Rdio, le service de musique centralisé

J’étais jusqu’à tout récemment un client moyennement satisfait du service de musique en ligne Grooveshark. En deux mot, Grooveshark offre une gigantesque collection musicale pour un forfait mensuel fixe et abordable (9$). À chaque écoute que je fais d’une chanson d’un artiste, des redevances sont payées à celui-ci selon le même modèle que les stations de radio sur Internet.

Je suis un grand fan de ce modèle car cela me permet de suivre toutes mes impulsions musicales sans avoir à acheter les albums au fur et à mesure. Bien sûr je dois rester client si je veux continuer d’écouter la musique, mais comme Netflix offre des films en «prêt internet», les services de musique en ligne en font de même, et ça marche. Une belle façon légale de consommer du contenu musical, qui respecte les droits d’auteurs.

Le requin coule s’il ne nage pas

Comme vous l’avez probablement déjà lu dans mon article sur les ratés de Grooveshark, malgré les forces de ce service (vaste collection musicale, possibilité de télécharger sa propre collection lorsque le système n’a pas déjà cette musique, intégration avec la BoxeeBox et iPhone), les faiblesses ont fini par avoir raison de mon abonnement. Je me suis violemment désabonné en appuyant avec tout mon être sur le bouton «Cancel subscription». HA! Le Roi est mort, vive le Roi!

Après avoir fait le tour de ce qui est présentement offert sur le marché, j’ai décidé de faire l’essai du service Rdio. (Je n’ai pas pu considérer Spotify puisque le service n’est pas offert au Canada.) Rdio fut créé par des gens qui ont aussi fondés Skype et KaZaa, donc pour eux le streaming n’a visiblement plus de secrets!

Beaucoup de contenu

Le service de Rdio est une collection de 12 millions de chansons provenant des quatre plus grandes maisons de disques (Sony Music, EMI, Warner et Universal) ainsi que Merlin Network, IODA, INgrooves, The Orchard, IRIS Distribution, et Finetunes. Le choix est donc excellent, mais pas parfait. La plupart du temps je trouve tout ce que je cherche, mais il arrive que certains artistes ne fassent pas partie du catalogue. C’est le cas entre autre de Radio Radio, dont seul le premier album est disponible. Dommage! Qu’est-ce que je vais faire sans mon 9-piece luggage set?

Mobile

Les versions mobiles de Rdio (iOS, Android, Windows Phone 7 et BlackBerry) offrent un avantage très important, soit la capacité de conserver en mémoire les pièces musicales écoutées. Ainsi, nul besoin de les télécharger à nouveau lorsqu’on les ré-écoutes, et il est possible de passer en mode «Hors ligne» et continuer de profiter de la musique stockée dans l’appareil. Grooveshark a aussi la capacité de faire ce stockage, mais l’interface est ridiculement complexe et difficile à manipuler. Il faut cliquer un peu partout pour finalement démarrer un téléchargement qui par la suite pourra être entendu hors-ligne. Avec Rdio, ça se fait tout seul! Bien plus intelligent.

Une interface intelligente

Partout, l’interface du logiciel, à la fois sur le web (ainsi que les appareils Roku et Sonos), et mobile, brille de par sa simplicité et l’aisance de son usage. Grooveshark n’est pas un tas de complexité que pour la lecture hors-ligne, oh! que non. Choisir la prochaine pièce qu’on veut écouter est une aventure frustrante d’une dizaine de clics. Rdio, c’est simple. Je clique: Collection, «Goldie», «Mother», et voilà, ça joue. Le système fonctionne par album, donc quand on écoute une pièce, on est naturellement attaché à l’album duquel cette pièce fait partie. Donc, à la fin de la pièce, la prochaine de l’album démarre, comme si nous écoutions l’album sous format CD. Il est bien sûr possible de se concevoir des listes de lecture afin de programmer une sélection personelle de pièces, dans un ordre désiré. Parfait pour le ménage du samedi, une liste dynamique!

Ça me prend de la motivation, sans quoi la balayeuse refuse de se passer toute seule…

Conclusion

Le service de Rdio est 10$ par mois, et selon moi, en vaut entièrement son prix. J’utilises maintenant ce service au travail, à la maison (avec le navigateur web de la BoxeeBox), en voiture et à l’extérieur (avec mon iPhone.) C’est rapide, la qualité est excellente, la sélection musicale est plus que satisfaisante.

À propos de Laurent

Laurent est un passionné de technologie et de gadgets. Il est à l'affut de tout ce qui se passe dans le domaine.

Aussi à voir...

Rainway App

Rainway : Jouez vos jeux PC sur… la Nintendo Switch!

Andrew Sampson, développeur de l’application Rainway, a largué une vraie bombe sur Internet récemment. Il …

3 commentaires

  1. Erreur dans le lien !

  2. Liens corrigé!

  3. Perso, j’utilise le lecteur zune de microsoft qui s’intègre très bien à la xbox et don l’interface graphique est extrêmement agréable à regarder – si windows8 est au moins la moitié aussi beau, ça va être génial! Le catalogue est bon et on a accès à la bio de l’artiste qui retrace ses influences (donc parfait pour explorer la musique). Un service que je recommande chaudement (les 2 premières semaines son gratuite, si vous êtes curieux)

Qu'en penses-tu ?