Concours

Maudite limite! Assoiffé de bande passante, apparemment.

Suivant mon déménagement, dès mon arrivée à mon nouveau domicile je passe une commande pour brancher mon accès Internet. La routine habituelle, soit: on va m’appeler dans quelques jours pour me donner une date ultérieure de branchement. Si tout se passe bien, je devrais être branché dans 2 semaines.

2 semaines? Aucun problème! Après tout, je traîne un forfait de 6 GO sur mon iPhone avec Rogers, je vais tout simplement brancher mon laptop en tethering, et hop, problème réglé pour les 2 prochaines semaines.

Wô là.

Sauf que, quelques jours plus tard, un petit texto de Rogers: «Les nerfs le grand!» On m’informe que j’ai atteint 80% de mon quota mensuel. Wow, donc 4,8 Go d’utilisé depuis le début du moins courant, soit environ 13 jours? Houlà, j’ai un problème. Mais d’où vient cette consommation? J’ai l’habitude de consommer entre 1 et 2 GO par mois normalement, il se passe donc clairement quelque chose.

Je fais une petite tournée de mes environs. Ok, je vois 800 Mo de musique que j’ai récemment synchronisé sur Rdio mobile. Bon j’aurais pu attendre un peu avant de prendre mes nouveaux albums, mais quand même, ce n’est même pas un giga-octet! Serais-ce mon laptop qui aurait téléchargé des mises à jour, même s’il est configuré pour m’informer d’abord? Peut-être le petit logiciel qui venait avec un récepteur GPS qui aurait pris une nouvelle carte, malgré aussi que la configuration y soit désactivée?

La seule vraie piste que j’ai, c’est une série de podcasts dans mon téléphone, totalisant 5 GO. Pourtant je pas téléchargé de nouvelle série, et celle que j’écoute est à jour, donc les 5 GO que j’ai de stocké doivent avoir téléchargés avant. En fait, les statistiques du téléphone démontrent que la moitié de la consommation vient du tethering, donc clairement une consommation par mon ordinateur, mais quoi?

Je comprend plus tard que 1 GO des podcasts stockés a été téléchargé cette semaine alors que j’écoutais ceux qui étaient déjà téléchargés. Merde, mon iPhone a tenté d’être proactif en téléchargeant des épisodes futurs? Pas moyen de mettre ça à «off», je vais me passer des podcasts, même si j’ai 50 épisodes qui m’attendent.

L’attaque du giga octet

Ok, les sources de consommation du téléphone sont arrêtées: Rdio en mode hors-ligne, je n’écoute plus de podcasts. Bon, alors je désactive tout ce que je peux sur l’ordinateur. Aucune application qui télécharge, je désactive Dropbox et Mozy (qui dans les deux cas n’avaient peu ou pas de données à transiger). Rien à faire, la consommation continue de monter! Je cherche sur internet (encore de la consommation!) pour un logiciel pour m’aider. Ce genre de problème ne semble pas avoir intéressé de développeurs; je ne trouve rien. Le plus près est Little Snitch, pour 30$, qui selon des utilisateurs ne peut pas mesurer par logiciel en cumulatif. Bon, tant pis.

N’ayant aucun logiciel pouvant vraiment cibler les applications qui consomment, je me dis simplement que je vais augmenter mon forfait chez Rogers. Après tout, ce n’est que pour quelques semaines, je suis prêt à payer pour avoir ce service.

J’appelles Rogers et explique ma situation. La réponse de la demoiselle du service à la clientèle? Un «Non!» catégorique. «C’est impossible d’aller plus haut que 6 gig» rétorque-elle. Je proteste: «Je comprend que les forfaits offerts normalement n’ont pas plus de 6 GO, mais sûrement il serait possible d’augmenter ma limite pour ce mois-ci? Je vais payer les frais nécessaires, et on annule tout ça à la fin du mois.»

«Non!» fut sa réponse. Elle m’explique le raisonnement de Rogers. Si j’ai une clé internet ou un point d’accès Rocket Hub, qui fonctionnent tout les deux sur le réseau 3G, aucun problème. On peut combiner plein de forfaits et des formats de consommation divers. Mais si j’ai un téléphone, aussi sur réseau 3G, cela devient soudainement impossible. «Mais pourquoi?! C’est le même foutu réseau 3G, ce sont les mêmes tours, les mêmes antennes…»

«C’est le système qui peut pas. J’ai pas de code pour ça.» Aahhh les maudits codes. Le chat sort du sac. Toute la flexibilité du service à la clientèle de Rogers se résume à une liste de codes à entrer dans des pages de profil client. Si l’code y rentre pas, ben t’en aura pas. That’s it, that’s all!

Ni oui, ni non

La conversation tourne ensuite au surréel. La préposée au service à la clientèle m’informe qu’elle va ajouter 500 méga-octets au mois courant pour m’aider, gratuitement, parce qu’ils sont gentils chez Rogers. Euh, merci? Je suis estomaqué. Pas de code, je ne peux pas avoir plus que 6 GO, mais là on ajoute un p’tit 0,5 GO et bonne soirée monsieur. C’est sympathique, j’apprécie, mais ça ne règle pas vraiment mon problème; je vais clairement défoncer ma limite mensuelle et payer des pénalités.

Le comble? En ajoutant ce petit 500 MO, le service «Mon Rogers» refuse à présent de m’afficher ma consommation mensuelle, plutôt optant pour ce sympathique message: «Details not available. Our records indicate that there were changes made to your account during the current billing cycle.» Bordel, je ne peux même plus savoir le compte exact, je vais devoir calculer avec mon téléphone.

Maudite limite!

 

Image: Portland IMC

À propos de Laurent

Laurent est un passionné de technologie et de gadgets. Il est à l'affut de tout ce qui se passe dans le domaine.

Aussi à voir...

Samsung Galaxy A5

Le nouveau Samsung Galaxy A5 sera disponible dès le 17 mars !

La nouvelle a été annoncée aujourd’hui par Samsung : le nouveau téléphone intelligent Galaxy A5 sera …

Un commentaire

  1. En France, il y a ce qu’on appelle le Fair Use.
    Tu dépasse, t’es ralentit, mais tu paye pas plus.

Qu'en penses-tu ?