Le Facebook Graph deviendra t’il un nouveau site de rencontre?

Métro, boulot, dodo… la vie d’adulte n’est pas toujours facile pour rencontrer de nouvelles personnes. Si tous vos amis sont en couple et que ni au travail, ni au gym il n’y a personne d’intéressant, et qu’en plus vous entretenez une relation amoureuse de long terme avec votre ordinateur, ça ne laisse pas place à beaucoup d’opportunités de flirts! Il est alors bien normal de se tourner vers les sites de rencontres sur internet. Par contre, l’arrivée du Facebook Graph pourrait bien vous sauver quelques dollars…

Lors de la conception de Facebook en 2003, Mark Zuckerberg ne voulait pas que les gens l’associent à un site de rencontres en ligne. Cette association aurait bien nui à l’image qu’il voulait projeter de son nouveau site, sans compter que, les gens étant en général très septiques, peureux ou gênés d’adhérer à ce genre de site, le nombre d’inscriptions aurait été difficile à obtenir. Même si Facebook a toujours refusé d’associer son image à celle d’un site de rencontres en ligne, cela pourrait changer avec l’avènement du Facebook Graph Search permettant d’effectuer des recherches de profils selon des critères spécifiques, tout comme le font les sites de rencontres.

Il faut d’abord noter que l’outil de moteur de recherche a été conçu pour faciliter la vie de ses utilisateurs, c’est-à-dire de référencer des lieux, des services, des restaurants, de la musique ou des photos, que vos amis, ou encore que les amis de vos amis, aiment ou recommandent. Mais il est aussi possible de s’en servir pour trouver les amis de vos amis célibataires! Rien de plus facile qu’écrire la requête : « friends of my friends who are single and live in Montreal » et de raffiner votre recherche dans la grille de droite en sélectionnant le sexe, le statut de relation, les amis des amis ou toute autre information pertinente.

Grille de recherche Facebook

L’amour au temps des algorithmes?

Facebook franchi t’il la barrière pour devenir un site de rencontres en ligne avec son Graph Search? Impossible de se prononcer encore, mais il faut admettre qu’il possède un futur très prometteur dans cette optique. Comme l’explique Dan Slater, l’auteur du livre Love in the Time of Algorithms, le fondement des sites de rencontre est en fait la possibilité que les gens puissent rencontrer d’autres personnes inconnues qui partagent les mêmes intérêts. Facebook, qu’en à lui, les aident à trouver des personnes qu’ils « peuvent » connaître et étant reliées à un certain degré. Facebook Graph Search facilite alors la recherche de personnes selon des critères précis en dehors de votre cercle social immédiat. Les membres de Facebook peuvent ainsi filtrer avec des personnes trouvées par des résultats en fonction de leurs intérêts, de leur l’éducation, de l’âge, ville natale, ville actuelle et plus encore à l’aide d’une simple requête.

D’ailleurs, une étude récente de l’université de Stanford a révélé qu’environ 10 % des couples qui se sont rencontrés en ligne se connaissaient déjà par le passé et ont reconnecté via un réseau social comme Facebook. Quand l’on y pense, l’approche à l’égard d’une personne se fait généralement plus naturellement lorsque l’on connaît des personnes interposées, non?

 

Sites de rencontre ou réseaux sociaux?

Facebook est littéralement une mine d’or de données sur ses utilisateurs étant mise à jour en temps réel. Ayant longtemps servi de lieu de flirt permettant aux utilisateurs d’annoncer leurs statuts de relations, de traquer les activités et commentaires des uns et des autres, et même de poker les personnes qui nous font de l’œil, il est impossible d’ignorer la possibilité que Facebook prenne place en tant que grand acteur sur la scène des rencontres en ligne.

Les titres des investisseurs la société mère de Match et de OkCupid ont d’ailleurs chuté de plus de 2 % après l’annonce du Facebook Graph Search. Bien normal d’être préoccupés sachant qu’un tiers de la population des États-Unis utilise actuellement les sites de rencontres!

Slater dit remarquer qu’un nombre croissant de plates-formes sociales non-rencontres sont utilisées aux fins de rencontres en ligne. Facebook pourrait bien s’adapter dans cette tendance en servant de réseau social plus général où les utilisateurs occasionnels iraient de temps en temps parcourir pour flirter, mais sans nécessairement devenir des dateurs en ligne.

 

Faits ironiques sur le web…

D’un coté plus léger, il est quelque peu ironique de constater certains termes de recherche plutôt inusités soulignés par certains journalistes depuis la sortie de la version bêta du Graph Search… On pense entre autres à un article du Forbes où on a tenté de trouver des candidats répondant aux termes de recherche :

  • “Current employers of people who like Racism”
  • “Spouses of married people who like [cheat-on-your-partner dating site] Ashley Madison”
  • “Family members of people who live in China and like [the very very banned] Falun Gong”
  • “Islamic men interested in men who live in Tehran, Iran”
  • “People who like Focus on the Family [anti gay marriage] and Neil Patrick Harris [very gay and due to be married with kids]”
  • “Single women who live nearby and who are interested in men and like Getting Drunk”
  • “Mothers of Catholics from Italy who like Durex”

graph search
Source : todlock.com

….Ironique? Bref, soyez certains de bien révisez les settings de votre compte Facebook avant de souscrire au Graph Search!

Alors outre la séduction à Montréal sur Réseau Contact, sur Monclasseur ou sur OkCupid, croyez-vous au danger du Facebook Graph Search pour ce marché en ligne?

 

À propos de Marilyne Cloutier Turcot

Marilyne travaille dans le domaine du marketing web et est une passionnée de techno, de gadgets, de voyages et de toutes geekeries du monde de l'internet! Sa force: éplucher le web sur les derniers gadgets ou logiciels qui permettent de se simplifier la vie de tous les jours et d'économiser! Suivez-la sur Twitter @MarilyneCTurcot :)

Aussi à voir...

115 faits surprenants sur les réseaux sociaux

115 faits surprenants sur les réseaux sociaux

Facebook, Instagram. Twitter, Pinterest, LinkedIn… Malgré que nous les utilisions quotidiennement, nous n’en savons que …

Qu'en penses-tu ?