La facturation d’internet à l’usage: Bell se ravise

Suivant la grogne des utilisateurs partout au Canada, Bell ravise sa position relative à la facturation à l’usage du service internet que les fournisseurs indépendant offrent via une partie du réseau de Bell (deux billets à lire: la décision initiale du CRTC et mon analyse sur le sujet).

En effet, le 28 mars, Bell indique par communiqué qu’elle ne fera pas suite au modèle tarifaire qu’elle avait demandée, et obtenue, du CRTC récemment. Plutôt, Bell appliquera une tarification globale de volume pour l’ensemble d’un fournisseur. En un sens, c’est mieux, car cela permet au fournisseur indépendant d’étaler ses coûts sur tout ses clients, et décider du modèle de facturation qu’il désire faire. Si un fournisseur veut offrir le concept de « bande passante illimitée », il pourra maintenant le faire. Il ne paiera que la consommation réelle à Bell, comme il le fait pour le reste de ses branchements de réseaux aux autres fournisseurs de connectivité.

C’est un pas dans la bonne direction!

Tout ceci n’est bien sûr que temporaire, puisque les audiences du CRTC à ce sujet ne sont pas terminées. Nous serons fixés lorsque celui-ci aura statué si le modèle demandé par Bell est juste, ou non, envers les fournisseurs indépendants, et les Canadiens.

Liens: CBC.

À propos de Laurent

Laurent est un passionné de technologie et de gadgets. Il est à l'affut de tout ce qui se passe dans le domaine.

Aussi à voir...

Netflix Canada met-il en danger la télévision québécoise ? L’étau du CRTC immobilise les distributeurs locaux.

Devant l’arrivée en force de la télévision à la demande, les médias traditionnels s’inquiètent. Les …

Qu'en penses-tu ?