Concours

7 Wonders Duel : entre gloire, conquête et savoir

7 Wonders Duel est l’adaptation pour deux joueurs du fameux 7 Wonders. L’idée centrale n’a pas changé : concevoir une ville avec des cartes, bâtiment par bâtiment, parfois y ajouter une merveille pour épater les voisins, consolider les forces armées, échanger les ressources, accumuler les richesses et les savoirs. Tout ça pour de la gloire. Quoi d’autre !

  • Nombre de joueurs : 2
  • Durée : 30 min
  • Auteurs : Antoine Bauza, Bruno Cathala
  • Éditeur : Repos Production
  • Année : 2015

Les nouveaux joueurs n’auront pas plus de mal à l’apprendre et l’apprécier que les habitués, puisque plusieurs mécaniques ont changé. D’ailleurs, cette nouvelle itération s’attaque à la plus grosse faille de l’original : la formule deux joueurs. Plus besoin d’un adversaire semi-automatisé, contrôlé successivement par les deux belligérants. Cette fois, c’est véritablement un duel. Et tout un : c’est à la fois une bataille de tranchée et un combat épique.

Comment triompherez-vous ?

7 Wonders Duel propose trois chemins vers le triomphe absolu. Il y a évidemment le classique : la gloire. Présentée sous forme de points, elle s’accumule progressivement grâce aux nombreux bâtiments et aux merveilles. Or, rares sont les monarques qui réussissent à triompher de la sorte ! Il est difficile de tenir en échec un adversaire qui poursuit sans relâche une victoire militaire ou une victoire scientifique. À tout moment durant la partie, un joueur peut être déclaré vainqueur en conquérant l’ennemi sur la piste militaire ou en accumulant suffisamment de savoirs scientifiques sur les cartes vertes !

Boîte 7 Wonders Duel

Et c’est là que le jeu scintille à son maximum : les auteurs ont réussi à donner à 7 Wonders Duel des allures de 4X, tout en demeurant simple, court et approchable. Cette triple possibilité de victoire offre au jeu une dynamique de véritable souque à la corde, et permet à n’importe qui de gagner, à tout moment. Elle lui donne une profondeur stratégique incroyable et oblige les joueurs à être constamment en alerte. Les choix tactiques sont nombreux : prendre des cartes de points peut assurer une victoire à long terme, mais faut-il encore avoir les ressources nécessaires pour freiner la progression militaire ou scientifique de son adversaire.

Mise en place : une rejouabilité énorme

Dès la mise en place, on constate le potentiel énorme de rejouabilité. D’abord, on tire au hasard cinq des dix jetons de progrès : juste là, c’est plus de 200 combinaisons possibles. Ensuite, pour chacun des trois âges, on retire au hasard trois cartes sans les montrer aux joueurs. Enfin, on sélectionne à tour de rôle quatre merveilles par joueur parmi les douze disponibles. La combinaison de ces trois mécanismes assure une diversité des parties, tout en demeurant balancé à chaque occasion. Et c’est sans oublier la disposition particulière des cartes, dont certaines sont face cachée, qui ajoute un élément de tension à chaque décision.

7 Wonders Duel

Choix abondants ou parties prédictibles ?

La partie commence. Dès le premier tour, le joueur comprend qu’il est confronté à de nombreux choix. Même le joueur novice se prend très tôt à surveiller son opposant. Chaque carte semble cruciale : « Si je prends cette carte qui m’avantage clairement, je libère celle-ci pour mon adversaire. Est-ce que ça vaut la peine ? ». 7 Wonders Duel combine une interaction indirecte engageante au plaisir de construire sa propre cité, le tout à travers une mécanique extrêmement simple : la pige de carte !

Malgré tout, certains éléments du jeu peuvent déplaire. D’une part, le placement des cartes en pyramide oblige un ordre de sélection établi. Par conséquent il devient parfois possible de calculer quelles cartes reviendront éventuellement à quel joueur. Si le jeu tente de mitiger cet aspect avec des cartes cachées et quelques habiletés des merveilles, il demeure que le positionnement des cartes bloque des possibilités tactiques et peut rebuter les adeptes des jeux plus ouverts.

D’autre part, les perfectionnistes du jeu pourraient être frustrés par une certaine imperfection inhérente à celui-ci. Je m’explique. À cause de sa nature souque à la corde, il est presque assuré que les grands stratèges ne pourront mener leur plan parfait à exécution. Il y aura des ratés, il y aura des cartes impossibles à prendre. Il y aura des batailles perdues, des coups durs, des occasions manquées. Si le jeu n’est pas à proprement dit de type « dans ta face », il demeure inévitable que la ville construite sera imparfaite, que certains coups seront gaspillés, ou à tout le moins loin d’être optimaux. Cette réalité est fondamentale au jeu, et il vaut mieux être au courant avant de s’y lancer. Ce n’est pas un jeu où l’on peut tout décider dès le début.

7 Wonders Duel Logo

Appréciation générale

Pour moi, cette imperfection fondamentale est ce qui fait la beauté du jeu : il force le joueur à se concentrer sur ce qu’il a, à encaisser les coups et à vouloir triompher malgré un chemin tortueux et difficile. L’interaction indirecte amène son lot de contrecoups et de mouvements défensifs. Au final, il offre davantage un arc général d’accomplissement face aux embûches qu’un crescendo parfait et sans faille vers la ville rêvée.

7 Wonders Duel est définitivement un jeu unique. Pour la richesse de ses choix tactiques et stratégiques, pour la simplicité des mécaniques, pour l’énorme potentiel de rejouabilité et pour la beauté renouvelée de son art visuel, il s’inscrit comme un classique instantané dans le giron des jeux 2 joueurs. Je l’ai joué des centaines de fois, et je le rejouerai certainement encore longtemps.

Page officielle du jeu | Page BoardGameGeek

7 Wonders Duel

Graphisme
Matériel
Thématique
Mécanique
Plaisir

Incroyable !

7 Wonders Duel est une expérience unique. Si les cartes pourraient être de meilleure qualité, il demeure que le graphisme est magnifique. Les mécaniques sont précises et innovantes. Je le recommande vivement pour des heures de plaisir !

User Rating : Be the first one !

À propos de Charles Mercier-Paquin

Je suis historien, technophile, voyageur et passionné de jeux de société. Je suis tombé très jeune dans le plaisir des jeux, mais c'est véritablement le fameux Colons de Catane qui m'a ouvert à cet univers ludique. Dix ans plus tard, les jeux de société sont mon obsession. Geekbecois, c'est mon exutoire. Au plaisir de partager avec vous!

Aussi à voir...

Bunny Kingdom, des lapins pas crétins du tout !

Messires et gentes dames ! Bienvenue dans le royaume du roi Lapinot ! Le bon et prospère …

Qu'en pensez-vous ?