Geekfest

Une incursion au sein du Geekfest de Québec

Les 5 et 6 juillet dernier, la ville de Québec présentait son premier Geekfest dans les locaux du Cégep de Limoilou. Pour ma part, c’était mon premier Geekfest tout court. Je n’ai pas eu la chance de vivre l’expérience à Montréal et j’étais contente de me rendre à Québec pour la fin de semaine (spectacle de Lady Gaga sur les plaines oblige!!!). Allons-y!

spd yellow-jaune
crédit photo: Pheli-Sora K. Bearer

Première journée, j’ai été approché par la directrice de mascarade, et ma très bonne amie, Geneviève (Chen cosplay) pour faire parti de l’équipe de la mascarade. Avoir fait deux mascarade entant que participante, aller derrière le rideau me plaisait. Il faut savoir que le processus d’une mascarade peut prendre cinq heures dépendant le nombre de participants. Alors avant de passer le reste de l’après-midi dans un sous-sol de cégep, je profité de mon temps pour explorer les lieux. L’auditorium était utilisé comme point de rencontre principal. C’est d’ailleurs l’endroit où l’invité d’honneur Jonathan Roberge faisait ses conférences. Pour trouver le reste des activités, je me suis promener. La dealers room ou salle des marchands se situait dans une palestre au fond d’un corridor. C’est à cette endroit que la majorité des gens passait leur temps, car il y a des marchands géniales et c’était la salle avec l’air climatisé. Alors c’était commun de faire le tour de la palestre 40 fois juste pour se rafraîchir.

Lorsque l’heure fatidique était arrivé, je me suis dirigé vers le « green room ». Mon rôle pour les prochaines heures? Assistante photographe. Ce fut une très bonne expérience, car j’ai eu l’opportunité de bien regarder les cosplays des participants. Ça va toujours m’impressionner le niveau de talent des gens qui s’adonne au cosplay (costumédie maintenant). Une mascarade c’est une grosse machine de logistique entre la tête dirigeante, les juges, les dens parants, le photographe, etc. Pour un groupe de 17 participants, le déroulement c’est très bien passé, je ne peux pas imaginer une mascarade d’envergure international comme celle d’Anime North. J’applaudis les dens parents, car il fallait gérer les nerfs et faire passer le temps. À 18 h, c’est la mascarade. Passer par le backstage te fais sentir important! Le boulot d’assistante photographe ne s’arrêtait pas à la « Green room », mais continuait jusqu’à la dernière entrée sur scène. Pour une petite mascarade, le talent était au rendez-vous! Pour ceux et celles qui étaient présents, un bravo au groupe de Nurse Joy Pokemon, leur skit était génial.

Deuxième journée: beaucoup plus relax. C’est ça les dimanche de convention, c’est le temps de faire des achats et de rencontrer ses amis. Quelques panels ici et là et ma journée était faite. Pour ma part, Geekfest Québec était une petite convention agréable et conviviale. Un peu d’amélioration pour l’affichage des endroits importants, mais bien pour un début.

À propos de Catherine Ruscigno

La passion pour la culture geek a commencé très tôt pour Catherine. Elle regardait Medabots, Digimon, Sailor Moon, Pokemon et les Power Rangers tandis que ses amies regardaient Randam et autres. Lorsqu'elle n'est pas trop occupé à coordonner les communications, Catherine s’adonne au cosplay et participe aux festivals de bandes dessinées et de culture japonaise, une activité qu'elle adore faire depuis 2011. Vous la trouverez sûrement en Power Rangers!

Aussi à voir...

Google Cloud va atterrir à Montréal

Pendant sa conférence Google Cloud Next à San Francisco en mars dernier, Google a annoncé …

Qu'en penses-tu ?