Concours

Prévenir la technopocalypse: cinq solutions pour sauvegarder ses fichiers

Mon ordinateur a rendu l’âme la semaine passée. J’avais mis mon ordinateur en veille, comme d’habitude, puis je suis allé dormir. Le lendemain matin, mon ordinateur était décédé. Avant de l’envoyer se faire réanimer chez Acer, j’ai décidé d’extraire mon disque dur du défunt portable et de l’insérer dans une vieille machine afin d’y extirper mes données. Je m’en félicite encore, d’ailleurs, les techniciens de Acer ayant trouvé bon de formater mon disque avant de me réexpedier la machine.

Pour éviter de devoir me la jouer MacGyver une autre fois et dans l’optique de prévenir au lieu de guérir, j’ai décidé de me pencher sur les solutions gratuites ou peu coûteuses de sauvegarder ses données. J’en ai trouvé quatre dans le nuage et une bien terre-à-terre. Listons!

logo dropbox1. Dropbox

Simple, jolie, disponible sur pratiquement tous les OS modernes, Dropbox est définitivement une solution de premier choix pour sauvegarder ses données dans le nuage. Le service offre un abonnement gratuit de 2Go, parfait pour stocker l’essentiel. Des abonnements sont disponibles afin de bonifier l’espace de stockage. 50Go de stockage vous coûtera 9.99$USD par mois ou 99.90$USD par an et 100Go retirera 19.99$USD par mois de votre portefeuille ou 199.90$ par an. Des applis mobiles sont disponibles gratuitement pour iOS, Android, BlackBerry et Windows Phone et, bien sûr, le service est accessible de partout via le web.

Voir: Dropbox

logo de Box2. Box

Exploitant un filon similaire à Dropbox, Box offre un sympathique 5Go de stockage gratuit, avec possibilité d’augmenter son stockage à 25Go pour 9.99$USD par mois ou 50Go pour 19.99$USD par mois. Box diffère de Dropbox en ce qu’il offre un arsenal d’outils de collaboration pour les entreprises ainsi qu’un système fortement développé de partage de fichiers. Des applis mobiles sont disponibles pour Android, iOS ainsi que BlackBerry (téléphones ET tablette). Il est possible aussi d’effectuer toute sa gestion de fichiers via le web.

Voir: Box

3. Ubuntu One

Solution nuage originalement offerte qu’aux utilisateurs d’Ubuntu, Ubuntu One s’est démocratisé et offre désormais des logiciels clients pour Windows, OS X ainsi qu’Ubuntu, évidemment. 5Go de stockage sont offerts gratuitement, avec la possibilité de souscrire à un plan de stockage étendu ou un plan de musique en streaming + stockage étendu. Le premier vous offrira 20Go de stockage pour un joli 2.99$ par mois ou 29.99$ par année. Le second vous offrira 20Go de stockage, de la musique en streaming disponible sur téléphone intelligent puis la possibilité d’écouter de la musique prétéléchargée, tout cela pour 3.99$ par mois ou 39.99$ par an. Des applis mobiles sont disponibles pour iOS et Android. Comme les précédents, il est aussi possible de gérer et accéder à ses fichiers via le web.

Voir: Ubuntu One

4. SkyDrive

Intégrée avec les autres services Microsoft Live, SkyDrive offre une panoplie de services sous la même ombrelle. Stockage en ligne, partage de fichiers, outils de collaboration, édition de fichiers Office, tout cela partage l’appellation SkyDrive. Le stockage gratuit est de 5Go ou 25Go, selon la source consultée. En effet, mon dossier SkyDrive sur le web m’indique que je possède 25Go de stockage gratuit alors que le client Windows Live Mesh m’indique que j’ai accès à 5Go de stockage. Le site officiel de présentation de SkyDrive ne fait aucunement mention de la quantité d’espace offert. Ça reste donc un mystère. Malgré cela, le service est intéressant, bien intégré avec les autres expériences Microsoft et aisément disponible sur le web.

Voir: SkyDrive

5. Sauvegarde physique

Cette solution est à la fois évidente, pleine de bon sens et tout à fait rébarbative. Avant l’arrivée du nuage, les sauvegardes passaient par l’usage d’un disque dur externe, de gravures de CD/DVD, ou de stockage sur clés USB. L’avantage de ces options est qu’aucune connexion internet n’est nécessaire pour récupérer les fichiers. Le problème est que cette solution ne protège pas des basses réalités comme le vol, le bris ou les incendies, par exemple. Il reste que c’est tout de même une bonne pratique que d’effectuer une sauvegarde sur support physique de temps en temps, ne serait-ce que pour l’aspect rétro de la chose.

À propos de Olivier Deveault

Étudiant d'informatique, photographe réformé et amateur de design, Olivier aime beaucoup le sushi de qualité. Il parle bilingue et demi, mesure 6 pieds 4 pouces et possède un compte twitter (@odeevee).

Aussi à voir...

Que faire avec son propre serveur Cloud ?

Que faire avec son propre serveur Cloud ?

On entend de plus en plus parler de solutions et serveurs Cloud et nous utilisons …

Qu'en penses-tu ?