Do Not Open : des casse-têtes qui changent à chaque fois

Ce qui m’a attiré le plus dans Do Not Open, c’est le titre. Je savais que ce serait un jeu d’horreur que je trouverais difficile, mais j’étais curieuse quand même de le découvrir. La bande-annonce de Do Not Open m’avait tout de suite plu et intrigué. Sans aucun doute, je devais tenter de jouer à ce jeu effrayant. Sans exagération, j’ai quelquefois crié de stress lors de certaines phases de jeu. Je ne supporte pas la pression, mais en même temps j’adore ça. Je vais donc vous parler de mon expérience Do Not Open dans cet article.

  • Studio de développement : NOX NOCTIS
  • Éditeur : UNREALITY S.L
  • Plateformes disponibles : PlayStation 5, PlayStation 4, PC
  • Plateforme de test : PlayStation 5
  • Classement : 16 ans+
  • Prix : 32.50$
  • Page Steam du jeu

L’histoire

L’histoire de Do Not Open commence sur une ambiance dérangeante avec de la musique sombre et un fameux coup de téléphone. C’est un appel pour confirmer un héritage. Michael, notre personnage principal, ne semble pas du tout comprendre le but de cet appel, jusqu’à ce que l’interlocuteur nomme le nom de sa tante. Il est relativement très surpris d’apprendre que sa tante Judith s’est en fait suicidée. Il admet que ça fait extrêmement longtemps qu’il n’a pas eu de contact avec Judith. Malgré cela, elle lui a légué son vieux manoir.

Par la suite, on voit une courte scène dans laquelle est présentée la situation familiale tendue entre Michael, sa femme et sa fille. Nous voyons sa femme se plaindre qu’il n’est jamais là et que sa famille a besoin de lui. C’est avec un zoom sur la face de Michael qu’on comprend qu’il a pris une décision.

La suite de l’introduction commence en force avec Michael qui lutte pour respirer à côté d’une corde nouée et une voix d’enfant qui dit : « Pourquoi papa » et « Elle s’en vient ». Ces derniers mots ressemblaient beaucoup à un avertissement rempli de peur.

C’est comme ça que notre aventure commence et déjà avec ça, l’ambiance est bien exprimée, car c’est stressant et dérangeant.

Do Not Open

Un jeu d’évasion et de cache cache

Le but de Do Not Open est de retrouver votre famille et de s’enfuir du manoir. Vous rencontrerez plusieurs niveaux différents au sein du manoir et dans chaque zone, vous devrez trouver une clef. Avec cette clef, vous pourrez changer de zone ou bien tenter de déverrouiller la porte principale. Malheureusement, ces clefs sont détruites en deux morceaux. Vous aurez à faire des casse-têtes pour trouver ce que vous cherchez.

En résumé, il faut que soyez sûr de vous et que vous soyez prêt à vous coucher. Parfois, courir n’est pas la meilleure des options, mais se cacher non plus, à vous de voir. Vous avez tout trouvé, elle apparaitra pour tenter de vous tuer alors prenez garde de bien profiter du décor pour vous cacher. Le jeu en tant que tel n’est pas difficile. Les casse-têtes ne prennent pas plusieurs heures à être résolus, mais il ne faut pas faire trop d’erreurs, sinon elle viendra pour vous.

Do Not Open

Les petits problèmes de traduction et le doublage

J’ai remarqué rapidement que la traduction était relativement mauvaise. En effet, la traduction des consignes et des explications n’est pas dans un français comprenable. J’ai même parfois vu des endroits ce n’était pas traduit du tout.

En ce qui concerne le doublage, il est pas mal, mais ce qui est dommage, c’est que parfois le monologue est en anglais et soudainement il est en espagnol. Certaines actions déclenchent des paroles en anglais, mais parfois c’est en espagnol. J’ai trouvé ça un peu dérangeant de passer d’une langue à une autre, mais après un moment, on s’habitue un peu. J’ai remarqué que c’était comme ça du début à la fin.

J’ose espérer qu’une future mise à jour règlera ces petites erreurs de langue et de voix.

Do Not Open

Petite déception

J’ai été déçue de voir que le jeu était si court. Normalement, je dirais qu’en deux heures maximum, c’est possible de terminer l’histoire. Je dirais même qu’en deux parties, il est possible de platiner le jeu. Lorsque j’ai terminé la dernière section de l’histoire, j’ai eu de la difficulté à y croire. J’étais persuadée que le jeu ne pouvait pas terminer ainsi. Malheureusement, c’était le cas, car rapidement le menu est apparu avec l’option de rejouer à nouveau.

J’aurai aimé que le jeu approfondisse un peu plus les personnages et offre une vraie fin à l’histoire, car pour l’instant, je reste sur ma faim. J’ai l’impression qu’il me manque des informations. En soi, le jeu est très bien fait et laisse planer un bon suspense, mais il aurait pu se terminer de façon plus claire pour permettre à tout le monde de bien comprendre la fin.

Do Not Open

En conclusion

J’ai adoré l’histoire dérangeante de Do Not Open et les casse-têtes originaux. J’en ai trouvé certains beaucoup plus durs que d’autres et certains très faciles.

C’était plaisant de voir que lorsqu’on mourait, les casse-têtes restaient les mêmes, mais qu’ils était à chaque fois différents. Il ne faut surtout pas se fier aux réponses de la fois précédente, car elles ne seront pas les mêmes. Je trouve que ça permet au jeu de rester difficile à chaque fois. L’origine même de l’énigme reste pareille, mais il faut quand même travailler fort pour retrouver les bonnes informations nécessaires.

J’ai eu de la difficulté à terminer ce jeu, car il me stressait trop. L’ambiance est vraiment angoissante pour se rendre à nos objectifs. Le jeu porte très bien son nom : Ne pas ouvrir, car le plus effroyable du jeu se produit lorsqu’on doit ouvrir la porte de notre objectif. La créature qui hante le manoir me fait vraiment peur et j’ai détesté chaque fois qu’elle m’a attrapée.

Je recommande fortement ce jeu si vous aimez les jeux d’horreur qui ont pour but de se cacher et s’enfuir. J’ai bien aimé mon aventure, mais je vais vous avouer que lorsque j’ai lu « Basé sur une histoire vraie », j’ai eu des frissons.

Do Not Open

J’aime

  • L’histoire
  • Les casse-têtes qui changent constamment suite à chaque mort

J’aime moins

  • La difficulté de certaines parties du jeu
  • Le fait que l’histoire soit basée sur une histoire vraie

La copie de Do Not Open a été fournie par UNREALITY S.L.

Do Not Open

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Basé sur une histoire vraie

Un homme se retrouve coincé dans un endroit et il veut plus que tout survivre et sauver sa famille, mais aussi il veut comprendre ce qui s'est passé, car il semble manquer quelques souvenirs.

À propos de Mélijade Poisson

Je suis une jeune femme qui adore l'univers geek depuis toujours. J'aime tout particulièrement les jeux vidéo, les jeux de société et mes oiseaux chéris ! Autant j'aime passer mon temps libre en jouant à des jeux vidéo, autant que je peux prendre le temps de visionner des films ou une bonne série ! J'aime aussi m'installer confortablement et lire des mangas et des bandes dessinées.

Aussi à voir...

Noreya : The Gold Project – Choisir entre la cupidité et la rédemption

Les jeux de style Metroidvania ont sérieusement la cote sur Steam. Ces jeux misent en …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.