HTC One X: L’écran de référence

HTC One X, devant un bloc de verre rempli d'un liquide bleu et rétroéclairéSi vous lisez ce blog de temps en temps, vous aurez certainement remarqué que je suis un grand fan de photographie et de matos photographique. Je suis également particulièrement friand de gadgets et autres appareils mobiles. Il allait donc de soi que je tente de mettre la main sur le HTC One X pour en faire un petit essai bien appréciatif et subjectif. Sur papier, ce téléphone en jette: écran SuperLCD2, caméra 8 mégapixels avec objectif F2.0 et capteur rétroéclairé, processeur Qualcomm Snapdragon S4 bicoeur, etc. De tout pour faire chavirer mon petit coeur de techie.

Dans le domaine de la téléphonie mobile, les appareils se succèdent rapidement. Après seulement 8  mois d’existence, le HTC One X est sur le point de céder son trône au prince héritier, le HTC One X+. Je me demande donc: vaut-il encore la peine d’être aimé? Peut-il occuper une place de choix dans la poche gauche de mes khakis? Est-ce que le gris est une couleur ou une tonalité? Lisez!

Fiche technique du HTC One X

  • Processeur bicoeur Qualcomm Snapdragon S4 cadencé à 1.5Ghz
  • 1Go de RAM
  • Écran Super LCD2 de 4.7 pouces à résolution 720p couvert de Corning Gorilla Glass
  • Caméra principale de 8 mégapixels avec objectif 28mm F2.0 et capteur rétroéclairé
  • Caméra secondaire de 1.3 mégapixels
  • 16Go de stockage interne
  • Pile scellée à 1800mAh
  • Connectique: LTE, HSPA+/HSPA/UMTS, GSM/GPRS/EDGE; WiFi 802.11 a/b/g/n
  • Beats audio

Tour de l’appareil

Comme beaucoup d’appareils à écran tactile, il n’y a que très peu de boutons et commutateurs physiques sur le HTC One X. Ceci ne signifie pas qu’il n’y a rien à voir, cependant. Alors, regardons!

Le devant du HTC One X
Le HTC One X présente son plus grand atout, son écran, avec beaucoup de fierté. En dessous de celui-ci se trouvent les touches Android et au-dessus de celui-ci, on trouve l’écouteur et la caméra secondaire.
HTC One X, dessus
Le dessus de l’appareil comprend un trio d’essentiels: la prise pour casque d’écoute, le tiroir amovible pour microSIM et le bouton on/off.
Le dos du HTC One X
Au dos du One X attend patiemment la caméra 8 mégapixels, accompagnée d’un petit flash à DEL. En dessous, le logo htc, le logo Beats Audio et le discret mais puissant haut-parleur complètent l’emballage

Le HTC One X est disponible en deux teintes: blanc et gris foncé. J’avais, comme les photos ci-dessus l’indiquent, le modèle gris en test. Celui-ci a un look très sobre autant svelte que massif (même si les deux sont contradictoires). Certains choix effectués par les designers arrivent à masquer la taille de l’appareil, alors que certains autres ont l’effet inverse. La légère courbe de l’écran, les coins et arêtes arrondis de l’appareil font en sorte que, en main, le HTC One X semble plus petit qu’il ne l’est. Mais il ne suffira que d’une tentative d’actionner le bouton on/off à une main pour se rendre compte de sa taille réelle. Comme le bouton est situé au sommet de l’appareil, il faut constamment jongler le téléphone dans la main pour l’actionner. Aussi, comme ce bouton est dirigé vers la face avant de l’appareil, il est réellement nécessaire de faire montre de gymnastique préhensile pour le presser avec succès. C’est un petit détail, oui, mais à la longue, ça peut devenir irritant.

Jasons logiciel

Écran d'accueil du HTC One X après le premier démarrageDepuis quelques années déjà, HTC habille ses appareils Android avec HTC Sense, une interface graphique propriétaire. Sense regroupe à la fois une apparence graphique différente de l’expérience typique d’Android et un série de petits widgets et applis sociales et multimédia. Sense réhabille plusieurs logiciels système d’Android, comme le lanceur d’applications, l’écran d’accueil, le navigateur, le téléphone, etc. Le langage graphique de Sense est aux antipodes du minimalisme numérique tel qu’affiché par les récentes versions d’Android. Multiples sont les animations, les effets 3D et autres transitions visuelles dans l’expérience Sense.

Capture d'écran du menu de personnalisationCeci, en soi, n’est pas une mauvaise chose. D’apporter un décor nouveau à un système établi est toujours intéressant. Là où ça devient désagréable, c’est lorsque cette expérience augmente la complexité et réduit l’intuitivité. Une bonne illustration de ceci: changer le papier peint. Sous Android 4.0, il suffit d’une simple pression longue sur l’écran d’accueil pour faire afficher une boîte de dialogue offrant de changer le papier peint. La même opération sous un appareil roulant HTC Sense ouvrira une page de sélection des widgets. Alors comment faire pour changer le papier peint? Il faut passer par le menu Personnaliser, qui permet de changer le thème, le skin, le papier peint, les sons et autres aspects personnels de l’appareil. Certaines de ces options mériteraient d’être regroupées. Qu’elle est la différence entre les thèmes et les skins? Je ne l’ai pas encore découvert.

Certains autres choix effectués par les concepteurs de Sense sont discutables. Le réhabillage du navigateur web ou du commutateur d’applications (l’App Switcher, en bon français) me viennent en tête. Les deux souffrent d’une certaine surdose d’animation. Dans le commutateur d’applis, sous Android 4.0 et +, les applis s’affichent en une simple colonne qui s’affiche par dessus le contenu existant. On peut agir sur les éléments de la colonnes pour changer d’appli ou pour quitter les applis. Sous HTC Sense 4, une pression sur le bouton du commutateur d’applis nous amène dans un environnement plein écran, présentant les applications à la méthode CoverFlow. Ceci ne sert à rien sauf qu’à être esthétique et, au final, prend plusieurs secondes de plus pour la même opération. Il en va de même pour le changement d’onglets dans le navigateur web.

Ceci dit, malgré ces quelques irritants, le HTC One X reste très plaisant à utiliser. Toutes les améliorations du système amenées par Android 4.0 sont présentes et bonifient réellement l’appareil.

Mère grand, comme vous avez un bel écran

Le HTC One X embarque un bel écran de technologie Super LCD 2. Un superbe écran. Un écran vraiment surprenant. Il a un chouette écran. Beau, à haute résolution et avec un bon niveau de contraste et de saturation, il m’a donné envie de foutre mon Galaxy Nexus à la poubelle. Sur l’écran du One X, les couleurs sont vives sans être sursaturées, les pixels sont invisibles et tout mouvement est fluide, sans ghosting et autres effets disgracieux. De plus, l’angle de vision de cet écran est réellement remarquable. Peu importe de quel côté je me tordais, si l’écran était dans mon champ de vision, je pouvais voir l’image qu’il affichait, sans que les couleurs changent ou que le contraste diminue.

Regarder des vidéos avec le One X est un simple délice pour les yeux. Visionner des photos, lire des documents ou naviguer sur internet est rendu visuellement agréable par son dispositif d’affichage. Pendant cet essai, je ne voulais plus mettre l’appareil de côté. Je voulais jouer à plus de jeux, visionner plus de vidéos, regarder plus longtemps mon flux Instagram. Tout cela à cause de la simple beauté de l’écran.

Performance, téléphonie, photographie

Le HTC One X a sous le capot un joli processeur bicoeur, le Qualcomm Snapdragon S4, cadencé à 1.5Ghz. Bien que ce processeur soit déjà supplanté par son comparse d’étable, le Snapdragon S4 Pro, il demeure une bête bien puissante. Je n’ai observé aucun ralentissement pendant le test de l’appareil, ni en naviguant sur internet, en regardant des vidéos HD ou en jouant à des jeux. L’expérience resta en tout temps bien fluide.

Côté téléphonie, tout va a merveille avec le HTC One X. Les interlocuteurs sont parfaitement audibles, sans bruit de fond apparent. Mes interlocuteurs semblaient bien satisfait de la qualité du son lors des appels.

L’autonomie énergétique de l’appareil est respectable. À usage modéré, j’ai réussi à tenir toute une journée avant de devoir charger l’appareil. Cet usage modéré comprenait quelques appels téléphoniques, de la vérification quasi-compulsive d’Instagram, de plusieurs plusieurs minutes passées à jouer à TripleTown et Jetpack Joyride et, bien sûr, de l’écoute audio en marchant vers l’école et en revenant de l’école. Autonomie respectable, donc.

Chaises tricolores dans un centre de loisirs
Même sous un éclairage difficile, le One X sort des images montrant très peu de bruit et un bon contraste

Un des points marquants du HTC One X est sa caméra. Armé d’un capteur rétroéclairé de 8 mégapixels et d’un objectif bien lumineux, il est apte à donner de bons résultats. Dans presque toutes les situations, le One X a réussi a prendre des photos bien nettes et bien exposées. De plus, la caméra étant ultra rapide, il est possible de faire des rafales incroyables avec le One X. Ce dernier ne remplacera pas votre réflex numérique ou même votre compact haut de gamme, mais il fait un solide appareil photo tout usage.

Cliquez ici pour voir la galerie d’images prises avec le HTC One X

Conclusion

Fier de ses 8 mois d’existence, le HTC One X cèdera sous peu (si ce n’est pas déjà fait) sa couronne de Roi de la lignée HTC à son successeur, le HTC One X+. Certains opérateurs conserveront les deux appareils dans leur inventaire, d’autres auront tôt fait d’écouler leur stock de One X. Mais malgré sa succession et son âge, il est encore un appareil haut de gamme ayant beaucoup pour plaire. De plus, il risque maintenant d’être plus aisé pour le portefeuille.

Le positif

  • L’écran. Oh mon dieu, l’écran. Quel bel écran.
  • La fluidité de l’expérience
  • La qualité audio, autant en appel qu’avec du contenu multimédia
  • L’objectif bien lumineux de la caméra

Le négatif

  • HTC Sense mériterait d’être revu et allégé
  • Le placement des boutons de volume et du bouton on/off

Le dernier mot

Le HTC One X est un téléphone intelligent solide avec beaucoup de puissance sous le capot et un écran à faire baver les yeux (si telle chose est possible). Si on accepte les traits de personnalité parfois étranges de HTC Sense, le HTC One X pourra faire un excellent compagnon de poche et ce, même si son successeur est sur le point d’être lancé.

Voir également: HTC One X: Galerie d’images

À propos de Olivier Deveault

Étudiant d'informatique, photographe réformé et amateur de design, Olivier aime beaucoup le sushi de qualité. Il parle bilingue et demi, mesure 6 pieds 4 pouces et possède un compte twitter (@odeevee).

Aussi à voir...

Tales of the Rays – Un nouveau jeu de la série Tales pour iOS et Android

Bandai Namco, la compagnie derrière la série de RPG Tales of à annoncé que le …

Qu'en penses-tu ?