Je le veux: Microsoft Surface

Tablette Microsoft Surface avec son clavier amovible

Le 18 juin 2012, Microsoft a convié plusieurs membres de la presse technologique à un événement secret aillant lieu à Los Angeles. Personne ne savait de quoi il s’agissait. Certains spéculaient qu’il s’agissait probablement d’une présentation sur le progrès de Windows 8 ou sur de nouvelles avancées à propos de Windows Phone.

Tous se trompaient.

Microsoft allait annoncer Surface et Surface Pro, un duo de tablettes roulant sous Windows 8. Une orientée consommateur, l’autre orientée vers les professionnels mobiles. Deux tablettes empruntant autant à l’idée traditionnelle de l’ordinateur qu’au concept moderne de l’informatique mobile.

Microsoft Surface avec Touch Cover, vu de profilDe base, l’idée de lancer une (ou quelques) tablettes n’a rien de révolutionnaire. Il semble que tous les manufacturiers électroniques se soient donnés comme tâche d’en fabriquer au moins une. Ce qui est révolutionnaire ici, c’est qu’avec Surface (et, peut-être encore plus avec Surface Pro), Microsoft brise la scission qui existait entre l’ordinateur et la tablette, entre périphérique étant orienté vers la production de matériel et de média et entre un périphérique léger et mobile, plus apte à consommer du média qu’à en créer.

Les deux modèles se distinguent ainsi: Surface est la tablette consommateur. Elle roulera sous Windows RT, une version de Windows 8 conçue pour les processeurs de type ARM. Windows RT présentera la nouvelle interface de Windows, offrira Microsoft Office, mais ne pourra pas faire rouler les anciennes applications conçues pour les processeurs x86. Elle possèdera un écran HD, 32 ou 64 Go de stockage, un port USB 2.0. Le tout à moins d’un centimètre d’épaisseur. Surface Pro, elle, roulera sous Windows 8 Pro et embarquera un processeur Intel Core i5, un écran «Full HD», un Mini Display Port, USB 3.0 et 64 ou 128 Go de stockage. Cette version pourra donc exécuter quelconque logiciel conçu pour un ordinateur traditionnel roulant sous Windows.

Les deux modèles seront disponibles avec un étui à rabat, cachant un clavier complet. Nommés Touch Cover et Type Cover, ces étuis s’attachent à la tablette via un connecteur magnétique et permettent d’utiliser la tablette comme un ordinateur portable traditionnel. Les Touch et Type Covers intègrent également un pavé tactile. Là ou le Touch Cover embarque un clavier à membrane tout mince et discret, le Type Cover possède un réel clavier tactile.

Le potentiel ici est incroyable. Ne pas avoir à faire de compromis dans le choix d’un appareil à transporter avec soi. Pouvoir utiliser la même machine pour lire un livre électronique, regarder un film ou traiter des images dans Photoshop. Toujours avoir son ordinateur avec soi et ne pas devoir sacrifier puissance pour portabilité.

La tablette Surface est annoncée pour une sortie fin-octobre, pour coïncider avec le lancement officiel de Windows 8. La version Surface Pro, elle, doit être lancée 90 jours après. Il n’existe pas encore d’information officielle sur la disponibilité des tablettes au Canada ou sur leur coûts. Je prévois surveiller le dossier de près.

À propos de Olivier Deveault

Étudiant d'informatique, photographe réformé et amateur de design, Olivier aime beaucoup le sushi de qualité. Il parle bilingue et demi, mesure 6 pieds 4 pouces et possède un compte twitter (@odeevee).

Aussi à voir...

E3 2017 – Les faits saillants de la conférence de Microsoft

E3 2017 est enfin démarré! Pour les joueurs, c’est la semaine la plus importante de …

Qu'en penses-tu ?