Comment un achat légal à fait tomber le roi du torrent : Kickass Torrents

Fermé par les autorités américaines, le site Kickass Torrents semble tirer sa révérence pour de bon. Jusque là très bien caché, son fondateur a été identifié grâce à des activités entièrement légales.

Pour parvenir à confirmer l’identité de l’homme tant recherché, le FBI s’est fait passer pour un annonceur désirant placer de la publicité sur le site. Une fois le contact établi et les fausses négociations engagées, les enquêteurs ont reçu des instructions de paiement qui leur ont permis d’identifier un compte bancaire basé en Lettonie. Avec la collaboration des autorités locales, ils ont pu constater que plus de 24 millions d’euros de revenus publicitaires ont transité sur le compte.

Facebook et Apple à la rescousse

Les autorités ont ensuite identifié plusieurs adresses courriel, une servant à se connecter à une page Facebook pour la promotion du site et une autre utilisée pour un compte iTunes. Avec la collaboration de Facebook et d’Apple, il a donc été possible de confirmer qu’une seule personne se cachait derrière ces adresses et d’identifier formellement la personne grâce aux informations fournies pour des achats légaux de musiques sur iTunes. Le lien à été confirmé une fois avoir analysé les adresses IP et les connexions aux comptes.

La page d'accueil de Kickass Torrents
La page d’accueuil de Kickass Torrents

C’est donc Artem Vaulin, un Ukrainien de 30 ans, qui était à la tête du site de téléchargement de torrents le plus visité au monde après la fermeture du site The Pirate Bay. L’homme a été arrêté en Pologne et fait maintenant l’objet d’une demande d’extradition vers les États-Unis pour y être jugé. Il sera accusé de violation du droit d’auteur et blanchiment d’argent. Ce sont près de 50 millions de visiteurs qui s’échangeaient et téléchargeaient chaque mois des millions de fichiers torrents permettant de se procurer films, séries, musiques gratuitement et illégalement.

Les sites de torrents tombent les uns après les autres

torrenz

Le monde du torrent semble  s’effondrer une brique après l’autre. En effet, peu après l’arrêt de Kickass Torrents, c’était autour du site Torrentz, un moteur de recherche de fichiers torrents, d’arrêter son activité. Il y a fort à parier que de nombreux opportunistes du Web créeront rapidement de nouvelles plateformes de téléchargement pour les remplacer.

L’arrestation de Vaulin a également permis de donner une preuve, s’il en fallait une, que les grandes entreprises technologiques telles que Facebook et Apple collaborent avec les autorités et offrent les données de leurs utilisateurs lorsqu’ils reçoivent une requête des autorités nationales.

À propos de Raphael

Aussi à voir...

115 faits surprenants sur les réseaux sociaux

115 faits surprenants sur les réseaux sociaux

Facebook, Instagram. Twitter, Pinterest, LinkedIn… Malgré que nous les utilisions quotidiennement, nous n’en savons que …

Qu'en penses-tu ?