Les Sommets du cinéma d’animation reviennent pour une 15e édition!

Du 23 au 27 novembre 2016, les Sommets du cinéma d’animation sont de retour ! Cette 15e édition est placée sous le signe de l’innovation, des découvertes et de la créativité. Organisé par la Cinémathèque québécoise, l’évènement se tiendra dans ses locaux du boulevard de Maisonneuve ainsi qu’au Centre Phi.

Pourquoi faut-il absolument aller aux Sommets du cinéma d’animation cette année?

Tout simplement parce que cette 15e édition voit les choses en grand, en très grand même. Ce n’est pas moins de 148 courts métrages et 2 longs métrages qui seront projetés. Mais ce sont aussi 4 conférences, 2 classes de maîtres et 3 expositions qui sont au programme. Il y aura également une programmation jeunesse et une programmation spéciale consacrée à l’animation aux Jardins de la réalité virtuelle. Pour couronner le tout, cette édition est celle qui réunit le plus d’invités internationaux depuis la création des Sommets du cinéma d’animation. Vous ne voudriez pas manquer ça tout de même ?

Les films d’ouverture

Mercredi 23 novembre à 19h, c’est le long métrage La vie en Rosie : L’épopée persane de Rosie Ming (Window Horses : The Poetic Persian Epiphany of Rosie Ming) qui marquera le coup d’envoi de cette 15e édition. Cette projection en avant-première québécoise se tiendra dans la salle principale de la Cinémathèque québécoise, en présence de la réalisatrice Ann Marie Fleming. Ce film raconte l’histoire d’une jeune poète canadienne entreprenant un voyage fondateur qui la conduira en Iran, au cœur de son passé familial multiculturel. Ovationné au Festival international du film d’animation d’Annecy, ce film est paraît-il, un véritable chef-d’oeuvre poétique. 

L'affiche du film "La vie en Rosie : L’épopée persane de Rosie Ming" aux sommets du cinéma d'animation
L’affiche du film « La vie en Rosie : L’épopée persane de Rosie Ming » aux sommets du cinéma d’animation

Durant la soirée, vous pourrez également assister à la projection du court métrage Je ne sens plus rien. Il s’agit d’une première mondiale et les réalisateurs Noémie Marsily et Carl Roosens seront également présents. Ce court-métrage est l’histoire de deux amoureux qui vivent dans une nacelle pour se tenir à l’écart de l’agitation de la planète.

Projection spéciale

Le 26 novembre, les Sommets du cinéma d’animation présenteront le film Louise en hiver. Cette projection spéciale rendue possible par Axia Films et Unifiante se fera en présence du réalisateur Jean-François Laguionie. Ce film a notamment remporté le Grand prix du long métrage au Festival international d’animation d’Ottawa. Il s’agit de l’histoire touchante d’une grand-mère qui a raté son train et qui doit survivre dans une station balnéaire abandonnée. Je vous laisse regarder la bande-annonce qui témoigne déjà d’un bel esthétisme, les images ressemblent presque à des peintures. 

Programmes compétitifs

Cette année, ce n’est pas moins de 94 courts métrages qui sont en compétition. La compétition est divisée en trois catégories. D’abord, une section composée de 32 films issus de la production animée internationale de l’année 2016, évaluée par un jury composé de 5 professionnels. Ensuite, une section étudiante composée de 29 films dont 3 proviennent de l’Université de Concordia, évaluée par un jury de trois étudiants. Enfin, une nouveauté cette année, une section composée de 33 films très courts puisqu’aucun ne dépasse 2 minutes et 30 secondes. Le jury de cette dernière section n’est autre que le public ! Vous serez invités à exprimer votre opinion afin de déterminer le grand gagnant. 

Pour vous donner un avant-goût de la programmation, voici un aperçu de quelques films en compétitions cette année :

  • La bêtise de Thomas Corriveau, inspiré des gravures de Goya et projeté en première mondiale (Québec)
  • J’aime les filles de la renommée Diane Obomsawin, qui a déjà remporté le Grand prix Nelvana du court métrage indépendant lors du dernier Festival international d’animation d’Ottawa (Québec)
  • Time Rodent de Ondrej Svadlena, un court métrage d’animation de science-fiction (France/ République Tchèque)
  • SAMT (Silence) de Chadi Aoun sur la répression des libertés et de la diversité sexuelle (Liban)

Comme vous pouvez le voir, cette année la programmation est extrêmement diversifiée, et ça fait du bien ! À noter qu’il y a également des projections de films qui ne font pas partie de la compétition des Sommets, mais qui s’avèrent tout aussi intéressants.

Classes de maître, conférences, expositions, 5@7

Si le cinéma vous passionne, ne manquez pas les différentes activités que propose cette 15e édition des Sommets. Voici celles qui ont retenu mon attention jusqu’à présent :

  • Une journée avec Diane Obomsawin, jeudi 24 novembre de 10h à 15h. Cinéaste québécoise d’origine abénaquise, elle est connue partout dans le monde pour son style unique et ses personnages à têtes d’animaux. Durant cette journée, la cinéaste offrira une leçon de cinéma exceptionnelle d’une durée de cinq heures, au cours de laquelle elle présentera et commentera ses films et ses bandes dessinées, avant d’inviter le public à participer à la création d’un GIF animé.
  • Conférence Framestore sur les créatures virtuelles, le 25 novembre de 11h à 15h. Venez à la rencontre du studio d’effets visuels Framestore, lauréat d’un Oscar et qui a participé à de nombreuses productions  majeures telles que Avengers : L’ère d’Ultron. Lors de cette rencontre, Pierre-Loic Hamon viendra présenter en quoi consiste le travail visant à créer des créatures virtuelles dans les films à grand spectacle.
  • Jardin de réalité virtuelle : Spécial animation au Centre PHI, dès le 23 novembre. L’entrée est gratuite, et le Jardin présentera six œuvres récentes, projetées sur 360 º.
  • 5@7 de Frima le 25 novembre de 15h à 17h. Lors de cet événement, le studio Frima viendra présenter sa nouvelle application Où est Monsieur Pug ?, un jeu mobile de géolocalisation en réalité augmentée, conçu en collaboration avec l’ONF.

Pour conclure

Et ceci n’est qu’un tout petit aperçu des activités auxquelles vous pourrez participer lors des Sommets du cinéma d’animation. Il y en a vraiment pour tous les goûts et pour tous les âges !

Pour vous procurer des billets, c’est à la Cinémathèque québécoise, 335, boul. de Maisonneuve Est (Montréal- Métro Berri-UQAM) qu’il faut se rendre. Retrouvez aussi l’ensemble de la programmation ainsi que des informations pratiques sur le site officiel de la Cinémathèque québécoise

À propos de Jeanne Saint-Réquier

Aussi à voir...

Fin du monde: à quelles catastrophes l’humanité aurait-elle le moins de chances de survivre?

Dans un coup de visibilité d’une originalité acceptable, une obscure plateforme de poker en ligne …

Qu'en penses-tu ?