de découvrir Masquerada : Songs and Shadows, le tout …

Qu'en penses-tu ?