[Geek Sur Roues] Escape, Fusion et Focus vus par des Geeks

Tel que promis, je vous reviens aujourd’hui avec un billet sur les voitures que Ford nous a permis d’évaluer sommairement dans le cadre de la campagne Le Pouvoir du Choix. Cette campagne de relations publiques se veut une présentation d’un volet que Ford veut mettre en évidence, soit le travail éconergétique que cette firme réalise pour faire sa part et à tout le moins essayer de contribuer à la cause écologique. Dans le cadre de cette campagne, Ford nous a gracieusement donné la chance d’essayer trois de leurs véhicules à tendance verte: la Escape Ecoboost, la Fusion PHEV, et une surprise de taille: la Focus 2012 à motorisation 100% électrique.

Escape Ecoboost

Véhicule Utilitaire Sport, économie de carburant et puissance ne sont normalement pas trois expressions que l’on retrouverait côte à côte, et pourtant, force est de constater que l’édition 2013 de l’Escape intègre les trois concepts. Tout en n’économisant pas autant sur l’essence [ne nous le cachons pas, un VUS boit autant qu’un québécois à la pêche], cette nouvelle mouture profite d’une meilleure efficacité et d’une diminution des polluants liés à la combustion, et ce grâce à la motorisation à base EcoBoost sur deux modèles, dont celui que j’ai essayé. La puissance demandée était bien donnée, si ce n’est d’un petit délai de réponse probablement dû à la transmission automatique [jugez-moi, je conduis manuel].

Du côté de l’intérieur du véhicule, l’habitacle est spacieux et bien confortable, et la partie la plus importante d’un véhicule, le Système Mutimédia (évidemment), est au rendez-vous, avec comme équipement de base un écran tactile, la radio XM et un Bluetooth totalement intégré. Finalement, contrairement aux véhicules semi-électrifiés ou 100% électriques, l’Escape Ecoboost est équipée de cadrans classiques sur le tableau de bord, et non d’écrans à Cristaux Liquides (CL).

Fusion HEV et PHEV

On passe à la technologie hybride avec la Fusion, l’un des modèles grand-public populaires de Ford. La motorisation sur le modèle que j’ai pu essayer était un véhicule hybride classique [dit HEV, pour Hybrid Electric Vehicle]; on a donc droit à un mode électrique seulement en plus du mode hybride, ainsi qu’un tableau de bord optimisé pour la conduite et la recharge. Il est intéressant de savoir que ce véhicule est aussi économique sur le carburant qu’une Prius ou une Insight, dont les réputations ne sont plus à faire. Nous avons donc droit ici à un joueur solide qui peut se défendre contre la concurrence. Pour être plus précis, sur route, la Fusion HEV atteint 5.4l/100km, et en ville, 4.6l/100km. Je suis assez sûr que je pourrais faire descendre le 4.6 plus bas, vu que la HEV peut aller jusqu.à 75km/h sur l’électrique seulement.

Par contre, et c’est là où le tout devient intéressant, la Fusion Energi, le modèle hybride brancheable [dit PHEV, pour Pluggable HEV] qui sera en vente à la fin de cette année, a un mode tout-électrique optimisé, et la consommation d’essence chute drastiquement. On parle ici, en mode tout électrique, d’une consommation de 2.4l/100KMe (équivalent électrique de la consommation classique); malheureusement, aucuns chiffres officiels sur les consommations d’énergie sur courtes et longues distance ne sont disponibles.

Pour revenir au modèle essayé, côté habitacle, même si la voiture était confortable, le système multimédia se faisait vieux et difficile d’approche, dû entre autres à l’approche que Ford a semblé prendre, c’est-à-dire que l’écran ne sert ici qu’à afficher l’information au lieu de la rendre accessible. Le système lui-même se contrôle avec des boutons, ce qui rend la chose un peu complexe. Heureusement, cette critique de ma part se trouve corrigée dans le modèle 2013; la Fusion PHEV 1re génération a probablement été conçue au temps où le système MyFord Touch était en développement, d’où l’utilisation du système Microsoft Sync.

Focus 100% Électrique

On entre ici dans le vif du sujet, dans le coeur de l’intérêt, dans le point fort technologique de tout cet article… Ford a bel et bien développé un véhicule 100% électrique, et c’est loin d’être une boîte à savon avec un petit moteur écolo. La Focus Électrifiée est une version dépourvue de toute motorisation à essence, dotée d’un habitacle aux dimensions appréciables et d’un système multimédia MyFord Touch dernier cri, en plus d’un tableau de bord conçu spécialement pour la conduite électrique et pour encourager les conducteurs à utiliser le système de recharge kinétique.

La motorisation en elle-même a beau être électrique, le fait reste qu’elle est étonnante et plus puissante que ce qu’on pourrait penser, et qu’on n’osait même pas rêver il y a quelques années. Je résumerai comme suit: à mon test d’accélération, je ne me sentais même pas dans une voiture électrique. J’ai entendu les roues enclencher le mode d’accélération forte et j’ai senti le même recul que sur une voiture de format comparable alimentée à l’essence classique. Sérieusement, cette accélération m’a surpris pour une motorisation 100% électrique de chez Ford.

Au-delà du moteur, une voiture roulant à l’électricité ne veut pas dire un habitacle dénudé d’électronique. La E-Focus a un système multimédia complet MyFord Touch intégré, comme dans la Escape, avec les radios AM/FM/XM, les entrées auxiliaires et le Bluetooth. Fait à noter, l’expérience multimédia dans les véhicules MyFord Touch est intégrée à l’opération du véhicule: le niveau sonore est automatiquement ajusté selon l’accélération et le niveau sonore dans l’habitacle, donnant ainsi une expérience moins assourdissante

Au final

Les trois véhicules ont été confortables et réagissaient bien en conduite de ville. L’équipement interne de la Fusion, par contre, m’a déplu, et c’est dommage, car le reste de ce véhicule m’intéressait bien. Malheureusement pour la Fusion, la Focus est celle qui a attiré toute mon attention, avec sa motorisation électrique étonnament efficace, l’électronique complète dans la l’habitacle et un recul à l’accélération digne des voitures à essence. Mon coup de coeur va à cette dernière. Une mention d’honneur va à l’Escape pour avoir des déclinaisons Ecoboost qui développeront plus de force pour moins d’essence; malheureusement, je n’ai pas besoin de toute cette puissance, et donc elle doit se contenter de la 3e place.

À propos de Renaud Lepage

Bachelier en éternelle quête de nouvelles technologies qui attireront son attention, Renaud est un passionné du monde mobile et essaie, tant bien que mal, de transmettre son savoir à tous ceux qui en ont besoin.

Aussi à voir...

10 lampes geeks pour illuminer votre maison

La décoration de votre maison reflète-t-elle votre personnalité geek? Vos invités peuvent-ils deviner en entrant …

Qu'en penses-tu ?