ASUS ZenFone 2 Laser: intéressant sur papier, décevant dans les mains

[Mise à jour au bas] Dernièrement j’ai eu l’occasion pendant plusieurs jours d’utiliser le ZenFone 2 Laser (ZE551KL) d’ASUS, un téléphone aux dimensions intéressantes compte tenu de son coût abordable en comparaison des téléphones vedettes des autres manufacturiers. Au premier coup d’oeil, l’appareil offre un look agréable, venant en noir, blanc, rouge, argent ou or. Le couvercle arrière, bien qu’en plastique, imite bien l’aluminium brossé. Le bouton de mise sous tension est situé symétriquement sous l’objectif de la caméra arrière, ce qui contribue à l’esthétisme de l’appareil et, contrairement à d’autres, pour lequel j’ai apprécié la localisation.

ASUS ZenFone 2 Laser

Specs du ASUS ZenFone 2 Laser

  • Écran : 5,5 po 1080 x 1920 pixels
  • Pile : 3000 mAh Li-Polymer
  • Caméra
    • Avant : 5 mégapixels
    • Arrière : 13 mégapixels
  • Processeur Qualcomm SnapDragon 615 (1.5 GHz)
  • Mémoire : 3 Go
  • Stockage : 16/32 Go
  • Poids : 170 g
  • Connectivité :
    • Double SIM
    • Wi-Fi
    • Bluetooth 4.0
    • Micro USB

Interface

Au démarrage du ZenFone 2 Laser, on constate que l’interface usager sobre de la surcouche logicielle ASUS ZenUI 2.0 est relativement agréable d’utilisation.  Toutefois, on remarque très vite une lacune majeure: la quantité énorme d’obésiciels (bloatware) tous qualifiables d’inutile à dérangeants. Je ne comprends pas encore pourquoi les manufacturiers surchargent leurs téléphones d’applications qui ne seront pratiquement jamais utilisées.

Une des fonctionnalités intéressantes cependant offertes par le ZenUI est la personnalisation de la gestion de l’énergie. On peut donc facilement identifier les applications gourmandes en énergie pour les marquer comme application à contrôler.  Ces applications seront donc par défaut désactivées tant qu’elles ne sont pas utilisées par l’usager.

De plus, il est possible de fermer TOUTES les applications ouvertes par un simple bouton, voilà une fonction utile que j’attends depuis longtemps. Certains répliqueront qu’il n’est pas plus énergétiquement économique de fermer les applications ouvertes car Android s’assure de ne donner les ressources qu’aux applications actives, toutefois, pour moi, c’est surtout pour ne pas voir des dizaines d’applications dans cette liste.

Une autre innovation majeure apportée par ASUS est le mode «une main». Contrairement à d’autres manufacturiers qui tente d’adapter leur interface pour utilisation à une main en manipulant la disposition des boutons et en modifiant la police de caractère, ASUS y est allé de simplicité en réduisant simplement l’affichage par une mise à l’échelle que l’on peut ancrer à l’un des 4 coins de l’écran. Il s’agit selon moi de la manière la plus efficace d’offrir un mode à une main et ce dernier devrait selon moi être de série dans le système d’exploitation Android.

Performance

Coté performance, bien que le processeur 8 coeurs et les 3 Go de mémoire proposés dans les spécifications nous donne l’impression qu’on aura droit à des performances exceptionnelles, on reste sur notre faim.  On sent parfois la lourdeur lors de l’exécution d’applications gourmandes  ou même simplement durant la navigation dans le téléphone où on peut parfois remarquer certaines irrégularités dans l’exécution.

Appareil-photo

Une déception majeure du ASUS ZenFone 2 Laser est la caméra arrière. On pourrait s’attendre à de belles performances compte tenu de ses 13 mégapixels, mais la majorité des photos prises par l’appareil étaient floues, en fait, je n’ai jamais été satisfait des photos que j’ai prises.  Une autre faiblesse de l’appareil vient des composantes sonores, bien qu’on ne s’attend pas un son impeccable lors de l’utilisation du haut-parleur, l’appareil n’offre pas plus qu’un son médiocre nous forçant à éviter son utilisation.

Matériel

Le ZenFone 2 Laser offre 16 ou 32 Go d’espace de stockage, une capacité appréciable (32 Go) qui, aujourd’hui, devrait être un minimum pour tout téléphone. L’appareil que j’ai testé venait avec et une capacité d’étendre cette capacité ajoutant 128 go de plus grâce à une fente Micro SD.

La pile de 3000 mAh de l’appareil quant à elle offre une bonne autonomie, mais prend beaucoup de temps à recharger lorsque branché à une autre source que le chargeur ASUS de série.

Conclusion

Enfin, sur papier, le ZenFone 2 Laser semblait une excellente affaire avec son prix abordable (279$ chez Bureau en gros), arrivant déverrouillé et offert en plusieurs couleurs. Toutefois, plusieurs fonctionnalités importantes pour moi se sont avérées décevantes. À moins qu’ASUS offre une importante mise à jour qui corrigerait, ou du moins, réduirait l’impact de ces lacunes, je ne recommande pas l’achat de ce téléphone.

J’aime

  • Mode «une main»
  • Stockage
  • Doubles cartes SIM

J’aime moins :

  • Appareil photo
  • Sons
  • Recharge

Site web du ASUS ZenFone 2 Laser

[Mise à jour] Merci à notre lecteur Charles Biron qui à su, grâce à son oeil de lynx, débusquer l’incohérence entre les photos du téléphones et les résultats du benchmark par rapport au test et l’article en général. Notre blogueur était aveuglé par la croyance d’avoir en main le ZenFone 2 avec le processeur Intel.

À propos de Sébastien Beausoleil

Aussi à voir...

Injustice 2

Injustice 2 – Le côté obscur de DC

Injustice 2 est la suite du succès Injustice Gods Among Us sorti en 2013 (lien …

Un commentaire

  1. Charles Biron

    Sans vouloir faire de chichi, le texte parles du Zenfone 2 en version Intel avec les 4 go de RAM, mais les captures d’écrans du benchmark, et la photo de la boite qui spécifie que c’est le Zenfone 2 Laser, une version moins haut de gamme avec un processeur ARM et seulement 3 Go de ram. J’aime normalement bien les review de Geekbecois, mais celle-ci manque un peu de sérieux, au sens ou le texte parles d’un appareil mais les benchs et les tests parlent d’un autre appareil.

Qu'en penses-tu ?