Découverte manga : Demande à Modigliani !

Demande à Modigliani ! est ma première lecture de la maison d’édition naBan. J’étais ravie d’en découvrir une nouvelle ! Voici donc ma critique le premier manga que je découvre de cette maison d’édition.

  • Titre original : Demande à Modigliani !
  • Dessin : Ikue Aizawa
  • Scénario : Ikue Aizawa
  • Éditeur VF : naBan Editions
  • Année : 2016 au Japon / 2020 en France
  • Type : Sheinen
  • Genre : Tranche de vie, Comédie
  • Nombre de tome : 5
Demande à Modigliani !
Voici la couverture du manga : Demande à Modigliani ! par Ikue Aizawa.

Synopsis

Chiba, Motoyoshi et Fujimoto sont trois étudiants d’une modeste école d’art située dans les montagnes du nord-est du Japon où tout le monde peut s’y inscrire, même les imbéciles ! Ces inséparables joyeux drilles vont devoir faire face aux difficultés liées à la création artistique, à l’incertitude quant à leur avenir professionnel, au froid insoutenable de l’hiver mais goûteront aussi aux joies de la vie étudiante dans un établissement essentiellement fréquenté par des filles.

Critique

Une fois le manga en main, je dois avouer que la couverture ne m’a pas du tout charmée. Je ne suis pas spécialement attiré par le coup de crayon d’Ikue Aizawa. Néanmoins, je voulais découvrir Demande à Modigliani ! car ce n’est pas parce que les dessins ne me plaisent pas que cela veut forcément dire que l’histoire sera mauvaise. Bref, c’est avec beaucoup d’appréhension que j’ai entamé ma lecture du premier tome de ce manga. Malheureusement, j’avais raison d’avoir quelques craintes. Je n’ai pas particulièrement apprécié ma lecture de ce titre.

L’œuvre d’Ikue Aizawa nous peint l’histoire de trois jeunes hommes adultes qui ont décidé d’étudier l’art. Ils désireraient pouvoir vivre de leur art, un jour. Qu’il s’agisse de dessin, de peinture, de mosaïque ou de sculpture, nous découvrons une belle variété d’activités artistiques lors de notre lecture. Il est possible que je n’aie pas apprécié ma lecture puisque je ne suis pas une amatrice de ces types d’art. Quoi qu’il en soit, j’ai eu beaucoup de mal à terminer ma lecture de Demande à Modigliani !

J’ai toutefois trouvé agréable de constater que nos protagonistes s’attachaient avec force à leur rêve.

« Même avec l’éternité devant soi, il est impossible de rivaliser avec ceux qui ont du talent. »

Conclusion

Je n’ai pas grand chose à dire sur Demande à Modigliani ! L’histoire aurait pu être bonne, mais je n’ai pas apprécié. J’ai trouvé qu’il y avait énormément de longueurs et surtout, je n’ai pas du tout apprécié les dessins de l’auteur. Je pense que ce manga peut, toutefois, plaire à un public spécifique, mais je n’en fais pas partie.

J’aime

  • Les personnages et leur rêve

J’aime moins

  • Le scénario
  • Les dessins
  • Le fait qu’il y ait beaucoup de longueurs

La copie de Demande à Modigliani ! a été prêtée par Anipassion-J.

Les liens d’Anipassion-J : Boutique | Instagram | Facebook | Twitter

Demande à Modigliani !

Texte, narration et scénario
Graphisme
Impression générale

Décevant

L'idée était bonne, mais je n'ai pas particulièrement apprécié ma lecture. De plus, les dessins ne m'ont pas charmée.

À propos de Jessica Côté Acteau

Mon côté geek est né très tôt. C'est avec Ash, le dresseur de Pokémon et Sakura, la chasseuse de cartes que j'ai grandi. J'étais déjà une grande amatrice de l'animation japonaise et ça m'a suivi de l'enfance à l'âge adulte. Ma passion pour les jeux vidéo a, quant à elle, débuté au même moment. Armée de mon Game Boy Color, j'étais déjà une grande dresseuse de Pokémon, à l'époque ! C'est néanmoins la série The Legend of Zelda qui m'a fait tomber en amour avec le gaming. Depuis, qu'il s'agisse de jeux ou de japanimation, j'en mange tous les jours.

Aussi à voir...

Daft Punk

Daft Punk : une carrière musicale de rêve pour les « geeks »

Lundi le 22 février dernier, le duo français a annoncé la fin d’une époque en …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.