Mon iPhone est en réparation, épisode 3: Plus ça change, plus c’est pareil

En avril dernier, mon cher iPhone 5 est tombé malade. J’ai dû l’envoyer visiter l’hôpital Apple. Il est revenu une semaine plus tard. Mais quelque chose s’est brisé en moi. Ma confiance envers les gadgets mobile s’est effritée. Il fallait que je change quelque chose. J’ai donc troqué mon iPhone 5 pour un Samsung Galaxy S4. J’allais apprendre, à la dure, que plus ça change, plus c’est pareil

Vous n’avez pas lu l’épisode 1? Cliquez ici avant de poursuivre

Vous n’avez pas lu l’épisode 2? OMG! Cliquez drette ici drette sur le lien ici

Épisode 3: Plus ça change, plus c’est pareil

Avec mon iPhone 5 en réparation, je me suis questionné grandement. Je me suis demandé si je voulais bien vivre ma vie numérique dans un jardin clôturé, isolé du monde extérieur. Valait-il la peine, à la place, de vivre dans les mean streets d’Android, où l’utilisateur est libre de faire ce qu’il veut?

Après moult tergiversations, je me suis forcé à prendre une décision. J’ai choisi de changer de camp. J’ai revendu mon iPhone 5 et me suis acheté un Samsung Galaxy S4.

Le syndrome du petit chien

J’ai la fâcheuse tendance à avoir le syndrome du nouveau petit chien, à m’imaginer, avant même d’avoir l’animal, que ce sera LE MEILLEUR ANIMAL au monde. Qu’il sera génial, intelligent, beau, parfait. Puis, je me procure l’animal et, après à peine 4 heures dans la maison, il urine sur le plancher et détruit une partie du sofa. C’est un peu ce qui est arrivé avec le Galaxy S4.

La lune de miel avec S4 n’aura duré que quelques jours. L’excitation d’avoir entre mes mains un des appareils mobiles les plus puissants du marché s’est transformée en grande frustration. Pourquoi un appareil aussi puissant offre-t-il une expérience aussi inconstante? Pourquoi les opérations de base sont exécutées avec des soubresauts et autres hoquets numériques? Pourquoi un appareil aussi dispendieux semble-t-il aussi cheap? Et, principalement, je me suis demandé ceci: pourquoi ai-je cru que je serais mieux servi avec cet appareil?

À ce stade, je n’avais qu’un choix: m’habituer au Galaxy S4 et lui laisser la chance de conquérir ma passion numérique. J’avais déjà été l’heureux possesseur d’un Galaxy SIII. Cet appareil avait su me charmer (jusqu’à ce que la prise pour le casque d’écoute ne cesse de fonctionner sans raison). Alors pourquoi S4 ne pourrait-il pas réussir, à son tour?

Les semaines ont passées et ma frustration a doucement augmentée. Je devenais de plus en plus insatisfait du S4. Sa performance étrangement inconstante et ses plantages auront jeté une forte ombre sur les points positifs. Pourtant, la caméra du S4 est excellente, son écran est superbement vif, nette et contrasté. Ces points devraient peser dans la balance.

Le jour où le silence régna

La semaine dernière, j’avais une rencontre de travail relativement tôt le matin. Comme il est habituel lorsque j’ai quelque chose d’important tôt le matin, je règle deux alarmes. Une sur mon téléphone et l’autre sur ma lampe-réveil. Comme ça, je suis certain de me réveiller.

Le matin est arrivé et jamais mon téléphone n’a sonné. Pourtant, à l’écran s’affichait l’application de réveil. Aucun son ne sortait de l’appareil. Il était muet comme une carpe.

Après mon rendez-vous, une fois de retour à la maison, j’ai essayé de forcer S4 à produire un son. Sans succès. Aucune musique, aucune alerte, aucun bruit ne sortait du haut-parleur. J’ai redémarré l’appareil, me suis assuré qu’aucune appli indisciplinée n’était résidente. Puis, alors que je me disais: «Bon, temps d’effacer l’appareil et de l’envoyer en réparation», j’ai reçu un message texte et une alarme retentit. S4 avait retrouvé sa voix.

Par souci de constance, j’ai tout de même choisi de réinitialiser l’appareil et de repartir fraîchement. Tout fonctionnait parfaitement. Puis, quelques heures plus tard, c’était le silence encore.

J’ai été porter l’appareil au magasin Bell vendredi dernier, pour réparation. Le temps estimé pour la réparation de l’appareil selon l’employé qui a traité ma demande: «2 à 8 semaines».

La ballade des leçons apprises

 

L’Xperia Z que j’avais en test est reparti. Celui-ci me servait d’appareil principal pendant la durée du test. Je me retrouve donc avec mon éternel Nokia Lumia 920 comme appareil de rechange. Ironie de toutes les ironies, lui-aussi est modérément défectueux (pour sa défense, les problèmes de mon 920 sont plus liés à quelques accidents qu’à une réelle défectuosité d’assemblage). Mais au moins il me permettra de faire des appels, si jamais besoin j’ai. Je sens que je vais très bientôt vivre un sevrage numérique intense. Encore une fois.

2013 n’aura pas été, à date, une bonne année pour les gadgets de ma vie. De tout cela je retiens quelques leçons importantes:

  • Ne jamais acheter un téléphone ou quelconque autre gadget en se fiant uniquement à la fiche technique;
  • Accepter que, parfois, ça vaut la peine de faire partie d’un jardin clôturé;
  • Accepter que, en technologie et dans la vie de tous les jours, rien n’est parfait;
  • Admettre que j’ai probablement besoin de me faire exorciser, puisqu’il semble que j’exerce une force maléfique sur les gadgets que j’achète. Que l’on m’amène un jeune prêtre et un vieux prêtre.

Je vais peut-être vendre le Galaxy S4, une fois qu’il sera revenu de réparation. Peut-être pas. Peut-être trouverais-je le moyen de me procurer un nouveau, parfaitement fonctionnel Lumia 920 et vais accepter de me donner corps et âme à Windows Phone. Peut-être vais-je tout simplement déménager au nord de Kuujuuaq et ouvrir un bar à smoothies. On ne sait pas ce que l’avenir nous réserve. Mais il est possible, fort possible, que plus jamais je ne m’achèterai d’appareil Samsung.

À propos de Olivier Deveault

Étudiant d'informatique, photographe réformé et amateur de design, Olivier aime beaucoup le sushi de qualité. Il parle bilingue et demi, mesure 6 pieds 4 pouces et possède un compte twitter (@odeevee).

Aussi à voir...

Pipboy | Samsung Gear S3 Frontier

Samsung Gear S3 – La montre chic et totalement branchée!

Samsung sort des produits à la tonne dans toute les sphères du marché électronique. Que …

Qu'en penses-tu ?