Fluxx : « C’est quoi les règles, déjà? »

Fluxx – Certains jeux sont simples et contiennent peu de règles ; d’autres sont plus complexes. Il y en a dont une partie se termine en cinq minutes ; d’autres prendront une demi-heure ou plus. Fluxx ne peut vraiment être facilement catégorisé ainsi. Comme son nom le suggère, le jeu change beaucoup au cours d’une même partie. Des règles sont souvent ajoutées, changées et retirées, parfois plusieurs fois pendant le tour d’un seul joueur.

Une fondation simple et solide

La toute première édition de Fluxx a paru en 1997, et de nombreuses autres éditions, expansions et variations ont vu le jour depuis. Bien que la plupart de ces variations aient des cartes et mécaniques qui leur sont propres, elles partagent toutes les mêmes règles et cartes de base.

Dans la boîte, on retrouve une centaine de cartes, toutes uniques. À la base, il y en a quatre types :

  • Les  Atouts ( « Keepers » ) sont joués et placés devant le joueur. Si quelqu’un a les « Keepers » représentés dans la carte « Goal » en jeu, il gagne immédiatement.
  • Les Objectifs ( « Goals » ) affichent les combinaisons de cartes nécessaires pour gagner. Il faut noter qu’il n’y a pas de « Goal » en jeu au début de la partie. Ce sont les joueurs qui les jouent, et l’objectif changera souvent.
  • Les Nouvelles règles ( « New Rules » ) peuvent radicalement changer le cours d’une partie. Au départ, il y a deux règles : on pioche une carte, puis on en joue une. Ces cartes, par contre, peuvent non seulement changer le nombre de cartes à piocher et jouer, mais aussi ajouter un deuxième objectif ou limiter le nombre de cartes qu’on peut avoir en main, par exemple.
  • Finalement, les Actions ont une variété d’effets, comme voler des cartes à d’autres joueurs ou enlever des règles.

À part ces cartes, d’autres s’ajoutent selon les variations. Dans celle que j’ai, Firefly Fluxx, on a aussi les « Creepers », qui empêchent un joueur de gagner tant qu’il en a un devant devant lui, et les « Surprises », qui ont des effets différents si un joueur les joue pendant son tour ou pendant celui d’un autre. Cthulhu Fluxx, en plus d’avoir les « Creepers » et « Surprises », inclut des « Ungoals » : des objectifs qui font perdre tout le monde s’ils sont atteints.

Les cartes en soi sont faciles à comprendre. Les règles inscrites dessus sont claires et ne laissent pas vraiment place à l’interprétation. Il suffit souvent de les lire une seule fois pour comprendre leur fonctionnement.

Des exemples de cartes | Firefly Fluxx
Des exemples de cartes | Firefly Fluxx

Des parties complexes et évolutives

Fluxx est donc fondé sur quelques principes simples. Par contre, il ne faut pas croire que le jeu ne peut offrir de complexité.

Des atouts changent de propriétaire, les objectifs changent souvent et les nouvelles règles peuvent permettre ou anéantir des stratégies. Dans Fluxx, il faut savoir se préparer et s’adapter aux changements constants. Plus une partie avance, plus il faut planifier ses prochains tours. Quand plusieurs atouts sont en jeu, il peut suffire de jouer l’objectif qui nous fera gagner. Si on a plusieurs cartes en main, on peut planifier l’ordre optimal dans lequel les jouer pour en retirer le maximum de potentiel. Jouer une nouvelle règle au bon moment peut nous donner un immense avantage, ou mettre des bâtons dans les roues des autres. En effet, il y a beaucoup de façons d’arriver à la victoire.

Si on se fie à la boîte, une partie prend entre cinq et trente minutes. C’est juste, mais selon mon expérience, il n’y a pas vraiment d’entre-deux. Dans quelques cas, les parties sont vite terminées grâce à la chance d’être tombé sur les cartes dont on avait besoin. Autrement, les parties deviennent plus longues parce que les joueurs prennent plus de temps pour planifier leurs coups et bloquer la victoire aux autres. En effet, il m’est rarement arrivé que cela dure environ quinze minutes. Si, comme moi, vous jouez avec des « gamers » avertis, ça peut être encore plus long.

Bref, même si Fluxx est plutôt accessible, les parties ont tendance à devenir plus longues et difficiles à suivre. Le niveau de complexité peut monter en flèche après seulement quelques tours. Tout dépendant des gens avec qui vous jouez, ce peut être un point fort ou quelque peu problématique.

Fluxx, une recommandation nuancée

Au final, Fluxx est un bon jeu de réserve, selon moi. C’est assez intrigant pour justifier une partie ou deux lors d’une soirée, mais ses plus grands défauts, la complexité émergente et les parties qui s’étendent, risquent de perdre des joueurs plus occasionnels.

Je vais l’amener avec moi chez mes parents pendant les Fêtes. Ce ne sera pas l’attraction principale, mais plutôt un bon choix pour quand on aura un peu de temps à perdre. Sa place sera aux côtés de Quarto et Dobble ; les jeux qu’on sort en attendant le souper ou pour se remettre d’une bonne partie de BANG!.

Disponible sur Amazon et tous les bons magasins de jeux.

Site officiel

Fluxx

Accessibilité
Rejouabilité
Description des règles

Ajoutez-le à votre réserve de jeux

Fluxx est facile à comprendre et difficile à maîtriser. On ne jouera jamais deux parties identiques, mais elles deviennent souvent longues. Il vaut mieux y jouer une fois de temps en temps, plutôt que sur de longues périodes à la fois.

User Rating: Be the first one !

À propos de Jacques Gagné

J'ai vécu toute ma vie avec des jeux. Mon premier amour était Sonic 2, suivi de Pokémon, Zelda et Red Alert 2. Au cégep et à l'université, j'ai découvert un nouveau monde de jeux de société et de rôles. Je touche à tout ; je cherche des expériences différentes. Et quand je tombe sur quelque chose qui éveille la passion en moi, je l'analyse en profondeur pour comprendre pourquoi je l'aime (ou pas!).

Aussi à voir...

DiverCity: Des plongeurs qui sauvent des espèces marines

Après l’immense succès de Fourmidable (ma critique ici), Sphere Games lancera son tout nouveau projet Kickstarter …

Qu'en penses-tu ?