The Walking Dead Saison 7 Épisode 2 : The Kingdom entre comique et Moyen-Âge

Après une longue attente, l’épisode de TWD ne laissait personne indifférent la semaine dernière. Le groupe affaibli se relevait difficilement de l’effet Negan. Ce dimanche, The Well a totalement changé d’atmosphère. Oubliez l’atmosphère intense, l’épisode dernier optait pour un ton totalement comique avec la découverte de « The Kingdom« . 

Alerte aux divulgâcheurs ! 

The Walking Dead Saison 7 Épisode 2 : The Kingdom

Carole et Morgan, des rôles désormais inversés

Notre protagoniste dur à cuir est bien loin. Traînée dans une charrette rapidement attaquée, Carole perçoit les zombies sous leur forme humaine. Elle imagine leur passé, incapable de se défendre, contrairement à Morgan. Les effets dus à cette hallucination sont bien réalisés, mais je me demande si je ne préfère pas Carole en vraie battante.

Je me pose aussi une question : suis-je la seule à voir un changement dans les zombies ? J’ai l’impression qu’ils sont de plus en plus effrayants. La découpe d’un visage par un des « chevaliers » est d’ailleurs assez impressionnante de par son réalisme.

Walker - The Walking Dead Saison 7 Épisode 2 - Photo: Gene Page/AMC
Walker – The Walking Dead Saison 7 Épisode 2 – Photo: Gene Page/AMC

Justement, parlons-en de ces chevaliers de l’apocalypse ! Leur arrivée à cheval a semé le trouble au premier abord. Le terme chevalier paraît bien leur convenir avec cette espèce d’armure qu’ils portaient tous. Ils sont apparus comme des sauveurs devant une Carole médusée. La volonté dans toute cette scène de joute était évidemment de nous préparer à ce qui allait arriver par la suite avec « The Kingdom ». 

The Kingdom et King Ezekiel: blague ou génie ?

Un réveil marqué par la douceur du carillon, une balade sympathique en fauteuil roulant entre les plantations, voilà comment Carole découvre « The Kingdom ». Le nom est hilarant, car cliché. Les réalisateurs ont même accompagné l’introduction à cette communauté par une musique aux sonorités moyenâgeuses. En effet, les chevaliers ne sont ainsi pas anodins, tout ce royaume reprend les codes du moyen-âge et de la seigneurie. Je comprends tout à fait pourquoi on nous annonçait la semaine passée un épisode vraiment comique.

Morgan Jones (Lennie James), Carol Peletier (Melissa McBride) - The Walking Dead Saison 7 Épisode 2 - Photo : Gene Page/AMC
Morgan Jones (Lennie James), Carol Peletier (Melissa McBride) – The Walking Dead Saison 7 Épisode 2 – Photo : Gene Page/AMC

En bref, tout semble trop beau pour être vrai. Les scénaristes nous ont habitués à croire en de nouvelles communautés pour finalement détruire toute pensée humaniste. Que cache donc « The Kingdom » ?

Et bien, un tigre et un roi premièrement. La rencontre entre Carole et King Ezekiel se fait dans un théâtre, un lieu significatif. Pendant toute la scène, j’ai pensé que TWD avait perdu la tête. Mais finalement, jusque dans les moindres détails, le tout est pensé avec une intelligence.

Les expressions faciales de Carole, totalement exagérées, ont été les miennes tout du long. Le jeu d’acteur est vraiment bon, je l’ai pensé folle pendant quelques secondes. Finalement, Carole est toujours la même, sarcastique et lucide. 

The Kingdom et l’ombre de Negan

Le roi et ses sujets sont bien organisés. La course des cochons reste encore dans le registre du comique, tout en se nourrissant de morts-vivants. Ce stratagème se destine bien sûr à nourrir la troupe de Negan. Devant livrer la moitié de leur récolte, les chevaliers se vengent ainsi. Est-ce que cela aura un impact et les contaminera ?

Ezekiel (Khary Payton), Morgan Jones (Lennie James), Jerry (Cooper Andrews), Benjamin (Logan Miller), Dianne (Kerry Cahill) - The Walking Dead Saison 7 Épisode 2 - Photo : Gene Page/AMC
Ezekiel (Khary Payton), Morgan Jones (Lennie James), Jerry (Cooper Andrews), Benjamin (Logan Miller), Dianne (Kerry Cahill) – The Walking Dead Saison 7 Épisode 2 – Photo : Gene Page/AMC

Le conflit semble tout de même proche alors que la tension entre les deux camps est à son comble. Toutefois, on réalise la personnalité de King Ezekiel, un meneur calme et diplomate. Alors qu’il m’apparaissait complètement mégalomane, il sait gérer son royaume. Je le détestais au début de l’épisode, en étant dans l’excès, mais finalement, je me dis que Carole et Morgan ont pas mal de chance.

Bien sûr, avec cette nouvelle communauté, de nouveaux visages ressortent. C’est le cas de Ben, élevant son petit frère et nouveau combattant. Au bout de sept saisons, j’ai appris à ne plus m’attacher aux nouveaux arrivants. J’ai le pressentiment que quelque chose de mauvais va arriver au sympathique Ben.

« Never bullshit a bullshitter » – King Ezekiel

Pas vraiment une surprise, Carole tente de s’échapper de la communauté. Le roi a des yeux et des oreilles partout. C’est lors de ces dernières minutes que Ezekiel laisse tomber le masque. Et son explication est sincère, tout à fait juste. Le roi mégalomane est simplement un homme qui a réussi à construire quelque chose lors de cette apocalypse.

Il est le plus honnête de tous, s’opposant à Carole, souvent sarcastique et menteuse pour arriver à ses fins. Et pourtant, les deux personnages se ressemblent beaucoup. Je sens par ailleurs une petite tension sexuelle entre les deux.

Ezekiel (Khary Payton), Carol Peletier (Melissa McBride) - The Walking Dead Saison 7 Épisode 2 - Photo: Gene Page/AMC
Ezekiel (Khary Payton), Carol Peletier (Melissa McBride) – The Walking Dead Saison 7 Épisode 2 – Photo: Gene Page/AMC

Finalement, les deux parties en viennent à une conclusion. Carole ne reste pas dans la communauté, mais ne s’en va très loin. Dans les derniers instants, on peut remarquer son changement face aux premières minutes de l’épisode: elle voit les zombies comme tels.

Alors que cet épisode était basé sur le sarcasme et l’humour, des traits rares pour TWD, le prochain épisode se focalisera sur Daryl.

La saison, pleine de surprises, nous réserve sûrement un épisode tendu pour notre cher archer.

Site officiel

À propos de Janis Koparanian

Aussi à voir...

Power Rangers: lentement mais sûrement… peut-être

20 ans moins quatre jours après la sortie de son titre précédent au grand écran, …

Qu'en penses-tu ?