Concours

Assassin’s Creed Origins : Un nouveau départ pour la franchise

La franchise Assassin’s Creed est une des plus importantes dans le paysage vidéo ludique. Depuis la sortie du premier titre en 2007, elle a su gagner un vaste auditoire qui ont apprécié son mélange d’action et d’aventure dans des contextes historiques variés. Cependant, le studio Ubisoft y a vu une source de revenus et a publié un titre ou plus par année depuis les débuts. Malgré que la majorité de ces jeux étaient de très bonne qualité, la sortie désastreuse de Unity en 2014 a été une douche froide pour les amateurs. Le titre suivant, Syndicate, quoique excellent, a connu des ventes décevantes et le film basé sur la franchise n’a su charmer ni les adeptes de la série, ni les amateurs de films d’action. Le studio français a donc décidé de mettre la série en pause pour une année complète afin de s’assurer de la qualité du prochain titre. Assassin’s Creed Origins représente-t-il la recette miracle qui ramènera les passionnés de la franchise au bercail ? La réponse est un oui, mais mitigé.

Admirez le paysage en glissant le long de la Grande Pyramide!
Glisser le long de la Grande Pyramide au coucher de soleil n’est qu’une des nombreuses activités disponibles dans Assassin’s Creed Origins
  • Studio de développement : Ubisoft Montréal
  • Éditeur : Ubisoft
  • Cote ESRB : Mature
  • Plateforme de test : PS4 (également disponible sur Xbox One et PC)
  • Prix : 79,99$ (édition standard), 89,99$ (édition de luxe), 139,99$ (édition or – version numérique seulement)

Un retour dans le temps et aux sources de la franchise

Origins se déroule en Égypte antique, qui est alors sous le règne du très jeune pharaon Ptolémée XIII. Ce dernier est complètement sous l’influence d’une société secrète, l’Ordre des Anciens, qui gère le pays d’une poigne de fer. Le joueur incarne le rôle de Bayek, un des derniers membres de la confrérie des Medjays, qui agissaient à titre de gardes personnels du pharaon. Il est consumé par un désir de vengeance pour la mort de son fils, ce qui l’amènera avec son épouse à traquer les membres de l’Ordre, responsables de cette tragédie. Cette poursuite débouchera sur une histoire beaucoup plus complexe, où ils seront mêlés au cirque politique du royaume et rencontreront plusieurs personnalités historiques comme Cléopâtre, la plus célèbre des reines d’Égypte. Ce faisant, ils poseront les bases de ce qui deviendra plus tard la confrérie des Assassins.

Le jeu ne perd pas de temps à nous plonger dans l’histoire, ce qui peut être déboussolant au départ. L’histoire de fond se dévoile au cours de cinématiques en flashbacks où l’on voit la vie paisible que menait Bayek avant la mort de son fils. Le scénario est un peu lent à démarrer, mais une fois le prologue complété, il s’avère beaucoup plus intéressant, avec des personnages qui étonnent par leur profondeur. Bayek lui-même est un être charismatique et bien développé. Ceux qui auront lu le roman Desert Oath (lire notre critique), qui agit à titre de précurseur au jeu, auront une longueur d’avance sur les autres, car ils auront déjà une bonne idée du personnage et de ses motivations.

Origins est vraiment un titre de nouvelle génération, avec ses graphiques à couper le souffle
Vous aurez l’occasion d’admirer des paysages époustouflants dans Assassin’s Creed Origins.

Un voyage en Égypte antique tout en couleurs !

Côté graphique, le jeu est absolument magnifique. Le contexte de l’Égypte antique est recréé avec un souci du détail époustouflant. De la haute pyramide de Giza aux maisons toutes simples des paysans, tous les environnements regorgent de détails. Les personnages sont animés de façon réaliste, autant lors des cinématiques que durant les séquences de jeu. Mention spéciale aux animateurs qui avaient la tâche de recréer les animaux qui peuplent le royaume égyptien. Lions, crocodiles et hippopotames bougent avec réalisme et sont parfois terrifiants par leurs cris bestiaux et leurs attaques féroces. Le jeu maintient une fluidité presque continue à 60 images par seconde, sauf lorsque le nombre de personnages à l’écran devient élevé ou lors de certains événements, comme une tempête de sable. Il est à noter que Origins supporte l’affichage en 4K de la Xbox One X.

Le jeu inclut une trame sonore très bien adaptée à son contexte historique et à l’action du moment. Elle passe de la musique calme lorsque Bayek arpente les dunes du désert sur son fidèle chameau, à celle plus frénétique lorsqu’il se retrouve entouré d’ennemis. Les acteurs qui incarnent les personnages principaux offrent tous une solide performance. Par contre, certains des personnages secondaires n’ont pas bénéficié de ce traitement et la performance varie de moyenne à médiocre.

Des combats plus féroces vous attendent dans Assassin's Creed Origins
Les combats sont plus féroces dans Origins que dans les autres titres de la franchise.

La jouabilité, grand changement pour la franchise

Les développeurs du jeu ont certainement misé la majorité de leurs efforts sur la jouabilité car c’est de ce côté que Origins se démarque le plus des autres titres de la franchise. Il est clair qu’ils ont été influencé par les plus récents jeux de rôle à monde ouvert, en particulier The Witcher 3 : Wild Hunt. Contrairement aux rues de Rome dans Brotherhood ou celles de Florence et Venise dans Assassin’s Creed II, la majorité de l’action de Origins se déroule dans des environnements sauvages. Il y a bien sûr des endroits plus urbains, comme Alexandrie, mais même la taille de cette ville ne se compare pas à celles des titres précédents. En prenant compte du contexte historique, cela fait du sens, mais cela pourrait décevoir ceux qui adoraient se promener de toit en toit sur des kilomètres.

La carte du jeu rappelle immédiatement celles de The Witcher 3 ou d’Horizon Zero Dawn, avec ses nombreux points d’interrogation qui indiquent des endroits où se cachent un repaire de bandits ou un village rempli de quêtes secondaires. Ces dernières sont d’une grande variété et se démarquent agréablement de celles des autres jeux de la franchise, qui se limitaient à soit assassiner un personnage ou livrer un message. Également disparues : les interminables quêtes d’objets à collectionner, comme les plumes d’Assassin’s Creed II ou les pages de journaux de Syndicate. Elles sont remplacées par des actions beaucoup plus agréables, comme piller tous les trésors d’une tombe ou assassiner le capitaine d’une garnison. Il est également possible de participer à des courses de chariots qui semblent tout droit sorties du film Ben-Hur. Ces dernières permettront au joueur de remporter des écus ou de l’équipement.

Le jeu se rapproche aussi d’un jeu de rôle avec ses nombreuses possibilités d’améliorer le personnage, autant au niveau de ses habiletés que de son équipement. Compléter des quêtes et vaincre des ennemis fournit des points d’expérience qui permettent de monter de niveau et déverrouiller des habiletés supplémentaires. Elles se divisent en trois catégories : Guerrier (habiletés martiales), Chasseur (habiletés de furtivité) et Seigneur (outils spéciaux et marchandisage). Aussi, le joueur peut accumuler des ressources naturelles en chassant des animaux, ce qui lui permet d’améliorer son équipement, comme augmenter le nombre de flèches que son carquois peut contenir. Ces nouveautés ajoutent beaucoup de profondeur au personnage principal, qui peut être moulé selon les désirs du joueur.

Assassin’s Creed Origins inclut aussi des micro-transactions, qui permettent au joueur d’obtenir de l’équipement rare et légendaire plus facilement. Ces options sont totalement facultatives et je n’ai personnellement jamais eu à les utiliser. Le jeu n’inclut pas de mode multijoueur, mais il est possible de « venger » un autre joueur en acceptant une mission consistant à traquer ses assassins.

En conclusion, Assassin’s Creed Origins est un très bon « redémarrage » pour une franchise qui était à bout de souffle. Il saura charmer les amateurs de jeux de rôle à monde ouvert, mais risquera de froisser les adeptes de la franchise.

Site officiel du jeu

Assassin's Creed Origins

Graphiques
Son
Jouabilité
Contenu et valeur

Époustouflant !

Assassin's Creed Origins est un retour aux sources réussi pour la franchise, avec une jouabilité améliorée, des graphiques magnifiques et une foule d'activités.

User Rating : 4.45 ( 1 votes)

À propos de Frédéric St-Georges

Je suis un geek assumé et fier de l’être, mi-trentaine qui joue régulièrement aux jeux vidéo depuis l’âge de cinq ans, maniaque de séries télé comme Babylon 5, Star Trek Voyager et Game of Thrones. Geekbecois représente pour moi une belle opportunité de partager avec vous mes passions, vous informer et même parfois vous divertir avec un jeu de mots à la qualité douteuse!

Aussi à voir...

course vers el dorado critique

La course vers El Dorado – Une ruée vers l’or dans la jungle

Publié par la compagnie allemande Ravensburger et réalisé par la légende Reiner Knizia, La course …

Qu'en pensez-vous ?